Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 174
Invisible : 0
Total : 175
· Perkolateur
13232 membres inscrits

Montréal: 27 nov 06:27:47
Paris: 27 nov 12:27:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Comme elles disent Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 10 jan à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Ce matin, après mes ablutions et une demi-heure de lecture de plusieurs sourates, j’ai demandé à Allah de ne pas renaître comme chauffeur noir à Paris. J’aurai sûrement mieux à faire dans une prochaine vie.

En France, mon diplôme d’HEC ne me sert à rien. Je n’ai pas la gueule de l’emploi. Victime de mon apparence, je subis la discrimination à l’embauche. Pour être engagé comme chauffeur-garde du corps dans une société financière, j’ai déclaré n’avoir aucune formation. J’ai rempli mon formulaire avec plein de fautes d’orthographe. Ainsi, j’ai pu correspondre à ce qu’on attendait de moi. On avait besoin de mes muscles, pas de mon cerveau. Après le boulot c’est pareil, je fais semblant d’être un idiot pour plaire aux blondes en manque d’exotisme. Je suis un bon coup comme elles disent.

Ma patronne aussi apprécie les étalons. Elle se comporte comme une courtisane du XIXème, à l’époque d’Emile Zola. Je suis au courant, puisque c’est moi qui la conduis chez ses amants habituels. Dommage que je ne sache pas tenir ma langue ; je rapporte tout à son mari.

Comme c’est frustrant de toujours rester du mauvais côté de la porte. Hier, nous étions à Barbès. Alors qu’elle était occupée avec le président à l’étage, pour passer le temps je déambulais avec son chien « Cador » dans la librairie au rez-de-chaussée. Par hasard, je suis tombé sur un livre très intéressant : « Qui sont les Bantous ? ».

Les Bantous représentent environ la moitié des Africains. Il s’agit d’une unité linguistique avec un probable socle génétique commun qui reste à prouver scientifiquement. Bantou est la déformation du pluriel du mot "muntu" qui signifie être humain. Ma langue maternelle me désigne comme un être humain, pourtant tout ce que je fais à Paris me déshumanise. Les blondes ne prennent même pas la peine de me parler après avoir fait l’amour.

Quand je serai riche tout le monde me respectera. Mon oncle vient de prendre le pouvoir suite à une élection truquée. Il n’est pas impossible que je sois nommé ministre du transport et de la mobilité. Lors de ma première visite officielle à Paris, je serai dans la même limousine que celle que je conduis, mais pas assis au même endroit. J’aurai une blonde à mes côtés. Elle m’appellera « chéri Samba ». Je rendrai visite à mon ex-patronne. Je pourrai enfin accéder à son hôtel particulier par la grande porte au lieu de passer par le garage. J’espère que Cador me reconnaîtra.


  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
726 poèmes Liste
15530 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 10 jan à 03:49 Citer     Aller en bas de page



Contente de te relire.
Je crois que tu n'es pas trop loin de la réalité.
Mais moi je ne pense et je ne dis pas en utilisant du politiquement correct.
Bon 2020.

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 10 jan à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Merci Galatea. Moi aussi je suis content de te retrouver sur LPDP, ce site m' a manqué.
Bonne année 2020, santé & prospérité.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
825 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 10 jan à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce texte cet humour et ces belles vérités teinté de sagesse.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 10 jan à 07:22 Citer     Aller en bas de page

Merci Fried d'avoir apprécié mon texte.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
958 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
30 juin
  Publié: 11 jan à 07:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Joker,
je suis également bien contente de revoir votre plume, toujours aussi drôle, intéressante et bien sentie Au plaisir, et bonne année

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 12 jan à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Bonne année Miette. Moi aussi je prends beaucoup de plaisir à te lire.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
320 poèmes Liste
5786 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 novembre
  Publié: 12 jan à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Avec humour, c'est criant de vérité...J'ai apprécié ma lecture

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
5758 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
24 novembre
  Publié: 12 jan à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Joli plume toujours aussi agréable à lire.
Merci pour ce joli partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 13 jan à 02:51 Citer     Aller en bas de page

Merci Yvon, merci Lacase d'apprécier mon écriture qui se veut simple, sans fioriture.

Joker.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3033 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
10 novembre
  Publié: 19 jan à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Toujours intéressant votre écriture, un vrai petit bijou engagé. J'aime beaucoup.

 
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 19 jan à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Merci Cidnos d'avoir apprécié.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 470
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.