Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 97
Invisible : 0
Total : 97
13177 membres inscrits

Montréal: 25 août 23:07:35
Paris: 26 août 05:07:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Un Pin pour vivre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 août
  Publié: 22 févr 2014 à 15:20
Modifié:  16 oct 2016 à 03:16 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Nom du site



Habillée d'indifférence , je traverse la jungle insulaire , feuillée de cris, insatisfactions, violence et arrogante ignorance.
Qui respire plus ?
Je retiens mon souffle , pour ne pas aspirer l'amère indifférence du lieu, pour ne pas injecter dans mes veines le poison accoutumance.

Le matin, faisant semblant d'être tablette de cire, j'efface l'hier avec un espoir emprunté ailleurs.
Je réduis, quelques coups ici et là, mes racines pour les rendre invisibles, anonymes.
Je suis juste un peut-être, une demi volonté d'exister dans les bras d'un nuage ou entre les doigts d'un poète.

Des sésames révélateurs ouvrent les portes de mes coins recelés, mes oasis aériennes, mon coin platonicien, ma caverne sur écran.

Mais, même si j'essaye de vivre comme en glissant sur mes nuages , on déchire mon éther, on efface mes accès et on me jette dans l'enfer du mot de passe rejeté.

Et ce corps, bon conducteur de douleurs exacerbées, des passions et d'extases partagées , si n'a plus la permission, perd son identité.

Sans l'OK du mot clé mémorable, sans le mot de protection, je déphase et je me perds dans un monde sans l'essentielle connexion.

Au diable tout ces PINs, protecteurs de la vie sans plus nos sens, je veux faire ma toute seule révolution, rouvrir mon petit monde sans Google map, sans le fast processeur.

Je reveux mon sauvage ressenti, mon plaisir, l'agitation, le parfum de ma vie sans les couches d'un froid glas ou la défense d'un brute PIN dictateur !

http://ahp.li/60226d628ea4bf62f696.mp3
Lecture de Elyse Rousset..Merci !!

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
441 poèmes Liste
8584 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 août
  Publié: 22 févr 2014 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Ha non, pas de dictateur. Un renvoi à la maison... de pain, c'est plus nourrissant. Dé-veine bouchée, je vais souffler dans les bronches, pour une fois que cette énergie sera utile.

Bisous ma Lilia,
Catherine

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 22 févr 2014 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Credo capire....l'étau du Net pas net se resserre et j'en deviens presque asthme'étique ;-)....
Je parle des sites mais comme je suis pour la plupart du temps ailleurs -là où ça saigne-, j'espace mes venues.
Perhaps, i'm wrong...mais moi aussi je me sens à la fois perdu, pantelant, bégayant ('cause bugs) et fiévreux (39, pas moins)...
Kiss and be calm cara...j'essaye de faire de même...et le plus important : breath !
(ici, tout prête à sous-rires...donc, rions !)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 22 févr 2014 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Credo capire....l'étau du Net pas net se resserre et j'en deviens presque asthme'étique ;-)....
Je parle des sites mais comme je suis pour la plupart du temps ailleurs -là où ça saigne-, j'espace mes venues.
Perhaps, i'm wrong...mais moi aussi je me sens à la fois perdu, pantelant, bégayant ('cause bugs) et fiévreux (39, pas moins)...
Kiss and be calm cara...j'essaye de faire de même...et le plus important : breath !
(ici, tout prête à sous-rires...donc, rions !)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 août
  Publié: 24 févr 2014 à 07:23
Modifié:  24 févr 2014 à 07:31 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Ha non, pas de dictateur. Un renvoi à la maison... de pain, c'est plus nourrissant. Dé-veine bouchée, je vais souffler dans les bronches, pour une fois que cette énergie sera utile.

Bisous ma Lilia,
Catherine



Souffle , souffle j'en ai besoin..mais c'est difficile se libérer de tout !


lilia

[citation=]Credo capire....l'étau du Net pas net se resserre et j'en deviens presque asthme'étique ;-)....
Je parle des sites mais comme je suis pour la plupart du temps ailleurs -là où ça saigne-, j'espace mes venues.
Perhaps, i'm wrong...mais moi aussi je me sens à la fois perdu, pantelant, bégayant ('cause bugs) et fiévreux (39, pas moins)...
Kiss and be calm cara...j'essaye de faire de même...et le plus important : breath !
(ici, tout prête à sous-rires...donc, rions !)][/citation]

Raga ...le Net ce n'est pas les sites de poésie...car leur influence dans ma vie est limitée, mais l'accès à des morceaux de notre vie , des piliers de survivance sans lesquels on perd pratiquement tout...
Je viens de subir un déchirement d'identité, j'ai un trou de connexion et je veux trouver une modalités nouvelle d'utilisation sans risques de ma vie télématique...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 25 févr 2014 à 04:04
Modifié:  25 févr 2014 à 04:05 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Jour au matin, chère Galatea,

Au risque d'y perdre son âme nous accumulons tous en masse de plus en plus de mots de passe, de pins et de codes protecteurs, dits secret, pour traverser cette jungle virtuelle, arborée de tant d'illusions et remplie de cris de violence et d'odeurs de l'arrogance de la médiocrité de l'ignorance.
Autour de cette île, des océans blancs, lieux d'exaltation de la Nature, de communication chaleureuse... le choix devient de plus en plus clair...

Bien à vous, Lilia.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 4 mars 2014 à 17:38 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Lilia,

Personne ne peut rester indifférent face aux problèmes et questions qui te tracassent ces derniers temps et qui peuvent survenir à chacun à tout moment... les mots de passe peuvent s'évanouir dans la mémoire l'espace de quelques instants puis revenir eureka et zut pour cet instant d'oubli...
J'espère bien qu'en ces semaines où la tension règne dans l'économie et la politique, la dictature ne te frôle pas...
Ta révolution tes mots toujours authentiques révélateurs de toutes tes émotions doivent poursuivre leur route continue Lilia avec toute la force qui est en toi...



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 août
  Publié: 6 mars 2014 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
Credo capire....l'étau du Net pas net se resserre et j'en deviens presque asthme'étique ;-)....
Je parle des sites mais comme je suis pour la plupart du temps ailleurs -là où ça saigne-, j'espace mes venues.
Perhaps, i'm wrong...mais moi aussi je me sens à la fois perdu, pantelant, bégayant ('cause bugs) et fiévreux (39, pas moins)...
Kiss and be calm cara...j'essaye de faire de même...et le plus important : breath !
(ici, tout prête à sous-rires...donc, rions !)



Rions Regal...la vie ne finit jamais de nous surprendre !
je dois apprendre à m'organiser mieux et à prévenir les trous télématiques...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 856
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0358] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.