Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 237
Invisible : 1
Total : 240
· marchepascal · Drôle d'oiseau
13088 membres inscrits

Montréal: 24 mars 09:57:34
Paris: 24 mars 14:57:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le ressac des années Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 13 mars à 11:52
Modifié:  13 mars à 13:48 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page


Ils errent dans l’entrelacs des ruelles
Comme la conscience endormie
D’un monde aux paupières cousues
Qui préfère les toiser à la dérobée

Leurs vies et leurs rêves
Sont deux parallèles
Aux intersections secrètes,
Ils marchent à côté d’un Destin
Qui depuis des siècles s’amuse
A revêtir de guenilles
Leur Utopie calcinée

Ils laissent les mille empreintes de leur vie disloquée,
Semelles élimées dans le ressac des années
Vagues de macadam dans leur cœur décharné,
Et des embruns d’Espoir tailladés dans l’Horizon
Dissout sous la chape d’un Rêve qui s’effrite

Ils quémandent l’obole
Piécettes dérisoires oxydées de misère
Ils quémandent un sourire,
La tiédeur d’un regard

Ils vivent dans des amas de cartons
Cavernes secrètes aux parois
Lambrissées par les plaintes
Cavernes aux murs mouvants,
Comme un refuge pour les mourants.

Flocons de tristesse
Agrégés dans un cœur
Irrigué de béton
Qui réclame seulement
L’amnistie d’une fleur,
La reddition d’un pleur.



Pierre-Emmanuel

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14061 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
23 mars
  Publié: 13 mars à 17:57 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pierre Emmanuel,

Superbement émouvant !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
695 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 14 mars à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour PE,
Magnifique poème qui prend les tripes... La souffrance est là, bien présente et nous sommes tellement dépourvus. Triste constat que tu nous fais partager. Société en décadence.
"Ils quemandent un sourire,
La tiédeur d'un regard..."
Même si peu, notre monde souvent ne sait plus le donner malgré sa gratuité.
Merci à toi !

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
173 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 15 mars à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Parmi les qualités de ce poème, il faut relever la richesse du langage... Et personnellement, j'ai un faible pour les mille empreintes de (ces) vie(s) disloquée(s)!

Salutations cher poète
J'aime ta plume.

 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 15 mars à 11:46 Citer     Aller en bas de page


Sybilla
Merci de ta fidélité sous mes mots !

Mes amitiés



Mawr
Oui nous sommes souvent démunis face à la souffrance et à la précarité... dans un monde qui court de plus en plus vite vers l'individualisme et la surconsommation...

Merci à toi



Rose-Amélie
Merci pour ton message qui me touche beaucoup...
Belle soirée à toi chère poétesse

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
685 poèmes Liste
14789 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 mars
  Publié: 18 mars à 13:54 Citer     Aller en bas de page


Flocons de tristesse
Agrégés dans un cœur
Irrigué de béton
Qui réclame seulement
L’amnistie d’une fleur,
La reddition d’un pleur.




Belle sensibilité pour ceux qui doivent trouver chaque jour une motivation pour vivre.
J'aime la musicalité de ton poème, elle me semble le résultat d'une harmonie "intérieure" que j'apprécie plus qu'une costruction avec les rimes

Comme dit Rose-Amélie, ton langage est si riche que pour un'étrangère, comme moi, te lire veut dire aussi s'enrichi .
Merci !
galatea


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 18 mars à 14:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga

Flocons de tristesse
Agrégés dans un cœur
Irrigué de béton
Qui réclame seulement
L’amnistie d’une fleur,
La reddition d’un pleur.




Belle sensibilité pour ceux qui doivent trouver chaque jour une motivation pour vivre.
J'aime la musicalité de ton poème, elle me semble le résultat d'une harmonie "intérieure" que j'apprécie plus qu'une costruction avec les rimes

Comme dit Rose-Amélie, ton langage est si riche que pour un'étrangère, comme moi, te lire veut dire aussi s'enrichi .
Merci !
galatea




Galatea,
Ce sont de très beaux compliments que tu me fais ... et qui me touchent en plein coeur...

Je te remercie profondément

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 104
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.