Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 17
· Chet
13045 membres inscrits

Montréal: 25 sept 19:46:47
Paris: 26 sept 01:46:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: De l'érotisme à la pornographie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
17331 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 nov 2013 à 12:31 Citer     Aller en bas de page

Il y a quelques années, errant dans les allées livres du feu magasin Virgin des champs, je me surpris à tomber sur La Femme de Papier de Françoise Rey, un texte érotique...

Une fois le livre acheté (non sans quelque fébrilité d'être prise pour une perverse aux caisses), je me faufilais dans le métro.  Une fois encore, je cachais subrepticement les pages pour ne pas éveiller les regards. Comme si lire de l'érotisme ne pouvait se faire qu'au creux de mon lit, calée entre mon oreiller et ma couette. 

Le pouvoir des mots dans ce type de littérature prend en effet tout son sens. 
De la vague évocation au récit cru, certains pourraient penser qu'il n'y a qu'un pas et pourtant il y a tout un univers.
Et cet univers s'appelle l'intention. 

Entre nommer un chat un chat, et en décrire la douceur de son pelage, la perception de l'autre est toute différente. 

Notez qu'il ne s'agit pas ici de porter un jugement quelconque, juste de distinguer l'érotisme de la pornographie. 
Et force est de constater que cette frontière semble être de moins en moins claire pour certains d'entre vous qui postent dans la catégorie dédiée sur le site. 

Une petite histoire désormais de cette rubrique, qui a souvent animé les débats en plus de vos ébats si je puis dire ... 
Elle existe depuis quasiment le début du site et comme toutes les autres elle a fait l'objet d'une validation complète et donc d'un tri sinon drastique, en tout cas conséquent, il y a quelques années. Suite à la mise en place du système de validation, nous avons souhaité que cette rubrique ne comporte plus de textes enfreignant le règlement comme ce fut le cas durant quelques années - par manque de moyens humains et techniques-
L'idée générale: est ce qu'un membre lambda et majeur il va sans dire, pourra développer son imaginaire érotique avec ce texte? 
En ce sens, la description des parties génitales lors de l'acte sexuel excite et ne suggère pas.  Réduire la relation sexuelle au corps non plus. 

Aussi, il nous semble important de vous rappeler ce qui figure explicitement dans notre règlement (article I) :

"Pour préciser la différence que nous faisons entre pornographie et érotisme : Un texte érotique est issue d’une recherche esthétique, qui fait appel à plus qu’une simple description d’une réalité crue qui pourrait se limiter aux organes génitaux. Il suggère plus qu’il n’explique une situation intime. Tandis qu’un texte pornographique ne met en scène que l’aspect physique du corps, un texte érotique joue avec la personnalité entière de l’individu."

Désormais, et considérant les dérives récentes dans cette catégorie, nous accentuerons notre vigilance et discuterons de chaque cas, toujours dans un esprit de confrontation de point de vue et en toute collégialité. 

Exalter l'imagination, expliquer ce qui chez l'autre nous invite au désir de se fondre complètement en elle/lui, rentre parfaitement dans la poésie que souhaite promouvoir le site. La pornographie trouvera sans doute d'autres lieux d'expression plus adaptés sur la toile.

Bestiole

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15414 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 nov 2013 à 13:47
Modifié:  29 nov 2013 à 13:48 par Magnolia Forever
Citer     Aller en bas de page

J'adhère à 100/100...Je ne suis pas puritaine mais ayant eu l'occasion de voir certains textes par simple curiosité d'écriture ( A mon age on a du vécu )...j'ai vite compris la dérive de ces posts et je ne fréquente plus cette rubrique...Je n'ai jamais osé en faire un signalement par timidité mais je suis ravie que enfin officiellement un post soit mis sur ce sujet car effectivement nous ne sommes pas sur un site pornographique...merci de cette prise de position...

