Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 37
Invisible : 1
Total : 40
· Solitas
Équipe de gestion
· Catwoman
13084 membres inscrits

Montréal: 18 juin 15:52:29
Paris: 18 juin 21:52:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2019) : "Il n’y a pas que les écureuils qui aiment les gland :: Lacune alphabétique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 10 juin à 23:20 Citer     Aller en bas de page

 
Lacune alphabétique

Oh ! Ne vous moquez pas de celle-là
Qui a un beau souci d'élocution,
Ses mots se bousculant. Écoutez bien !
Elle n'en peut mais... elle est née ainsi.

Depuis son enfance elle a bafouillé.
Cette calamité est une plaie,
De ce défaut qu'ont aussi des chinois
Dont l'alphabet saute du Q au S.

Elle n'a ni queue ni teintes d'automne,
Mais aime follement un plaisant type
À qui elle cause hésitant beaucoup.

L'homme de sa vie s'appelle Julot...
C'est d'un cocasse quand elle est au lit
Et lui dit doucement : - Tu viens mon gland ?

Kehl, le 3 juin 2019





Contrainte : ce poème est un lipogramme sans la lettre R, pour viser la chute en gland.

 

  La vie commence à chaque instant.
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
111 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 11 juin à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Plaisant sonnet. Cependant, quelques petites remarques : Lorsqu'elle dit «- Tu viens mon gland ?» à son julot,
1) - Ce terme «... mon gland» fait-il référence à l'emploi involontaire de l'alphabet chinois par la dame ?
2) - Est-ce une simple expression argotique lancé par une dame en pleine excitation (En ce cas, ce monsieur serait atteint de cryptorchidie) ?
3) - Ou alors, est-ce tout simplement les "1)" et "2)" ensemble. Un "? & ?" volontaire de la part de l'auteur, voulant donner à réfléchir sur ce point "stratégique" (En ce cas, 3 autres petites remarques. Ou mon humour a des retards à l'allumage ou je comprends vite mais il me faut relire longtemps ou à la suite de ce commentaire, je vais avoir l'air d'un gland ... et là, je parle bien du fruit du chêne ! Que l'on ne se méprenne surtout pas !).

  CdK
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
345 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Ce poème a le mérite de m'avoir fait rire de bon cœur.
Bravo

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 02:34
Modifié:  11 juin à 02:40 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Merci à vous.

Cerdick, houla ! Que de questions qui resteront sans réponse.
La dame a tout simplement un défaut de prononciation étant incapable de prononcer le moindre r, elle le prononce L, comme j'ai pu l'entendre dans la bouche de locuteurs chinois. Ceci dit sans chinoiserie aucune.
Voir l'explication en bas de page. Ce lipogramme aurait dû te mettre la puce à l'oreille.
Ce défaut de prononciation a sans doute un nom. Il faut que j'interroge une amie orthophoniste depuis qu'on ne peut plus compter sur les passages d'Aalis.
La cryptorchidie, ça ne concerne que les testicules... non ? Donc tu auras peut-être l'air d'un boulet, mais pas d'un gland. Est-ce une consolation suffisante ?

Fried, si cela peut te consoler, je me suis également bien marré en l'écrivant, l'r de rien.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Cerdick


«Un poème bouge avec le temps (Jacques Roubaud)»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
111 commentaires
Membre depuis
20 mars
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 11 juin à 02:56 Citer     Aller en bas de page

Rebonjour,
Merci pour l'explication mais il me semble que cette fois-ci, c'est plutôt l'auteur qui a des retards à l'allumage et pourtant, il y a souvent plein d'humour dans ses texte.
Je pensais en faire, de l'humour dans ce commentaire mais c'est loupé !
Je vais relire les bouquins de Pierre Desproges pour tenter de corriger mes erreurs. Jusque là, je ne recommencerais plus. Promis !
Bzzz bzzz bzzz, fait l'abeille qui a piqué mon amoul plople, CdK.

