Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 72
Invisible : 0
Total : 72
13157 membres inscrits

Montréal: 25 mai 20:55:48
Paris: 26 mai 02:55:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je suis mort Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
518 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 31 mars à 18:09
Modifié:  1er avr à 10:25 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Je suis mort
Parmi les chariots blancs
Et des marionnettes de chiffon bleu
Nous étions en mars
Le mois de la guerre.

Pourquoi me parlaient-ils
De leur bouche invisible ?
Quel était donc le message
À mon corps inanimé ?

Je suis mort
Un jour ordinaire
Lesté de tuyaux et accessoires
Tel un astronaute en détresse
Sous mon masque à oxygène.

Nous étions cinq cents ce jour-là
Pour le grand départ
Une navette quotidienne
De cadavres allongés.

Je suis mort
Sans jamais voir l'ennemi
Pour une guerre inconnue
Et sous mes paupières closes
La Terre me disait merci.

Lucas

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
2638 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 1er avr à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lucas,

Un poème bien sombre pour décrire une triste réalité. Morts sans savoir pourquoi, sans connaitre "l'ennemi" et les "marionnettes" fusent-elles en bleu, en blanc, en vert constatent leur impuissance avec désespoir !

Tu as raison, Mars, Dieu de la guerre... il a bien choisi son mois pour frapper ! Qu'Avril nous apporte de meilleurs auspices... bien qu'il ait fort "à essuyer" des foudres de son prédécesseur, il ne pourra pas tout régler d'un coup ! Personne ne lui a fourni de baguette magique et il en aurait tant besoin !

Garde espoir, Lucas, et merci pour ce partage. Prends soin de toi surtout.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 1er avr à 09:08 Citer     Aller en bas de page

Un texte poignant, Lucas. Et hommage rendu. Merci du partage. A bientôt !

 
Dimitryet

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
27 mars 2019
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 2 avr à 07:31 Citer     Aller en bas de page

Cela m'a fait penser au dormeur du val dans un sens...

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 2 avr à 16:04 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui saisit sur le "vif" (si j'ose dire) le caractère insolite ...
Bien dit.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Terrafox
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
30 mars
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 3 avr à 03:26 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé, c'est un beau poème plein de sens et de sentiments.

  /\ Terrafox /\
Douda Nouveau membre!
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
3 avril
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 4 avr à 15:24 Citer     Aller en bas de page

Très bel hymne aux éternels martyrs de la bataille millénaire que livre l'humain à sa nature

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 224
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0814] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.