Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 399
Invisible : 0
Total : 402
· samamuse · Quitterie
Équipe de gestion
· Bestiole
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:11:08
Paris: 27 févr 09:11:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le mot de trop Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 22 oct 2019 à 15:00
Modifié:  23 oct 2019 à 12:22 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Ce soir je vais boire du blanc,
Mon coach, qui est musulman,
Ne me trouverait pas halal,
Mais ça m’est bien égal.

Je suis fatiguée, OK ? Lasse.
Foutez-moi bien la paix, khalas !
Je fais des efforts, mais en vain :
Ce soir, je bois du vin.

Mes addictions sont légions :
Travail, cigarette et passion,
Je m’y prête avec conviction,
Sauf à l’humiliation.

Au nez, la moutarde me vient
Et le mot « Charmouta », revient.
Parfois mon vocabulaire
Devient patibulaire.

Alors le premier qui m’agresse
Quand je lui demande : « labès ? »
Je lui suggère, en arabe,
Va te faire un kebab.

Demain je serai calmée,
De nouveau une vraie mousmée.
Je suis à cran, pas docile…
Gardez-vous de mes cils.



* halal (arabe) : permis - ** khalas (arabe) : stop - *** charmouta (arabe) : merde - **** labès (arabe) : ça va - **** kebab (arabe) : grillade - ***** mousmé (japonais) : jeune femme - Ce texte est libre de droits, vous pouvez-donc le copier sans mon autorisation et vous en servir quand vous en avez marre et que vous souhaitez l'exprimer. Il n'est pas pour autant indispensable d'être arabophone.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Farid
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
11 janvier 2019
Dernière connexion
9 février
  Publié: 24 oct 2019 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

Aude,

J'avoue n'avoir pas compris pourquoi tes mots colorés sont en "poèmes tristes". La tristesse de t'être mise en colère ou qu'on t'ait fait de la peine ? Tu me pardonneras ma lenteur d'esprit.

En tout cas tu démontres encore une fois qu'une Aude banale ça n'existe pas ! [ou encore Aude banale c'est pas halal]

Aussi, Ô Mousmé, MERCI d'avoir partagé ton vocabulaire…[je ne connaissais pas le mot Charmouta].



 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 oct 2019 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

Citation de Farid
Aude,

J'avoue n'avoir pas compris pourquoi tes mots colorés sont en "poèmes tristes". La tristesse de t'être mise en colère ou qu'on t'ait fait de la peine ? Tu me pardonneras ma lenteur d'esprit.

En tout cas tu démontres encore une fois qu'une Aude banale ça n'existe pas ! [ou encore Aude banale c'est pas halal]

Aussi, Ô Mousmé, MERCI d'avoir partagé ton vocabulaire…[je ne connaissais pas le mot Charmouta].





J'ai mis dans la catégorie "poème triste" parce qu'il n'existe pas de catégorie "en colère".
Merci à toi d'être passé me lire, Farid

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gattopardo
Impossible d'afficher l'image
Tempus fugit
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2019
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 oct 2019 à 10:22 Citer     Aller en bas de page

.
Mi piaci quannu ci rridi
e mi piaci puri quannu si arraggiata

(Tu me plais quand tu ris
et aussi quand tu es "enragée" - en colère)

  gattopardo
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 oct 2019 à 13:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de gattopardo
.
Mi piaci quannu ci rridi
e mi piaci puri quannu si arraggiata

(Tu me plais quand tu ris
et aussi quand tu es "enragée" - en colère)



Par chance je m'apaise rapidement. La colère n'est pas une occupation intéressante.
Merci Gato (Ali-gato)

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
5162 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 février
  Publié: 14 nov 2019 à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de gattopardo
.
Mi piaci quannu ci rridi
e mi piaci puri quannu si arraggiata

(Tu me plais quand tu ris
et aussi quand tu es "enragée" - en colère)



Par chance je m'apaise rapidement. La colère n'est pas une occupation intéressante.
Merci Gato (Ali-gato)



Madame cause couramment le jape au nez...

Quand on connait ta passion pour le petit blanc (voire le grand blanc) tout s'explique, tout est possible.
Vin blanc et moutarde accompagnent à merveille l'andouillette... pas halal non plus.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 nov 2019 à 01:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie

Citation de Aude Doiderose

Citation de gattopardo
.
Mi piaci quannu ci rridi
e mi piaci puri quannu si arraggiata

(Tu me plais quand tu ris
et aussi quand tu es "enragée" - en colère)



Par chance je m'apaise rapidement. La colère n'est pas une occupation intéressante.
Merci Gato (Ali-gato)



Madame cause couramment le jape au nez...

Quand on connait ta passion pour le petit blanc (voire le grand blanc) tout s'explique, tout est possible.
Vin blanc et moutarde accompagnent à merveille l'andouillette... pas halal non plus.

Bizzz JB



Un petit blanc, un grand noir... et si c'était la définition du bonheur ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
ALPETE LION


La poésie pour m'affirmer, la poésie pour vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
497 commentaires
Membre depuis
14 août 2009
Dernière connexion
24 février
  Publié: 9 jan à 13:54
Modifié:  9 jan à 13:57 par ALPETE LION
Citer     Aller en bas de page

J'aime bien ce texte
Khalas ! Maintenant tu parles Wolof
Chez nous khalas veut dire décidément
Amitié

  Ma plume eet une réponse aux détracteurs et une caresses pour les gentils
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 466
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0402] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.