Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 205
Invisible : 0
Total : 211
· Myster · SHElene · actuaire · Damon · Lapoètesse · ODIN
13127 membres inscrits

Montréal: 17 févr 13:35:19
Paris: 17 févr 19:35:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Paranoïa... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
769 poèmes Liste
5963 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 14:21
Modifié:  12 févr à 14:21 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Des soleils viennent se déchirer
Imposant leur toute puissance -
Comme un rire d'halluciné
Habillé d'insolence.

Éclats, liants des cauchemars
En maux étourdissants
Au cimetière de la mémoire
Viennent tuer le temps.

Chaque murmure se lézarde
Au comble de l'horreur
Comme la nuit se farde
De silence et de peur.

L'écume se fait rage
Aux lèvres des commères
La laideur n'a pas de visage
Lorsqu'elle vient traverser l'enfer.

Les enfants miaulent en harmonie
Près des stèles de l'insouciance -
Les araignées voilent le ciel de gris
En attendant l'inévitable sentence.

Douleurs d'âme, spleen cataclysmique
Aux frontières des moiteurs cérébrales
La nuit s'essouffle au vent de panique
Dans les labyrinthes et les voies mentales.

La voix s'étrangle, le cœur s'emballe
Aux abattoirs, il fait sommeil
Le regard saigne d'un accord tumoral
Dans les miroirs vermeils.

Des échos prolongeant la mort
De quelques signes désynchronisés
Des ombres se faufilent le long des corridors
Pour écorcher l'ennui au visage fermé.

Hubix.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14755 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 15:05 Citer     Aller en bas de page




Un souvenir ,un anniversaire qui tue encore?


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
4142 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 15:28 Citer     Aller en bas de page

spleen cataclysmique...je trouve bizarre cette association? Mais ça regarde que moi

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
13681 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 février
  Publié: 12 févr à 16:27 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Hubix,

Très émouvant !



Douce soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
3388 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
17 février
  Publié: 12 févr à 17:24 Citer     Aller en bas de page




Éclats, liants des cauchemars
En maux étourdissants
Au cimetière de la mémoire
Viennent tuer le temps.


Chaque murmure se lézarde
Au comble de l'horreur
Comme la nuit se farde
De silence et de peur.


Douleurs d'âme, spleen cataclysmique
Aux frontières des moiteurs cérébrales
La nuit s'essouffle au vent de panique
Dans les labyrinthes et les voies mentales.


Des échos prolongeant la mort
De quelques signes désynchronisés
Des ombres se faufilent le long des corridors
Pour écorcher l'ennui au visage fermé.






Je me suis laissé avaler par ces strophes terrifiantes.
Le tout ressemble à un asile de fous... transformé en abattoir des maladies de dégénération mentale.

Un ensemble effrayant et hallucinant.

La fulgurance de vos mots renforce encore cette impression de
dégénérescence sociétale et humaine.

Je ne me rappelle pas avoir lu un écrit aussi fulgurant... effrayant... hallucinant...
Les mots me manquent pour décrire exactement mes sentiments profonds... Je dois d'abord reprendre mon souffle.

Merci pour ce partage Hubix Jeee
Amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
227 poèmes Liste
14874 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
17 février
  Publié: 13 févr à 09:12 Citer     Aller en bas de page

un tres beau texte
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 85
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0548] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.