Alexandra

 
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 29 nov 2013 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Je dis ça sans animosité aucune, mais la limite reste floue. "Elle suggère plus qu'elle n'explique une situation intime", dit le règlement. A moins de rester continuellement dans la métaphore et de trouver 36 mots différents pour dire la même chose, j'ai du mal à comprendre ce qu'on entend par là. Au bout d'un moment, même dans un roman érotique, il faut bien appeler un chat un chat, et on tombe forcément dans une description.

Par ailleurs, la section étant interdite aux moins de 18 ans, je trouve qu'on devrait pouvoir avoir une certaine liberté d'expression, parce que bon, "tâtonnons-nous timidement dans le noir", au bout d'un moment c'est plus gênant qu'autre chose.

"expliquer ce qui chez l'autre nous invite au désir de se fondre complètement en elle/lui". Pardonnez-moi, mais ça donne l'impression qu'à moins de faire au préalable une grande déclaration d'amour et un éloge approfondi de la personnalité du partenaire, l'érotisme devient pornographie. Le sexe entre inconnus ne peut-il pas être érotique ? parce que si je veux écrire un texte de ce genre, je ne vais pas pouvoir décrire la personnalité des partenaires mais bien le physique. Donc oui au bon d'un moment, je vais dire il va bien falloir faire une description purement physique et appeler non pas un chat un chat mais un pénis un pénis.

Ensuite, je trouve que parfois, un contenu bien formulé de jolies métaphores filées "suggère" des choses bien plus choquantes qu'un langage cru et osé.

Amicalement et par pur souci de compréhension,

Bibi

  The Leprechauns told me to do it.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 29 nov 2013 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Bien sûr que le sexe entre inconnus peut être érotique, à la condition qu'il ne soit pas que simplement décrit, sinon on est effectivement dans la pornographie.

Je trouve cette définition au CNRTL : "L'érotisme se distingue parfois mal de la pornographie, et il embarrasse ainsi les censeurs. Pourtant, il nuance le but commun, procurer le plaisir génital, en l'enveloppant d'esthétique, en suggérant plus qu'il n'impose. Entre ce raffinement et la brutale obscénité, la différence est aussi grande, a-t-on pu écrire, qu'entre un vin de grand cru et un autre très épais."

Et le problème n'est pas tant ce qui est évoqué (sauf dans certains cas particuliers, comme les apologies de viol par exemple, qui bien entendu sont interdites), mais justement la manière dont c'est fait. Un même fait peut être traité érotiquement et pornographiquement.

 
Magnolia Forever Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15414 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 29 nov 2013 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Eliawe
Bien sûr que le sexe entre inconnus peut être érotique, à la condition qu'il ne soit pas que simplement décrit, sinon on est effectivement dans la pornographie.

Je trouve cette définition au CNRTL : "L'érotisme se distingue parfois mal de la pornographie, et il embarrasse ainsi les censeurs. Pourtant, il nuance le but commun, procurer le plaisir génital, en l'enveloppant d'esthétique, en suggérant plus qu'il n'impose. Entre ce raffinement et la brutale obscénité, la différence est aussi grande, a-t-on pu écrire, qu'entre un vin de grand cru et un autre très épais."

Et le problème n'est pas tant ce qui est évoqué (sauf dans certains cas particuliers, comme les apologies de viol par exemple, qui bien entendu sont interdites), mais justement la manière dont c'est fait. Un même fait peut être traité érotiquement et pornographiquement.



tout à fait vrai Eliawe tout est dans l'art de le suggérer et de l'écrire....

Alex

 
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 29 nov 2013 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

Ok je comprends mieux, mais j'émets toutefois une réserve sur le côté "envelopper d'esthétique". Sachant que pour moi, l'esthétisme est subjectif, tous les goûts sont dans la nature.

  The Leprechauns told me to do it.
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 29 nov 2013 à 16:08 Citer     Aller en bas de page

Effectivement, c'est assez subjectif comme notion, mais je trouve que la fin de la phrase est plus claire.

