Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 203
Invisible : 0
Total : 204
· Flora Lynn
13170 membres inscrits

Montréal: 1er juin 21:01:26
Paris: 2 juin 03:01:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Liberté, Egalité, Fraternité Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
932 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 4 mars à 15:35
Modifié:  6 mars à 15:45 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Entendez-vous le long des murs,
se lever l'vent de la censure ?
Sans juges, sur critères arbitraires,
les grands ciseaux, d' mémoire amère,
vont décider de c'qu'il faut taire,
quelles idées peuvent se partager,
qui peut filmer ou s'exprimer,
tuant de fait la Liberté !

Et l’entrelacs de toutes les lois,
entrave la justice de son poids.
Cette logorrhée législative,
qui au travers des interstices
laisse prospérer les brigands
joliment vêtus de cols blancs,
pendant qu'le peuple s'fait mutiler,
et pour un rien embastiller !

Nos grands-parents se sont battus
pour qu'on puisse vivre, pas comme des serfs !
Et on nous dit que l'temps serait venu :
d'passer nos acquis par la fenêtre ?
On nous enfume de rhétoriques,
nos niveaux d'vie passent au rabot,
casse de tous les services public...
mais notre seul droit, c'est dire bravo ?

L'argent est-il en vérité,
le seul critère proposé
pour vivre ensemble en société ?
Est-ce devenu une grossièreté
simplement d'oser demander
un peu plus de justice fiscale ?
Que chaque jour se construise,
entre nous le pacte social ?

Les élites seraient bienveillantes
par seule magie de leur vertu ?
À vrai dire dans l'histoire de France
on peut pas dire qu'c'est du vécu !
On sait tous qu'l’aristocratie
quelle soit d’État ou bien d'argent
en a rien à foutre des braves gens :
Avant l'humain, il y a le profit !

On devrait se r'mettre à penser,
au vrai sens du mot Nation,
dont la fraternité est raison.
Peut-on un peu redistribuer
l'argent qui ne cesse de fait,
chaque année de mieux s'concentrer,
en quelques mains bien agrippées...?



 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5597 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 4 mars à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Je vous suis à 100%

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
562 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 4 mars à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Il irait bien dans la rubrique "colères" ton poème. Sacré coup de gueule.


MariePaule

  MariePaule
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
932 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 4 mars à 16:31
Modifié:  4 mars à 16:46 par Miette
Citer     Aller en bas de page

Merci J.B, connaissant votre sensibilité, je suis touchée, en vrai ! Au gd plaisir de vs croiser :-)

Allantvers ha ben ! C quoi cette rubrique "colère" ? aurais-je mal regardé au moment d'éditer ?? lool Merci je vois ça et publierais mieux dc, la prochaine fois ^^ (ou c rétroactif ??) Merci en tt les cas de votre message, et je crois me souvenir, de vous, de bien beaux passages (ds vos ecrits, pas seulement vos messages) ^^
Au plaisir de vs lire, et à bientot au fils des mots

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1009 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 4 mars à 18:08
Modifié:  5 mars à 01:39 par ori
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette,
Il est Hugolien ce texte, il a les accents quui manque aux hommes politiques contemporains.
Merci
Amicalement
Philippe
Extrait d'un discours de Victor Hugo à l'assemblée Nationale du 9 juillet 1849:
« Je ne suis pas de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui croient qu’on peut détruire la misère. La misère est une maladie de la société, comme la lèpre est une maladie de l’homme. Elle peut disparaître comme la lèpre, oui. »

  Ori
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
562 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mars à 01:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Miette

Allantvers ha ben ! C quoi cette rubrique "colère" ? aurais-je mal regardé au moment d'éditer ?? lool Merci je vois ça et publierais mieux dc, la prochaine fois ^^ (ou c rétroactif ??) Merci en tt les cas de votre message, et je crois me souvenir, de vous, de bien beaux passages (ds vos ecrits, pas seulement vos messages) ^^
Au plaisir de vs lire, et à bientot au fils des mots


Elle n'existe pas, mais votre texte m'en a donné l'idee
Merci à vous pour ces mots.
MariePaule

  MariePaule
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
778 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 5 mars à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Joli coup de gueule, j'aime beaucoup
"Les élites seraient bienveillante
par seule magie de leur vertu ?
À vrai dire dans l'histoire de France
on peut pas dire qu'c'est du vécu !"
Pour la première partie, la censure, tu fais référence à une nouvelle loi ou projet de loi ?

