Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 194
Invisible : 0
Total : 195
· MarieAnge
13306 membres inscrits

Montréal: 25 jan 22:14:45
Paris: 26 jan 04:14:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: l'enfance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 20 déc 2015 à 15:03
Modifié:  20 déc 2015 à 17:21 par Shaim
Citer     Aller en bas de page

Gilles ! A quoi rêves-tu?
Peux-tu me répéter ce que je viens de dire ?
Non ! Évidemment,
tu me copieras 100 lignes pour demain
avec la signature de tes parents :
« je ne dois pas rêver en classe mais travailler ».

Je me tais sous les rires de la classe,
rouge de honte et de colère je me tais.

J'aimerais lui dire :

Je ne rêve pas, maîtresse
je travaille à construire mon enfance,
je travaille avec acharnement, Madame,
à apprendre la complainte des oiseaux,
pour chanter et voler au-dessus des soucis.
A sentir les fleurs,
pour ne pas oublier l'odeur des vacances,
et remplir mon cœur de fragrances,
à faire des bulles de malabar,
qui explosent dans un rire
et me colle le visage de chewing-gum.
A transformer mon stylo,
en épée de chevalier,
et combattre Ludovic
qui me fait si peur.
Je ne rêve pas Madame Pretey,
même quand je marche,
le long des bordures de trottoirs,
je crois sincèrement que je suis au bord d'une falaise,
affrontant 1 000 dangers pour sauver ma princesse.

C'est dur maîtresse d'être un enfant,
de faire la fierté de ses parents,
d'apprendre ses leçons,
de contenter les adultes en pensant déjà comme eux.

Je ne demande pas grand-chose :
« laissez-moi juste construire ma vie d'enfant ! »

Gilles

  gilles
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 20 déc 2015 à 17:25 Citer     Aller en bas de page

hahahah J'ai écopé plusieurs copies et retenues .
Il faut bien nous laisser rêver aussi (quoique dans mon cas, je n'étais pas toujours coopérant, comme dire à la professeure que je ne voulais pas faire mes travaux)

Un écrit apprécié

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
3059 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 20 déc 2015 à 19:29
Modifié:  21 déc 2015 à 02:33 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé.
Je suis donc encore un enfant.
Merci pour ce retour à l'enfance ... et pour moi à ces moments d'insouciance.
Bonne soirée
Cidnos

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12733 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 21 déc 2015 à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Merci GILLES pour se retour en enfance ! Tu as raison c'est là que tout se joue

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 21 déc 2015 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à vous trois de vos passages. C'est tellement angoissant de publier un texte qu'un mot gentil vous fait passer une belle journée.

Gilles

  gilles
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16806 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 21 déc 2015 à 09:48 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 21 déc 2015 à 13:30
Modifié:  21 déc 2015 à 13:58 par gillesdepont
Citer     Aller en bas de page

merci mido de ton passage

Merci de ton passage aussi le chant du possible.
Effectivement tu as raison le tambour est un film magnifique, mais ce n'est pas à lui que je pensais. Plutôt à Prevert avec le cancre, à une chanson de Brel, mon enfance, et surtout une phrase d'une amie d' atelier d'écriture au fil de la langue à Lyon " construire son enfance " Cette phrase m'a touché et j'ai écrit le poème dans le métro sur le chemin du retour.

Gilles

  gilles
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
732 poèmes Liste
15654 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 22 déc 2015 à 08:22 Citer     Aller en bas de page

Je ne rêve pas, maîtresse
je travaille à construire mon enfance,
je travaille avec acharnement, Madame,
à apprendre la complainte des oiseaux,
pour chanter et voler au-dessus des soucis.
A sentir les fleurs,
pour ne pas oublier l'odeur des vacances,
et remplir mon cœur de fragrances,
à faire des bulles de malabar,
qui explosent dans un rire
et me colle le visage de chewing-gum.
A transformer mon stylo,
en épée de chevalier,
et combattre Ludovic
qui me fait si peur.
Je ne rêve pas Madame Pretey,
même quand je marche,
le long des bordures de trottoirs,
je crois sincèrement que je suis au bord d'une falaise,
affrontant 1 000 dangers pour sauver ma princesse.

Gilles tu as travaillé "dur" mais tu as réussi à devenir que tu voulais être...I suppose...




lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
537 poèmes Liste
24099 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 22 déc 2015 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup apprécié ce joli texte, un peu à la Prévert. Merci à toi, j'ai ressenti pas mal de choses me concernant. Les années ont passé depuis si longtemps, mais que ça fait du bien de se souvenir
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 24 déc 2015 à 06:16 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup de ton passage Lilia effectivement je commence à être en harmonie avec mon âme, mon corps et ma tête. Je profite de ton passage pour te souhaiter de joyeuses fêtes dans la paix et la sérénité

Gilles

  gilles
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 24 déc 2015 à 06:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode, je te remercie de ta lecture et de tes compliments.
Bien sur que Prévert est présent, c'est un poète qui a su touché mon enfance et qui touche l'homme mur.

Merci encore et à toi aussi joyeux Noël

Gilles

  gilles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 679
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0276] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.