Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 1
Total : 30
13086 membres inscrits

Montréal: 21 mars 10:33:46
Paris: 21 mars 15:33:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Fils de l'homme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 17 nov 2015 à 06:19
Modifié:  6 déc 2018 à 02:54 par Shovnigorath
Citer     Aller en bas de page




le Fils de L’homme

***

Un jour, un vieux fantôme, tout simplement m'a dit:
Tu es le fils de l'homme, celui que l'on maudit,
Apparu du néant comme d'une onde pure,
Tu vivras au présent les affres du futur.

Et j'ai ouvert les yeux sur un monde cruel,
Où l'homme est si peureux qu'il devient Machiavel.
Car il est une bête au bout de son déclin,
Un mutant dont la quête serait d'être un humain.

Il rêvait constamment d’éradiquer le temps,
Mais ses plus grands moments ont fait couler le sang.
Assis à une table, les cieux au fond des yeux,
je regardais le diable rêver qu'il était Dieu.

Shovnigorath (1987)




  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
4302 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 17 nov 2015 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Bon la fin ne rime pas

Mais GMÉ
surtout

"je regardais le diable rêver qu'il était Dieu."
et
" l'homme est si peureux qu'il devient Machiavel."

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 17 nov 2015 à 12:37 Citer     Aller en bas de page

tu es le fils de l'homme, celui que l'on maudit;
apparu du néant comme d'une onde pure,
tu vivras au présent les affres du futur..."


ça me rappelle un peu la genèse du moins dans l'idée de ces mots, et l'homme fut seul sur terre face à ses démons, dans le feu de la découverte de sa propre nature.
merci et belle soirée

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3426 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 17 nov 2015 à 16:09 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Shovnigorath,

Vos vers font forte et belle impression !

Vous contez ce destin d'une manière fabuleuse !

J'ai adoré !

A bientôt

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
ROSA
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2015
Dernière connexion
27 mars 2018
  Publié: 18 nov 2015 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Wouah. Je reste sans voix!

  Rosa
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 19 nov 2015 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de athena 38540
Et j'ai ouvert les yeux sur un monde cruel,
Où l'homme est si peureux qu'il devient Machiavel.
Car il est une bête au bout de son déclin,
Un mutant dont la quête serait d'être un humain.


Belle définition de certains humains

J'ai aimé lire ton texte

Merci à toi



Toujours heureux de te faire plaisir .....merci pour ce partage. :-))

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 19 nov 2015 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
Bon la fin ne rime pas

Mais GMÉ
surtout

"je regardais le diable rêver qu'il était Dieu."
et
" l'homme est si peureux qu'il devient Machiavel."



Merci à toi pour tes remarques constructives. J'apprécie pleinement. :-))

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 19 nov 2015 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Vénusia
tu es le fils de l'homme, celui que l'on maudit;
apparu du néant comme d'une onde pure,
tu vivras au présent les affres du futur..."


ça me rappelle un peu la genèse du moins dans l'idée de ces mots, et l'homme fut seul sur terre face à ses démons, dans le feu de la découverte de sa propre nature.
merci et belle soirée



C'est vrai, la belle histoire biblique est souvent ma compagne....:-)) merci à toi

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 19 nov 2015 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Bonsoir Shovnigorath,

Vos vers font forte et belle impression !

Vous contez ce destin d'une manière fabuleuse !

J'ai adoré !

A bientôt



Je ne sais pas si je mérite ces louanges, et j'espère que ma lecture continue de vous plaire. Cordialement

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


écris tes blessures dans le sable et tes joies dans la pierre....Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
330 poèmes Liste
2014 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
18 mars
  Publié: 19 nov 2015 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Citation de ROSA
Wouah. Je reste sans voix!



Reprenez vous Rosa, je suis sûr que j'adorerais votre voix. :-))

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 578
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0547] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.