Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 37
· Datura. · La Brune Colombe · généralissime
13087 membres inscrits

Montréal: 22 mars 19:05:12
Paris: 23 mars 00:05:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Muette. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17466 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 12 déc 2007 à 16:43
Modifié:  12 déc 2007 à 16:52 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Elle était là, muette.
Quelques lettres nageaient péniblement dans l'espace temps que son esprit essayait de rattacher à la réalité. Il fallait parler, elle le savait mais rien. Alors pour mieux noyer son malaise elle tentait d'accrocher ses toiles de consciences aux éléments du décor. La mousse d'un verre de brune qui fond avec la chaleur. Le doigt révélateur du blond de la table d'à coté. L'unique cheveu qui dépasse de la chevelure de celui qui la regarde. Il fallait parler. Mais elle n'avait jamais eu la moindre responsabilité. Déjà, absorbée par des logiques personnelles et happée comme une enfant à l'orée de milliers de labyrinthes, elle était ailleurs. Tout en étant là. Face à lui. La boisson allait finir par noyer ses inhibitions, se disait elle. Tout la poussait à franchir la limite. Elle qui avait toujours été en marge, témoin des péchés des autres. Rongeant ses ongles plutôt que les limant sur des peaux inconnues. Toujours l'homme blond à coté, avec son rire trop grand pour son visage.

Elle était là muette.
Lui aussi.

Jusqu'à ce que, le chemin se dérobe sous ses pas de mémoire, pour la mener tout droit sur la piste. Il faisait nuit.
Il aimait les étoiles. Elle avait souvent rêvé d'être cosmonaute. Et d'appuyer sur la vitre du vaisseau en disant à ses collègues "ce que le monde est petit et grand à la fois". C'aurait été la grande phrase de sa vie.

Elle était là muette. Dans un sourire que seul le silence pouvait souligner.

"Un autre verre?"


12 décembre 2007
(idem que l'autre, laissé venir comme ci comme ça)

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sihläryn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
739 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 13 déc 2007 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Royo est une source d’inspiration pour de nombreux poètes.... et tatoueurs

ton navatar.... ben je suis amoureuse comme popi

Qu’est ce que je viens faire là

Ah oui !

Encore une fois, pffiou quel beau texte, tu t'en sors aussi bien que pour le lyrisme,
un peu décalé par rapport à structure de certains de tes autres textes dans ce même genre
Et pourtant ça nous amène petit à petit et méthodiquement vers une atmosphère de circonspection où le ressentit fait place au reste

ça laisse surtout sans mots, m'enfin pas tant que ça

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
lacape


Je voulais te dire....
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
258 poèmes Liste
1203 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2007
Dernière connexion
26 octobre 2015
  Publié: 14 déc 2007 à 05:57 Citer     Aller en bas de page

superbe.....délicatesse de l'instant, on s'accroche à ton histoire, un bon script.....je t'embrasse...

 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
298 poèmes Liste
15421 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 16 déc 2007 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Un silence qui parle et nous plonge dans ton étrange atmosphère... Alex

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17466 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 21 mars 2008 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Merci JB (c'est vrai qu'en grand ça rend encore mieux ce superbe dessin ... )

Merci Sihläryn de ta fidélité sous mes textes et de te laisser encore prendre à mes mots

Merci Lacape, pour quelqu'un qui maitrise les instantanés, j'apprécie le compliment

Merci Alex

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 16 févr 2009 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

Être muette c'est parler en soi mais ne pas savoir dire aux autres... On ne peut que leur faire comprendre...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16061 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
14 février
  Publié: 20 févr 2009 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Muette ou remplie de non-dits ?

J'avais loupé ça la Gazelle

Impardonnable je suis

merci au concours de poèmes

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 23 févr 2009 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

un silence qui en dit long ! Très bien écrit

  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23519 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
26 décembre 2018
  Publié: 23 févr 2009 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

les silences en disent long ! j'ai apprécie cette lecture
félicitation Virginie

amitiés
james

  Membre de la Société des poètes Français.
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
2 juin 2017
  Publié: 3 mars 2009 à 15:27 Citer     Aller en bas de page

L'expression du silence, très bien développé dans cette histoire. Parfois le silence reflète une gène profonde face à une situation, d'autre fois que l'absence de mot, ou de savoir comment les dires. L'alcool peut être un bon (enzyme) pour certains, car ça permet d'enlever les masques et la gène. J'ai bien aimé votre poème. ( j'étais parti trop loin dans la gène pour ça j'ai coupé sec) J'ai apprécié le sens à votre silence.
aigle royal(cd)

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
2 juin 2017
  Publié: 6 mars 2009 à 20:29 Citer     Aller en bas de page

le concours m'oblige à vous relire, ma deuxième lecture est encore intéressante. félicitations encore pour votre texte.
aigle royal(cd)

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17466 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 11 août 2009 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous d'avoir pris le temps de déposer quelques mots sur nos silences

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17466 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 mars
  Publié: 11 août 2009 à 17:05 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous d'avoir pris le temps de déposer quelques mots sur nos silences

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3276
Réponses: 12
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2008
Décerné le 21 mars 2009
13e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La danseuse céleste (Amour)
Auteur : Alzire

 

 
Cette page a été générée en [0,0277] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.