Ceci dit, il y a effectivement des histoires de goûts, et chacun a le droit de tendre vers ce qu'il préfère, mais il s'agit seulement de rappeler ce qu'accepte le site et ce qui a plus sa place sur d'autres – une sorte de "ligne éditoriale" si l'on veut.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
262 poèmes Liste
4434 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 30 nov 2013 à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Ce rappel est de bons sens, il faut enfoncer le clou parfois car cette dérive se banalise, elle se constate aussi au cinéma. si la sexualité peut se résumer autrement que par piston/coussinet c'est mieux!

yvon

  YD
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1351 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 2 déc 2013 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu quelque part que la pornographie est à la consommation immédiate d'un produit ( en l'occurrence l'autre ), ce que l'érotisme est au désir ( la recherche, l'envie de l'autre ). Érotisme, esthétisme, et poésie ont ce point commun de nous emmener plus loin que ce qui est donné à voir, à entendre. C'est effectivement l'intention de vouloir décrire une réalité commune à tous sous le filtre d'une émotion, d'un sentiment, d'une souffrance... toute singulière. La description brute nous enfermé plutôt, il me semble. Il faut l'utiliser au minimum quand il s'agit de poésie. Je m'arrête là. Smartphone ou ordi, je suis toujours déconnecté : j'en rajoute, j'en rajoute.

 
Christophe DOMSIC


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
7512 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 2 déc 2013 à 13:27
Modifié:  2 déc 2013 à 17:01 par Christophe DOMSIC
Citer     Aller en bas de page

il était temps de mettre enfin de l'ordre dans cette rubrique...
Merci, bonne décision, l'année pro-éthique se finit bien...

KIWI

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
129 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
9 mars
  Publié: 3 déc 2013 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Novice sur le site, je m'invite dans le débat. Auteur moi-même de quelques textes, que j'aime à considérer comme érotiques, je me pose souvent la question. Comment faire pour bien faire. Au-delà des mots, et des métaphores qui peuvent aussi fatiguer le lecteur jusqu'à le détourner de la lecture, la différence ne serait-elle pas plutôt dans l’ambiance ? Éviter la désincarnation des personnages, bannir la réduction à l’organe. Chercher finalement à ce que le sexe ne devienne plus que le prétexte à l’histoire de deux Êtres qui se croisent, deux sensualités qui s’entrecroisent, point de départ à l'émotion, bien plus difficile à retranscrire. Mais la description de leurs ébats vient obligatoirement étayer le récit. Et sans en venir aux descriptions anatomiques crues, grossières ou primitives, il reste cependant quelquefois difficile de ne pas nommer un chat un chat.
Jusqu'à présent, je n'ai pas eu à déplorer la "censure" du modérateur, mais j'ai quelquefois du mal à définir la limite.

  Ravir, juste pour le plaisir
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
670 poèmes Liste
14561 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 3 déc 2013 à 09:32 Citer     Aller en bas de page



Je me dis parfois que je ne sais pas écrire un bon érotique car en moi est absente l'accumulation nécessaire du désir...évidemment satisfait.

Je crois qu'une différence entre érotisme et porno peut être (sans être la seule , évidemment ) dans la nécessité de l'auteur de ne pas écrire juste pour " satisfaire " une pulsion qui élimine tous les contours typique d'une relation sexuelle qui est aussi cérébrale et spirituelle .

Quand la description est focalisé juste autour du sexe et les personnages agissent pour une question d'animalité qui autrement serait plus compliqué ou impossible apaiser...

Dans ce cas là, le viol , une forme de violence, n'importe si sur une femme ou un homme, vient immédiatement comme image en lisant...


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
634 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 3 déc 2013 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

La littérature érotique est la plus facile à écrire pour moi. Sauf si elle devient subtile en nuances amusantes et poétiques! Le cru est explicite mais ne joue pas !

