Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 259
Invisible : 0
Total : 259
13118 membres inscrits

Montréal: 17 févr 18:17:39
Paris: 18 févr 00:17:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je pense, mais qui suis-je ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Nomis


Et si ce n’est que cela l’humanité, je hurle alors liberté !!! Que mon égo disparaisse, pour devenir humble animalité.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2008
Dernière connexion
17 février
  Publié: 13 févr à 18:54
Modifié:  Hier à 16:09 par Nomis
Citer     Aller en bas de page

Mon égo faut-il le nommé,
conception d’un moi erroné ?

Pièce de théâtre jouée à mes contemporains,
tour à tour comédie et tragédie, cela n’est pas rien.

À la fois acteur et spectateur, avec des masques je dois jongler,
mais l’effort me fait transpirer, ils m’échappent et finissent brisés.

Face à ces fêlures que je ne peux regarder,
je projette une image idéalisée de ma personnalité.

Mon esprit s’arrange avec la réalité,
quelle bien étrange commodité !

Il en va de même à chaque fois,
pour ne pas tomber de Charybde en Scylla.

Pour seule option, l’amnésie,
histoire de poursuivre ma vie.

Alors tout recommence,
j'entame une nouvelle danse.

Mais révolté par l’absurdité du monde qui nous entoure,
vomissant les élites incompétentes, et le quotidien lourd.

Refusant de ployer sous les ordres anonymes
et de me noyer dans les vagues du conformisme.

Je tente de comprendre le monde pour y trouver une place,
mais la logique me pousse à fuir, car je ne suis pas fait de glace.

J’escalade les étagères, tel un funambule marchand sur les cloisons
afin de ne jamais entrer dans les cases, qui seraient ma prison.

Mon identité par les années forgées,
cri à la face du monde le droit d’exister.

Mais ma voix est terriblement déformée
et les autres ne peuvent que s’interroger.

Les valeurs derrière lesquelles je m’abrite,
ne seraient-elles en réalité qu’un mythe ?

J'aimerai encore y croire même si cela dérange,
car il faut l'avouer la fable a le parfum des anges.

Alors que cet amour que l'on m'a tant venté,
ne semble, lui là que pour me tourmenter.

Né à une époque trop compliquée,
je rêve de bien plus de simplicité.

Loin d’être parfait, les années me pervertissent,
je joue une partie qui ne m’apporte que le vice.

Et si ce n’est que cela l’humanité, je hurle alors liberté !!!
Que mon égo disparaisse, pour devenir humble animalité.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
3729 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
17 février
  Publié: 14 févr à 18:23
Modifié:  Avant-hier à 02:47 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page

"Né à une époque trop compliquée,
je rêve de bien plus de simplicité."

Chaque époque a son lot d'offrandes déroutantes..

« Et si ce n’est que cela l’humanité, je hurle alors liberté !!!
Que mon égo disparaisse, pour devenir humble animalité. »

C'est là tout l'enjeu : composer avec la moralité trop humaine d'être raisonnable et l'amoralité trop animal de vouloir survivre...
Tout le conflit de la condition humaine en somme...

Tu devrais lire Rousseau si tu ne l'as pas déjà fait..

Bien à toi,

La Brune Colombe

 
Nomis


Et si ce n’est que cela l’humanité, je hurle alors liberté !!! Que mon égo disparaisse, pour devenir humble animalité.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2008
Dernière connexion
17 février
  Publié: Avant-hier à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Merci de ce retour.

Auriez-vous des textes de l’œuvre de Rousseau à me conseiller ?

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
6547 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
16 février
  Publié: Hier à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Wahou, un texte fort et des mots qui résonnent en moi. J'adore.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nomis


Et si ce n’est que cela l’humanité, je hurle alors liberté !!! Que mon égo disparaisse, pour devenir humble animalité.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
19 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2008
Dernière connexion
17 février
  Publié: Hier à 16:10 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous Patrick

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 59
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0317] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.