Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 54
Invisible : 0
Total : 59
· Fried · Andesine · Brin d'harmonie · SHElene
Équipe de gestion
· Lilania
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 12:50:03
Paris: 22 sept 18:50:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: 11 septembre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
370 commentaires
Membre depuis
6 janvier
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 11 sept à 08:26 Citer     Aller en bas de page

Ce texte ne convient pas aux âmes sensibles

11 septembre

Avec le temps, non,
tout ne s’en va pas.
Je ressens encore
de ceux restés
au-dessus
des étages en flammes
le désespoir.
Ponctué
par les sons sourds
des corps
s’écrasant
sur le trottoir.


Le matin du 11 septembre 2001, quatre avions des lignes intérieures américaines sont détournés par des terroristes d’Al Qaïda.
Les deux premiers s’enfoncent dans les Tours jumelles du World Trade Center à New York en provoquant l’incendie puis l’effondrement (2800 morts).
Les personnes restées coincées au-dessus des étages en flammes n'avaient aucune chance. Certains sont montés sur le toit, mais les hélicoptères n’ont pu les sauver, à cause de la fumée épaisse. Beaucoup ont donc préféré en finir au plus vite en se jetant par les fenêtres.

Un troisième avion s’est écrasé sur le Pentagone, siège du Département de la Défense (125 morts).

Enfin, un dernier dirigé vers Washington, est tombé en rase campagne en Pennsylvanie grâce au courage des passagers et des membres d’équipage qui, avertis par téléphone ont lutté contre les terroristes. Aucun survivant.

P.S. Dans les jours et les heures qui ont suivi on a tout vu et tout entendu, exceptés les images et les sons des corps tombant des fenêtres, qui n’ont été diffusés que plus tard, la poussière (et l'émotion?) retombée.

  gattopardo
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1766 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 11 sept à 17:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Gattopardo,

18 ans après, c'est comme si c'était hier...

L'annonce est tombée, j'étais en voiture, la radio allumée, je revenais de récupérer mon fils et deux de ses amis sur Perpignan. Nous n'y avons pas cru d'abord puis zappant sur toutes les chaînes et entendant partout cette atrocité, force oblige de se rendre à l'évidence. Nous fûmes tous les quatre choqués et encore d'avantage en arrivant à la maison, en voyant à la télé les premières images de cette catastrophe... qui n'était malheureusement que le commencement d'une " nouvelle ère " de violence.

Merci à toi pour ce souvenir commémoratif et paix à leurs âmes.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 13 sept à 03:48 Citer     Aller en bas de page

- milles excuses, ne me jugés pas comme un insensible.
- les métropolitains américains étaient insensibles aux conséquences des frappes régulières des autorisations que leurs colonialismes considéraient comme légitime (plus de 200 000 morts et des villes entières en ruines, presque tous innocents, sans médiatisations à ces sujets),
- nous en France nous avons eu à subir des vengeances de kami kas drogués sur nos participations et nos non sensibilités)
- les autorités américaines avaient eu connaissance et l'on fait savoir par presse, de ces apprentissages à décoller, et pas à la tentative d'atterrissage, sans imaginer (mon œil, sans savoir pourquoi, ni où) cette fraction d'apprentissage aurait lieu.
- ces deux tours étaient indestructibles comme le Titanic,
- une plaisanterie circulait en France, disant qu'aux échecs, les USA avaient perdu deux tours, les délations existent en France, et à cause de mes propos de répétition de ces rumeurs, j'ai failli perdre mon emploi, deux américains en visite dans l'établissement où je travaillais ont demandé à ce que je sois licencié sur le champ à cause de ces propos, j'ai du m'excuser par humiliation de vainqueurs et par écrit pour conserver mon emploi.
- ils auraient reconstruit une présence "en tour" de leurs puissances d'irresponsables. (loi du talion)
- alors je reste encore indifférent aux effets de cette réactivité de vengeance.
- nous en France nous commémorons les comparaisons évènementielles de voitures brulées, eux ce sont leurs tours.
- le sujet est grave, et personne ne veut en prendre conscience, c'est comme quel avenir pour l'Europe.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0211] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.