Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 22
· samamuse
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 04:11:16
Paris: 20 sept 10:11:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Mai 2019) : Textes en duos improbables ou pas sur "Jeter l'encre" :: La cartouche et le toner Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 11:02
Modifié:  10 mai à 12:18 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
La cartouche et le toner *

Lorsque la dernière femme de ménage partie, les lumières de tout l’étage de bureau furent éteintes, un grand silence se fit. Dans le bureau nord-ouest du dix-huitième étage, seul dans l’air vibrait le discret fffffff aspiré de la VMC réglementaire. Peu à peu, s’habituant au silence, une oreille attentive n’aurait pas manqué de percevoir un sanglotement curieux et persistant. Des snif-snif, ponctués de ouiiin et de bouhouhou, émergeaient mais en allant voir de plus près, des mots devenaient compréhensibles. Et en effet :

« — Ils vont m’éliminer. Cette fois je suis vidée, c’est certain. Ouiiiiin ».

C’était une petite voix plaintive, mais qui conservait, en dépit du malheur qu’elle exprimait, une grande douceur. Alors que je m’en approchai comme un félin en chasse, j’entendis venant d’un endroit plus élevé.

« — Ne t’inquiète pas, on va arranger ça ».

Quelle ne fut pas ma surprise, ayant enfin localisé l’endroit précis de ce débat, de voir un toner immense, à genou auprès de l’imprimante d’où sortait la voix de la cartouche en larmes, qui avec patience tentait de la consoler tout en observant, inquiet, du coin de l’œil, le voyant d’alarme rouge de la cartouche noire qui clignotait sans discontinuer, annonçant sa fin prochaine.

« — Ils ne t’auront pas. Je suis de la résistance contre l’obsolescence programmée. On va s’organiser pour te faire rapidement un reffill *, et mieux même, avec les adhésifs de protection des contacts d’origine. Ils n’y verront que du feu ».

Il se leva et furtivement disparut pour revenir deux minutes plus tard accompagné de quatre cartouches, toutes de marques différentes. L’Ornitor’Ink dit :
« — Je t’ai dit que ça ne marchera pas. Vous n’êtes pas compatibles. C’est une petite PrincEx et toi t’es un gros TankRaid.
— Bon, ça va Nito, moule-la un peu ! dit le toner, il faut toujours que tu ramènes ta science. Est-ce qu’on n’a pas déjà fait des opérations plus délicates ? On ne va pas baisser les bras pour une question de tuyauterie ».

Tous rigolèrent, et la GroosTinkt, spécialiste reconnue des solutions techniques, avec son joli accent allemand ajouta :
« — Il faut la zortir de l’imbrimante et la gouger bar terre ». Ce qui fut fait en un instant.

Une fois la PrincEx sur le dos on put examiner attentivement les orifices… qu’elle n’avait pas. Stupéfaction générale !
« — Mais ce n’est pas possible, dit Nito très surprise, on n’a jamais vu une cartouche sans trou.
— Il paraîtrait que les PrinCex sont fabriquées en Chine maintenant. Et sans trou. Il y a juste une éponge saturée d’encre à l’intérieur. Ce doit être l’une d’elle, dit TouparInku, la petite japonaise.
— Jawohl, il vaut démonder le gouvergle, dit GroosTinkt. »

Il s’agissait de déterminer un mode opératoire et les discussions allèrent bon train. On n’avait jamais fait ça et il fallait être sûr de son coup, afin de ne pas laisser de trace qui aurait pu trahir la présence de la résistance. Cependant, il fallait sauver les jets d’encre ! quoi qu’il en coûte.
« — Il faut une lame de cutter, dit la petit HindInk, fraîchement importée de Calcutta. »

Tous la regardèrent, car c’était la petite dernière, et on ne l’avait pas entendue parler jusqu’à présent. Du coup, elle se sentit moins sûre d’elle.
« — Non… mais ce n’était qu’une idée, s’excusa-t-elle, peut-être que GroosTinkt… »

GroosTinkt ne lui laissa pas finir sa phrase et lui dit vertement :
« — Va la gerger ta lame de gutter » !

Elle s’éclipsa, on entendit gratter dans un tiroir tout proche et HindInk revient après deux minutes, souriante, l’objet de ses désirs en main. La tâche de démonter le couvercle fut confiée à TouparInku, connue pour la finesse de son travail. Quand elle réussit à introduire la lame sous le couvercle Groostinkt lâcha une de ses blagues :
« — Vais adenzion de ne bas te vaire hara-guiri ». Personne ne rit, tant l’heure était grave. TouparInku en bavait. La PrincEx se faisait un sang d'encre. Après maintes gesticulations, déplacements de lame et quelques gouttes d’encre perdues, le couvercle se désolidarisa enfin du corps de la cartouche.

En effet, il y avait à l’intérieur, une grosse éponge noire de jais, quasi sèche. Il fut très facile de fixer un petit tuyau au point bas de TankRaid pour faire le plein, d’une belle encre fraîche, de la PrincEx qui se confondait en remerciements.
« — Vous êtes si bons, chantonnait-elle, une larmichette d’encre noire à l’œil, et vous TankRaid, de ne pas jeter votre encre mais de la réserver pour nous sauver la vie est héroïque… »

Au beau milieu de ces effusions atramentaires TankRaid rafraîchit l’enthousiasme ambiant en disant :
« — Allez ! Rangez les mouchoirs, le gardien de nuit va passer. Il faut tout ranger. Remettez PrincEx à sa place, sans oublier le cutter ».

