Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 40
· Juliah · ❀ninette1952 · QUOIQOUIJE · manusaran
13119 membres inscrits

Montréal: 23 avr 04:57:28
Paris: 23 avr 10:57:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Scirocco Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 2 sept 2013 à 16:17
Modifié:  7 sept 2013 à 01:49 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Photo personnelle
Leaving New York
R.E.M.
Nom du site



Scirocco

La cape humide, grise rend prostré et âgé cet été.

Valises, salutations, bilans rapides des nouvelles socialisations.

Le précieux bronzage déjà sur le point de s'évanouir

Deux, trois longues nuits raconteront mon été...

J'ai passé le témoin à la nouvelle génération de la famille : maintenant je suis seulement l' oreille qui écoute les troubles ou les joyeuses surprises de ces mois de vacances
de ceux qui commencent à naviguer dans l'océan de la vie.

J'aime pouvoir être "jeune" à travers leur jeunesse, j'aime leur naturelle façon de me faire entrer dans leurs jours mémorables.

Demain, ce sera la rentrée, je remettrai mon uniforme de bataille, désireuse de lutter comme toujours dans mon coin, mais sans plus le plaisir de faire groupe, au boulot.

J'ai définitivement perdu le goût de découvrir, approcher ceux qui ne me ressembleront JAMAIS.

L'été prochain , je crois que j’aurai un peu plus de vert dans mon jardin et, peut-être, une étrange paille sèche pas si loin de mon cœur.

Taormina, 29/08/2013

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
2534 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 3 sept 2013 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Un peu de vague à l'âme Lilia?
L'été prochain , je crois que j’ aurai un peu plus de vert dans mon jardin et, peut-être, un étrange paille sèche pas si loin de mon cœur.

J'aime à lire, mais pas à ressentir chez toi cet état est sûrement de passage!

D'ailleurs nous sommes tous de passage au jardin des 4 saisons...

Je t'embrasse

Marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 3 sept 2013 à 08:20
Modifié:  3 sept 2013 à 16:18 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Marchepascal
Un peu de vague à l'âme Lilia?
L'été prochain , je crois que j’ aurai un peu plus de vert dans mon jardin et, peut-être, un étrange paille sèche pas si loin de mon cœur.

J'aime à lire, mais pas à ressentir chez toi cet état est sûrement de passage!

D'ailleurs nous sommes tous de passage au jardin des 4 saisons...

Je t'embrasse

Marché



Un peu, cher Marché , mais elle ne me quitte presque jamais au fait , j'aime trop cette vie

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
12926 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 02:01 Citer     Aller en bas de page

Je m'étais promis de revenir lire ce texte quand j'aurais eu un peu de temps. J'ai senti beaucoup de fatalisme : Le fait de "passer le témoin à la nouvelle génération"... c'est à la foi beau dans l'attitude mais effrayant. N'y a-t-il pas le risque de ne devenir que spectateur de la vie et non plus l'acteur ?
Du fatalisme et du courage dans le fait d'accepter de ne pas être "politiquement correcte" en assumant le fait que certaines personnes ne nous intéressent pas.
Mais même là, je me pose une question. Tu parles des personnes qui ne te ressembleront jamais ; tu ne fréquentes donc que des gens qui te ressemblent ? Psychologiquement ? Dans leur façon de penser et de vivre ?
Les découvrir n'est pas forcément les fréquenter, non ?
J'ai beaucoup apprécié cette réflexion matinale et j'espère que les miennes ne t'ont pas ennuyées .

Magali

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 03:00
Modifié:  7 sept 2013 à 03:25 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar
Je m'étais promis de revenir lire ce texte quand j'aurais eu un peu de temps. J'ai senti beaucoup de fatalisme : Le fait de "passer le témoin à la nouvelle génération"... c'est à la foi beau dans l'attitude mais effrayant. N'y a-t-il pas le risque de ne devenir que spectateur de la vie et non plus l'acteur ?
Du fatalisme et du courage dans le fait d'accepter de ne pas être "politiquement correcte" en assumant le fait que certaines personnes ne nous intéressent pas.
Mais même là, je me pose une question. Tu parles des personnes qui ne te ressembleront jamais ; tu ne fréquentes donc que des gens qui te ressemblent ? Psychologiquement ? Dans leur façon de penser et de vivre ?
Les découvrir n'est pas forcément les fréquenter, non ?
J'ai beaucoup apprécié cette réflexion matinale et j'espère que les miennes ne t'ont pas ennuyées .