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
401 poèmes Liste
12177 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 4 déc 2013 à 04:31
Modifié:  4 déc 2013 à 04:32 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Je vais moi aussi ajouter mon grain de sel.

Il ne s'agit pas d'émettre un jugement de valeur sur la pornographie mais de faire en sorte qu'il n'y ait pas « tromperie sur la marchandise ». Quand on entre dans la catégorie érotique on s'attend à être « émoustillé », à avoir nos émotions mises en éveil par un poème, un texte ou un récit.
Il arrive parfois que je tombe sur un texte qui me heurte, me choque. Il est vrai que la sensibilité de chacun diffère et que nous avons tous notre propre seuil de tolérance mais je reste convaincue qu'il y a des façons de dire ou de suggérer les choses.

J'imagine que beaucoup se sentent peinés que leurs textes soient qualifiés de pornographiques mais à en lire certains et les commentaires qu'ils induisent il n'y a pas d'autres termes. Il ne s'agit pas de censure mais de respect du règlement. Emettre ce genre d'avis, ce n'est en aucun cas porter un jugement sur son auteur. Il me semble nécessaire que des limites soient posées, même si cette catégorie s'adresse à un public d'adultes. Il existe des sites sans ce genre de restrictions mais ce n'est pas le cas ici et il est important selon moi que chacun en ait conscience.

Je suis d'accord avec le fait que les métaphores ne puissent pas être suffisantes et qu'il faille appeler un chat un chat ; il ne s'agit pas de tomber dans la fausse pudibonderie. Certains emploient des mots précis, sans que leurs textes ne choquent.

A titre personnel, je suis persuadée que s'il existait une catégorie « texte pornographique » sur ce site, on y lirait peu de choses : beaucoup préféreraient se qualifier de poète érotique plutôt que d'écrivain pornographe.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 10 déc 2013 à 14:04
Modifié:  10 déc 2013 à 14:09 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Voilà un bon sujet de discussion.
Je crois, je sais, il me semble que j'écris des poèmes érotiques et non pornographiques. Pourquoi ? Parce que je me préoccupe, non d'un étalage explicite et précis des rapports sexuels, mais plutôt de capter des choses très fines qu'on peut ressentir lors de cette relation. Des choses qui n'ont pas forcément un lien avec le sexe en tant que tel, mais avec tout ce qu'il implique d'humain : émotion, tendresse, animalité, désir, domination, soumission, folie, absurdité, franchise, impureté, abandon, peur, gloire, bonheur, partage, violence etc.

J'aime parfois juxtaposer des mots crus à des mots précieux et recherchés, parce que c'est ainsi que je le ressent : l'érotisme c'est un contraste entre ce qu'il convient de faire (l'amour) et ce qu'on a envie de faire (le sexe). J'appelle donc un chat un chat quand il me convient de le faire, quand cela apporte quelque chose au texte. Mais à vrai dire ma bonne éducation tenace m'empêche d'écrire des textes obscènes, car j'ai le plus grand respect pour qui me lit (et je soupçonne que tous mes visiteurs n'ont pas forcément 18 ans).

La question "esthétique" est difficile à trancher, c'est probablement un combat perdu d'avance. De toute façons personne ne se pose la question ici pour certains poèmes classés dans d'autres catégories, la question de savoir si ils sont esthétiques ou non, et si ils ont donc leur place ici. On traiterait donc la catégorie érotique avec plus de sévérité que d'autres ?

