Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 126
Invisible : 0
Total : 129
· Errant · ori
Équipe de gestion
· Catwoman
13192 membres inscrits

Montréal: 21 jan 01:44:31
Paris: 21 jan 07:44:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Au pays des solitaires Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 20 nov 2019 à 11:53
Modifié:  13 jan à 08:57 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Cela arrive,
les matins malades de leur nuit,
le jour traînant sur un piano désaccordé,
accompagné de violons monocordes.
J'ai mal dormi, en attente d'une visite.

J'ai bien entendu la saccade de tes doigts,
je n'ai pas ouvert la porte.
Pourtant je suis capable
de donner à boire à mes ennemis,
mais nos silences ont scellé l'oubli.

Sur mon seuil,
tu as laissé ton sac
débordant de mots déchirés,
mais je ne sais plus coudre,
il faut dire que le chat a pris boutique
dans ma boite à ouvrage.

Cela arrive,
de ne pouvoir entrer
dans un lieu ordinaire que l'on fait paradis,
puisqu'il nous est fermé.
On touche la porte du bout de nos doigts
puis on s'en va dormir au pays des solitaires.


  Critiques acceptées
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
11725 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 20 nov 2019 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Voilà un désarroi joliment dit Xenia, merci pour cette tristesse vêtue de tes mots "haute couture" !

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
757 poèmes Liste
22233 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 20 nov 2019 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

Oui, cela arrive.
Un bel écrit arrive aussi, la preuve.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 21 nov 2019 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia,
joliment triste, si tant est que ce qui est triste est joli !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
152 poèmes Liste
2134 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 21 nov 2019 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Xenia,

Oui... " cela arrive " et tu nous livres cette tristesse d'une manière très touchante. Un écrit qui ne laisse pas insensible ! Merci pour ce beau partage.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15901 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 21 nov 2019 à 11:27 Citer     Aller en bas de page

ca me parle

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
1119 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 21 nov 2019 à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Une poésie où flirtent l'hésitation et la détermination. J'aime l'image de la porte, du silence qu'elle impose.
Un trés bel écrit Xenia.

  SHElene
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
651 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 22 nov 2019 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

C'est dit avec naturel et c'est certainement réfléchi pour être si bien écrit.
C'est une très belle poésie.

 
fée de blé


La beauté est là où y s'y attend le moins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
160 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 22 nov 2019 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Quand les ondes ne passent plus.... Belle poésie dont j'ai beaucoup aimé les images

  Fée de blé
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 23 nov 2019 à 02:36 Citer     Aller en bas de page

merci à vous pour vos commentaires

Amitiés

  Critiques acceptées
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16115 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
14 décembre 2019
  Publié: 23 nov 2019 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

J'aime....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
4237 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 23 nov 2019 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Xenia,

Un beau texte inquiet et me semble-t-il, sans trop d'espoir.
jlouis

  Poésie, la vie entière
Post Scriptum
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
31 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2019
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 24 nov 2019 à 00:58 Citer     Aller en bas de page

Je me contenterais de citer Alfred de Musset
"les plus désespérés sont les chants les plus beaux" comme ces immortels le votre est pur sanglot.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2019
  Publié: 27 nov 2019 à 07:41 Citer     Aller en bas de page

Pour bien des raisons, ils ne peuvent qu'avoir un écho, ces mots...spassibo, Xenia.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 29 nov 2019 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos commentaires bienveillants
Amitiés

  Critiques acceptées
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 décembre 2019
  Publié: 7 déc 2019 à 03:33 Citer     Aller en bas de page

Ton poème me parle, et plus particulièrement la dernière strophe...Même si mon paradis est plus un univers avec ses lieux, qu'un lieu à lui tout seul. Je suis touché par l'évocation des solitaires, je ne sais pas si je peux me permettre de penser de façon objective que je me sens seul, j'ai au moins la possibilité d'écrire et par rapport à ça, ça me fait du bien. ça développe en tout cas une empathie pour les personnes qui sont seules, même si elles étaient accompagnées hier encore. La vie tourne vite, trop vite parfois.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 9 déc 2019 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc, en effet nous avons tous eu cette impression de solitude, Amitiés

  Critiques acceptées
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1015 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 21 déc 2019 à 21:50
Modifié:  21 déc 2019 à 21:51 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

Xenia,
Ce beau poème que j'apprécie, nous fait fortement ressentir par ses images, la solitude dû à un désaccord dont les objets eux mêmes s'imprègnent.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
109 poèmes Liste
1825 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 24 déc 2019 à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Flora Lynn, je suis touchée
Amitiés

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 344
Réponses: 18
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1159] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.