Cinq minutes plus tard, il ne restait aucune trace de l’intervention. GroosTinkt ayant même fait le réalignement des têtes de cartouches et imprimé une page de test, le voyant rouge de la cartouche noire s’était éteint.

Chacun avait regagné son poste et rêvait déjà, avant de plonger dans un sommeil lourd dans la nuit d’encre, qu’aucune encre ne coulerait jamais en vain.

Et moi, l’heureux gardien, spectateur encore sous le charme de cette action de résistance, je repris ma tournée, non sans sourire. C’était le dernier dimanche de mars ; on venait d’avancer les montres d’une heure…

* toner, grosse cartouche d'encre pour imprimante laser.
* refill, un remplissage

 

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 10 mai à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Original on se prend à cette histoire - écrite sans doute d'un jet d'encre!

Amitiés

Yvon

  YD
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Salut Yvon,

Eh non ! Cette petite nouvelle a été écrite sur mon iPhone... sans jeter d'encre.
C'est un comble, aucun respect du thème...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17733 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 10 mai à 13:14
Modifié:  10 mai à 13:15 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Bah dis donc ça sent le vécu tu as eu des pannes avoue

Je dois avouer que bossant en Open Space et ayant déjà été confrontée a ce souci de cartouches, il y a de quoi perdre la tête

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 10 mai à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Jen -Baptiste,

Ah ! enfin un texte où l'on parle vraiment d'encre...J'ai apprécié et bien souri à cette complainte des cartouches. Il s'en passe des choses au bureau !

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
809 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 14:54 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha, j'ai bien ri de tous ces bavardages internationaux, devine qu'elle est ma cartouche préférée?
Une vraie ambiance à la Toy Story, je parie que tu ne connais pas
C'est J Buzz l'éclair toonight

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 15:11
Modifié:  10 mai à 15:12 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois !

Bestiole, ah bon ! Tu as déjà démonté des cartouches, toi ?

Jean-Louis, et encore, la retenue de l'auteur l'a fait ne pas dévoilé les intenses bacchanales qui suivirent.

SHElene, je pense que TankRaid doit avoir ta faveur et te rappeler Cornebœufs. Toy Story... tu rigoles ?! DVD dans ma collection. Nan mais !? Tu me prends pour un homme de Cromagnon ?

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15481 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Original et je me suis prise au jeu de ma lecture

Merci cher JB...imagination fertile s'il en est comme d'hab...

Alex

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1764 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 15:25 Citer     Aller en bas de page

Il faut z'appeler JB pour en zortir une comme za !

C'est la plus belle histoire d'encre qui m'ait été contée Je me demande où tu vas chercher toutes ces idées, je suis sûre, tu triches... c'est Groos Tinkt qui t'a fait le plein !!! Allez avoue !

Je me suis régalée comme on dit chez nous, un super moment de lecture, touchante et rigolote, belle solidarité, bel exemple...

Merkiii mon GB, t'es la meilleure ink du site !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
661 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mai à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Que de belles valeurs, solidarité, courage, zéro déchets ...
Merci pour le sourire aussi

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Adria d'Orances


“L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
681 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 10 mai à 16:03 Citer     Aller en bas de page


"Toner de Brest !" ... ou d'ailleurs.
Voilà un humour qui fait du bien, foi de poulpe et d'Adria.


 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 10 mai à 16:17 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir JB,

J'ai adoré lire cette histoire d'encre !
Merci pour le plaisir de lecture et ton superbe humour !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Lalique


Le virtuel à ses limites que le réel ignore....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
88 commentaires
Membre depuis
13 avril 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 mai à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir JB

de te lire m'a simplement inspiré un grand merci

Mes Amitiés

Lalique

  Le nirvana c'est la relation fusionnelle......
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17733 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 10 mai à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie


Bestiole, ah bon ! Tu as déjà démonté des cartouches, toi ?



Tu n'as pas idée de mes dons manuels

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 11 mai à 04:01 Citer     Aller en bas de page

Alphonse BLAISE. , peut-être, mais je te conseille de te méfier des habitudes.

Mawringhe,

Citation de Mawringhe
Merkiii mon GB, t'es la meilleure ink du site !


Bon... on se calme.
Non, je ne triche jamais. Tout est purement inventé dans ce bidule qui me sert de cervelle.

Chlamys, eh bien voilà, c'est ce que je voulais faire. Vive la résistance individuelle contre l'obsolescence programmée !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Marjaneshka

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
13 mai
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 13 mai à 23:25 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé.

C'est pourtant simple de changer une cartouche vide.
Pendant le temps passé à lire ce texte, on aurait eu le temps de le faire pour toutes les celles de quatre ou cinq imprimantes.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 14 mai à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Marjaneshka, oui, mais ç'aurait été moins long.
La littérature en appelle quelquefois à l'inutile... au premier abord.

Merci du passage.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 224
Réponses: 16
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0606] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.