Pourquoi ne pas renommer la catégorie "textes érotiques" en "poèmes érotiques" ? Après tout cela peut éliminer de fastidieux récits vaguement cochons dignes du magazine "Union" : ce n'est pas de la poésie, donc ils n'ont pas leur place sur LPDP.
Après tout, ici c'est pas La Passion du Roman ?
Au passage il n'existe pas de catégorie "poésie policière" donc ce n'est pas un site pour ceux qui écrivent des romans mais bien pour ceux qui écrivent de la poésie.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 10 déc 2013 à 20:27 Citer     Aller en bas de page

Aude, il y a toutefois une catégorie nouvelle, une conte fantastique, et une théâtre et scénario, le site ne rejette donc pas toute forme n'étant pas poétique, je ne vois pas pourquoi la section érotique le devrait.
Restreindre un peu ce qu'on peut écrire ou non, pourquoi pas, du moment que les règles soient les mêmes pour tout le monde et que la "censure" ne soit pas arbitraire.
Enfin, quand on compare la pornographie à un vin épais, contrairement à ce qui a aimé à être répété, il y a bel et bien un jugement d'émis sur le sujet.

  The Leprechauns told me to do it.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 11 déc 2013 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bibenja

Enfin, quand on compare la pornographie à un vin épais, contrairement à ce qui a aimé à être répété, il y a bel et bien un jugement d'émis sur le sujet.



Quel rapport avec le vin ?
Encore que la métaphore est digne d'intérêt. Qu'importe le vin si on ressent l'ivresse ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bibenja


Good lovers make great ennemies
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2007
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 11 déc 2013 à 08:28 Citer     Aller en bas de page

La métaphore avait été utilisée plus haut.
Tout le monde répète qu'il ne s'agit pas d'émettre de jugement sur la pornographie, pour moi cette métaphore en est un.
Mais j'aime ta façon de voir les choses ^^

  The Leprechauns told me to do it.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
712 poèmes Liste
21273 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 12 déc 2013 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bibenja
La métaphore avait été utilisée plus haut.
Tout le monde répète qu'il ne s'agit pas d'émettre de jugement sur la pornographie, pour moi cette métaphore en est un.
Mais j'aime ta façon de voir les choses ^^




Merci. De toute façons il est intéressant de débattre sur le sujet.
Je lis parfois de mauvais poèmes érotiques, non qu'ils soient choquants (il m'en faut pas mal pour me choquer) mais je les trouve terre-à-terre et il me semble parfois que le plus grand plaisir de leurs auteurs est d'ordre masturbatoire et non littéraire. D'autres textes sont conventionnels et niais, à mon avis, la plupart du temps employant des images usées et banales.
C'est une catégorie bien plus difficile qu'il n'y paraît, car si il ne s'agissait que de décrire l'acte sexuel cela donnerait invariablement "piston et coussinet" selon l'expression pittoresque de YD…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 15 déc 2013 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

Aude, ce n'est pas la passion des romans, mais on a le droit d'aimer la prose, les nouvelles... même érotiques (je suis sûre qu'on peut écrire longuement et sans tomber dans la pornographie). Encore, avant c'était "contes érotiques", alors qu'il n'y avait quasiment que des poèmes.

Juger si un texte est esthétique ou pas relève effectivement de la subjectivité, mais juger s'il décrit ou non simplement l'acte sexuel, s'il « suggère plus qu'il n'impose » c'est à notre portée je crois.

(Pour la métaphore du vin, à ma décharge, je n'ai fait que citer une définition, et en plus je n'aime pas le vin )

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1010 poèmes Liste
16290 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 23 sept 2014 à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

merci à toi de permettre un débat ouvert et respectueux sur un sujet intéressant.
personnellement, si j'ai quelques textes dans les érotiques, je pense parfois que c'est plus des poèmes d'amour sensuels que véritablement érotiques car quand j'écris avec l'envie d'appartenir à cette catégorie, j'ai des freins qui apparaissent inconsciemment pour m'empêcher de tomber dans quelque chose qui serait totalement érotique, voire qui déborderait vers le pornographique.
Après peut être que je me trompe en disant cela, et je ne dis pas que je fais tout comme il faut, bien sur.
J'ai en tout cas lu chacun des commentaires, je peux de cette façon développer moi même ma culture entre la différence érotisme / pornographie à l'écrit.
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4013
Réponses: 23
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1804] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.