Magali



Magali absolument ravie de tes mots .
L'écriture fait passer nos idées mais pas certaines nuances de notre pensée, au moins mon écriture : pressée paRMI mes nombreuses occupations et mon français simple .

Passer le témoin pour moi n'est si net , signifie surtout donner plus d''importance au soutien des autres , ma mère par exemple , et éviter de me ressentir defraudée seulement car je ne passe mes nuits à Taormina , je ne bronze pas tous les matins sur la plage de Naxos etc...
Les gens que je ne fréquenterai plus avec mon coeur ce sont les collègues de l'an passés et encore de cette année avec les quels j'ai essayé de trouver de points de contact..On a un vécu et une mentalité différents alors ...
Je fréquente des gens que je peux rencontrer ici où je vis maintenant , je ne suis pas sélective , lol , mais si je dois faire des projets pour ma communauté , je vais rejoindre qui me ressemble dans l'essentiel , ça c'est sur !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1206 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 03:12
Modifié:  7 sept 2013 à 03:14 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ces mots simples et beaux posés sur l'été qui s'achève et m'y suis retrouvée. Il en émane une douce mélancolie, un peu de lassitude à l'idée de devoir endosser à nouveau l'uniforme... mais la nature vient apaiser les maux. Envie de le relire...et de revoir cette belle photo.

Blottie

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
12926 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 03:26 Citer     Aller en bas de page

Alors je te comprends et te rejoins sur bien des points. Et garde le vert dans ton cœur et du bleu dans tes pensées.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Blottie
J'ai aimé ces mots simples et beaux posés sur l'été qui s'achève et m'y suis retrouvée. Il en émane une douce mélancolie, un peu de lassitude à l'idée de devoir endosser à nouveau l'uniforme... mais la nature vient apaiser les maux. Envie de le relire...et de revoir cette belle photo.

Blottie



Un délicieux week end , une belle journée, souvent , il faut les " créer", et j'essaye de ne pas plonger dans la sombre tristesse ou dans l'immobilisme.
Merci pour tes doux mots.

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1293 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 7 sept 2013 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia, j'ai beaucoup aimé, un ressenti mélancolique tout en sensibilité. Si tout se dilue et s'efface au fil des saisons, le bronzage de tout coeur sera toujours aussi coloré et intact. Je découvre à chaque de tes textes une puissance que tu détiens au fond de toi, et que tu diffuses lentement avec talent et réussite.

Bisous,

Amitiés

Robert

  alweg
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
428 poèmes Liste
21549 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 8 sept 2013 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Merci GALA pour ces quelques mots que je ressens avec un certain émoi et que je partage.
Superbe photo...J'aime, j'aime, j'aime
Merci et des bises amicales
ODE 31 - 17

  OM
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 24 juil 2017 à 19:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de alweg
Bonjour Lilia, j'ai beaucoup aimé, un ressenti mélancolique tout en sensibilité. Si tout se dilue et s'efface au fil des saisons, le bronzage de tout coeur sera toujours aussi coloré et intact. Je découvre à chaque de tes textes une puissance que tu détiens au fond de toi, et que tu diffuses lentement avec talent et réussite.

Bisous,

Amitiés

Robert



Merci cher Robert !


Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 24 juil 2017 à 19:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Merci GALA pour ces quelques mots que je ressens avec un certain émoi et que je partage.
Superbe photo...J'aime, j'aime, j'aime
Merci et des bises amicales
ODE 31 - 17



Merci mon amie

.

Gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1156
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0325] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.