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
158 poèmes Liste
4577 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 5 mars à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Miette,

Ceci dit (et bien envoyé), que fait-on ? Démocratie confisquée et non représentative- fraude fiscale massive- inégalités qui se renforcent etc.
Aux armes, citoyens...

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Adria d'Orances


Recueil de poésies érotiques édité ...... (voir mon profil)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
1273 commentaires
Membre depuis
9 mars 2016
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 5 mars à 05:36 Citer     Aller en bas de page


Un texte militant et nécessaire.
La perfection n'étant pas du domaine de l'humain, je ne connais pas de pays, de gouvernement, où tout est parfait.

Merci pour cette vérité, Miette.


Adria

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
5408 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 5 mars à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Pas original je rejoins le constat et la colère et j'aime beaucoup ce coup de gueule
Mais comme Jean Louis je m'interroge...
Et maintenant ?

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
932 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 6 mars à 10:04 Citer     Aller en bas de page

Je suis bien contente de vous lire ori Cela me touche bcp, que vs me laissiez ce bien trop grand compliment... et oui je suis bien d'accord, les politiques tiennent assez peu ce genre de discours en ce moments A bientot sous vos mots ori


Ho bonjour Fried Merci d’être passé et de me dire votre préférence. Pour vs répondre, oui, je fais essentiellement référence à la loi Avia. Non seulement les juges sont écartés du process, mais application immédiate, critères arbitraires, censure réalisée par des entreprises privées, pas d'appel suspensif... les gds ciseaux de la loi instaurent je le crois, le caviardage des réseaux sociaux, sans jugement.
Mais au delà de cette loi Avia dite "contre les contenus haineux sur Internet", je pense également à la tendance actuelle qui voudrait subordonner le métier de journaliste à une autorisation/habilitation d’exercer.
Albert Londres doit apprécier Mais plus sérieusement, il me semble que si l'on décide qui a le droit de diffuser l'information, et donc qui n'en a pas le droit, alors on tue la liberté de l'information et in fine on s'attaque sévère à la liberté d'expression... Désolée de ma longue réponse lol mais en tous cas je vous remercie d'avoir pointé le bout de votre nez rouge sous mes mots Au plaisir de vous croiser,

Merci de votre passage et de votre commentaire Adria La perfection n'est certes pas de ce monde mais enfin cela peut donner un objectif A bientôt, au fils des mots

J-Louis et Lacase merci à vous 2 d’être venu commenter mon texte
Et pour vs répondre hé bien... mais je n'en sais rien ! Ceci dit, je suis persuadée que au bout du bout, nous allons gagner et en revenir à plus d'humanité ! Je pense qu'il y a un long chemin et que celui ci doit tendre vers le bien être de tous... Mais pour l'instant, en effet c'est plutot :
"_Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
_Je vois pleurer Marianne et s'assombrir l'avenir... "
J’espère de toute mon âme que les choses ne dégénèrent pas trop et que nous, citoyens, puissions un peu reprendre en main nos destin sans passer par la case révolution Notre démocratie représentative est il me semble très malade, mais enfin ce n'est pas la première fois que nos élites ne st pas bienveillantes,et j’espère ardemment, je suis sûre que vont se lever des voix pour porter nos valeurs, dont celles de notre si belle devise !
A bientôt, bonne journée à tous les deux

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2957 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 9 mars à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Je suis d'accord avec toi ... Et tout à fait prêt à reprendre le mouvement gilets jaunes. Rien n'est terminé quand les citoyens sont en colère et que l'élite profite.
Merci à toi d'avoir écrit ce texte engagé.

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 9 mars à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Nous vivons une époque bien difficile ou tout est remis en cause, mais il ne faut surtout rien lâcher.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 14 mars à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Miette, pour ce partage. " Liberté, Egalité, Fraternité ", les liens que l'on fait entre ces trois concepts aident à la réflexion. Et peuvent mener à une meilleure intelligence. A bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 343
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0652] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.