Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 38
· Tychilios · doux18 · poêtrace
Équipe de gestion
· Bestiole
13159 membres inscrits

Montréal: 18 août 14:07:31
Paris: 18 août 20:07:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Messager du Chaos Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 30 déc 2015 à 18:31
Modifié:  12 nov 2017 à 19:53 par Tristamourir
Citer     Aller en bas de page

Par un soir de lune ronde,
Je fais sur mon perron
Ronron
Avec ma Belle gironde,
Tenant, tel un gamin,
Sa main.

Quand soudain une rafale
De frisquet alizé,
Gorgé
D’une clameur triomphale,
Me tire du lourdaud
Dodo.

De cette mini tornade
Bondit un étonnant,
Tonnant,
Baladin d’arlequinade
Se disant, du Divin,
Devin.

Ce messager polychrome
Diffuse au gré du vent
L’Avent
D’un vaste Chaos ; syndrome
Cumulant d’anormaux
Fléaux.

Ses traits fort énigmatiques,
Paraissent tourmentés,
Hantés
De visions cabalistiques
Lui donnant l’air dûment
Dément !

Il meut, tel un métronome,
Son crâne chamarré
Doré
D’un dandinement synchrone
Scandant ses pronostics
Loustics.

Mon cœur glace d’épouvante
Devant ce farfadet
Grandet
Qui, de façon éprouvante,
Du Ciel, dit les secrets
Décrets.

Alors mon âme craintive,
Au fil de son débit
Vrombi,
Mugit de sa voix plaintive
Ces propos, illico,
Bien haut.

-Dis-moi de quelle planète
Débarques-tu faraud
Héraut
Serais-tu un grand prophète
Qui perçoit l’avenir
Finir

-Et ton vaisseau galactique,
Où l’as-tu donc caché
Nocher?
Serais-tu un fanatique
Gnostique épinglé
Cinglé?

Mais ma voix inquisitive
Se perd dans le néant
Béant
Car de sa bouche éruptive
Tonne, tel un ténor,
La mort :

“Votre ronde mappemonde
Vit son achèvement
Crûment.
Oh! La pauvre moribonde
Fond à ses opalins
Confins.”

“Surchauffant ses atmosphères
Avec vos hauts saignoirs
D’or noir,
Ses pôles aux hémisphères
Ne voient que blancs névés
Crevés.”

“Et débordés par cette onde,
Ses divers océans
Géants,
En conséquence profonde,
Hélas, l’engouffreront
Tout rond.”

“Ainsi périra la terre,
Dessous de délirants
Torrents.
Oh! Cette fin si austère
Vous revient, malsonnants
Manants !”

“Mais, il renaîtra un monde
De ce tohu-bohu
Chahut
D’où surgira, d’outre-tombe,
Un flot de farfelus
Élus.”

Tous ses pénibles présages
Émis avec brio
Bien haut
Font de monstrueux ravages
En mon pauvre cerveau
Dévot;


Et de l’Éternel céleste,
Mon très malheureux cœur,
Pécheur,
Implore qu’Il nous déleste
De son messager fou,
Gorfou.

Alors, sitôt je m’éveille
Suintant tel un dodu
Pendu!
Oh! Mais oh! Je m’émerveille;
-Ce n’est qu’un cauchemar
Camard.

Et au clair de lune ronde
Bien seul sur mon perron
Bien rond
Je vois ma belle gironde
Qui tape son lourdaud
Dodo !

-Oh! Réveille-toi ma Belle
Car depuis fort longtemps
J’attends,
De toi, une ribambelle
De bien tendres mamours
Velours.

  Vivre un jour à la fois
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
11139 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 août
  Publié: 31 déc 2015 à 05:24 Citer     Aller en bas de page

Le fond de ton poème me laisse un peu coite ... mais j'aime bcp la forme

Merci à toi ! Amicales pensées

  ISABELLE
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 31 déc 2015 à 07:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

je suis en tout pointe d'accord avec le précédent commentaire, la forme, la construction sont superbement réussies, et ça crée un rythme très vivant à l'ensemble du poème...c'est une lecture qui n'engendre pas la morosité, c'est même tout le contraire.
Bravo à toi, surtout que tu as fait long sans baisse de régime à mon gout.
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 1er jan 2016 à 15:35 Citer     Aller en bas de page

un cauchemar en quelque sorte
bonne année et belle soirée

amitié

 
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 3 févr 2016 à 19:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
Le fond de ton poème me laisse un peu coite ... mais j'aime bcp la forme

Merci à toi ! Amicales pensées



Merci Isabelle d'être passée au travers de mon poème de bout en bout. Désolé pour le fond qui t'a laissé sur ton appétit.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 3 févr 2016 à 19:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
Bonjour...

je suis en tout pointe d'accord avec le précédent commentaire, la forme, la construction sont superbement réussies, et ça crée un rythme très vivant à l'ensemble du poème...c'est une lecture qui n'engendre pas la morosité, c'est même tout le contraire.
Bravo à toi, surtout que tu as fait long sans baisse de régime à mon gout.
Amitiés chaleureuses.
pyc.



Merci Pyc pour ce chaleureux commentaire.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 3 févr 2016 à 20:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de Vénusia
un cauchemar en quelque sorte
bonne année et belle soirée

amitié



Oui, un vrai cauchemar qui peut devenir réalité très prochainement.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 590
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0543] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.