  CdK
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 02:59 Citer     Aller en bas de page

Cerdick, l'auteur n'est pas bien réveillé, ceci expliquant peut-être cela, après une nuit quasi blanche.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
74 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 11 juin à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Avez-vous voulu imiter George Perec qui a écrit son roman de plus de trois cents pages " La Disparition" sans utiliser la lettre "e".
À moins que vous ayez comme des origines créoles qui reviennent en surface.
Divertissant.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 03:30
Modifié:  11 juin à 05:50 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Merci Abey.

Imiter Perec, ç'aurait été écrire un poème sans la lettre E. Il n'y a de ma part aucune intention d'imiter qui que ce soit. J'ai oublié le nom de l'auteur américain que Perec avait lui-même imité.

Un texte auquel l'auteur soustrait, volontairement, la lettre qui lui convient porte un nom : un lipogramme, manière de contrainte qui existait bien avant Perec.

Par contre, vous vous imitez à la perfection en voyant de l'imitation partout.

Enfin, pour ce qui concerne mon cas j'aurais plutôt convoqué les Gedichte ohne den Buchstaben R *. Mais vous n'êtes peut-être pas germanophone.

In Poésie

* Poèmes sans la lettre R

  La vie commence à chaque instant.
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
3614 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 11 juin à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
merci pour ce sourire matinal, le thème n'était pas si évident à traiter. Pourtant je raffole de ce genre de sujet à double, voire triple, sens.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 05:49 Citer     Aller en bas de page

Je t'en prie Pichardin. C'est bien la finalité d'un tel thème : prêter à sourire, a minima.

Il y a plusieurs acceptions au mot gland, voir du côté de Chlamys.
Sexe, botanique, décoration, architecture, injure... ça peut faire de belles passerelles à l'humour une telle polysémie.

Personnellement j'aime ajouter une contrainte d'écriture au thème.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 juin à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Une belle tranche de rigolade avec cet exercice de style finement construit

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
281 poèmes Liste
4933 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 08:24 Citer     Aller en bas de page

un poème qui suscite tant de questions ne peut-être qu'un beau poème, perso
j'ai apprécié, d'autant que mon approche du thème ressemble à si méprendre à la tienne.

Amitiés

Yvon

  YD
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
1362 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB

Me voilà bien en peine... Plus de" R", mais que "deviens-je "?

J'ai bien 'i" en lisant ton texte !

MAWINGUE... puisque plus de "R" !

PS : Mais au fait, peux-tu me dire comment ce serait appelé RRRrrr!!!... le film d' Alain Chabat ? Pauve Pie..e, c'est tès embêtant tout ceci...



Maw. (couic!)

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
603 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 11 juin à 12:04
Modifié:  12 juin à 05:21 par SHElene
Citer     Aller en bas de page

Et quand elle lui dit moins doucement: "Pends moi sauvagement!", le Julot, faut pas qu'il se méprenne!




Ah non… ça coince , manque le "L"...

Mais quand elle lui dit: "Occupe-toi de mon coquelicot !", j'espère que Julot ne va pas se perdre au poulailler…

  SHElene
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 11 juin à 15:04 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir JB,

Merci pour le sourire !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Chlamys


Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais - Cicéron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
326 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 11 juin à 16:21 Citer     Aller en bas de page

Saclé JB ! Elle est bien bonne ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 13 juin à 09:20 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.

NicoNavel,tu en reprendras une tranche ? Avec gland comestible cette fois.

Y.D ,oui, comme je l'ai dit chez toi, il y a matière à travailler pour un ORL... Qu'est-ce tu dis tonton ?

Mawinghe, mais bien sûr que je peux. Il s'appellerait WWWwww!!!... c'est sûr que certains prénom et nom qui perdent leurs Rs sont bien nus.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
4238 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 14 juin à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.

SHElene, c'est un risque en effet. Mais il paraît que la strangulation augmente la jouissance... tout pour le bonheur du gland.

Sybilla, ah ben voilà. j'aime faire sourire.

Chlamys, elle est bonne... faudrait en causer au gland.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 272
Réponses: 17
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0456] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.