Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 21
· josette
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:18:00
Paris: 22 sept 06:18:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: bill dog, bozman, et les histoires de salauds. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 15 mai 2011 à 13:09
Modifié:  16 mai 2011 à 14:35 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Bozman a porté son verre a sa bouche,
puis son regard a traîné dans le miroir
escorté d'une mouche suicidaire.
il a calculé
que sa mort était là,
entre sa main tremblotante et son œil lucide
et qu'elle avait aussi la gueule
de l'homme dans son dos.
les autres calculs ont été faits
par le croque-mort.

Billdog a regardé le verre
rouler sur le plancher
à travers la fumée de son revolver
et la rétine de ses yeux de sauriens malades
puis il a regardé la tête trouée par ses soins
avec autant d'état d'âme
qu'un allume cigare devant un mégot.
aux alentours,
le silence ressemblait
aux cris d'une chenille
sous les roues du Tucson-El Paso.

Billdog a posé son chapeau
sur le comptoir
deux sauriens ont craqué une allumette

Comme j'étais le barman de service
j'ai rempli le verre de l'homme
qui parlait de radiateur aux igloos
et il a porté son verre à sa bouche
pendant que la terre continuait de tourner
comme une conasse fataliste.

Dehors, il y avait un oiseau
posé sur la croupe d'un apaloosa
Billdog a balancé un dollar
pour le verre bu
et un autre dollar
pour le verre renversé.
une douille brillait dans la poussière
puis il est sorti.
les chenilles étaient toujours aussi loquaces
du côté d'El Paso

Puis Billdog a enfourché le cheval
et la poussière sous les sabots
a semblé un moment
l'accompagner d'un halo...

Je ne dis pas que l'oiseau
s'est mit à siffler
ni que le cheval
a sauté à travers un cerceau
sans que Billdog perde son chapeau

Je ne dis pas
que vous aimez les histoires de salauds
ni que Bozman
pèse plus lourd
maintenant qu'il est mort
qu'un ours mouillé
dans un cageot

Non, je dis juste
que si moi j'aime une salope
une belle salope d'El Paso
une putain borgne, une chienne cyclope
une suceuse de lasso
nous jouirons dans l'écho des groupies d'un salaud...

 
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 15 mai 2011 à 18:37 Citer     Aller en bas de page

Tu as bien fait de choisir le "noir et blanc" pour ce western
qui n'est pas un western spaghetti.

Amitiés
Patrick

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
5048 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 17 mai 2011 à 15:09 Citer     Aller en bas de page

J'ai embarqué dans ton western.
Merci pour la balade.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 20 mai 2011 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

messieurs restez calme,seul la poussière se dissipe.

mandrinmodern,sheriff du comté.

 
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2538 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 20 mai 2011 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien savouré cette histoire crapuleuse... l'effet sordide-morbide est réussi!

Merci!
Salutations

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1125
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [1,3961] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.