Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 118
Invisible : 0
Total : 118
12901 membres inscrits

Montréal: 22 août 20:46:23
Paris: 23 août 02:46:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Soliloque passager Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
333 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 31 mars 2016 à 07:30
Modifié:  8 avr 2016 à 02:46 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Note : esprit amer, stupide et lapidaire, qui ne fait heureusement pas mon quotidien.


Soliloque passager

Le perdu des tanins,
Les wagons du nihil pour les feux d’un naufrage…
Là s’envolent en venin
De vastes arabesques vers un ciel de désastre.

Allons chercher ces pluies,
Ces regards de matin démâtés en chemin,
L’invention de demains
Emplis d’incertitude, tombés là sans béni !

Ou alors laissons faire,
Laissons venir la vague jusqu’au dernier inspir,
Laissons là jusqu’au pire
Aligner en rangs froids ses fous d’un croire de fer.

Que la fête continue,
Que les yeux restent clos au bras du tout plaisir,
Du seul présent, vendu,
Extorqué de ses voix aux crochets des jouir.

A chaque mot trop vain
S’écorche le bras nu d’une nouvelle épitaphe,
S’imaginent des vins,
Des murmures de mains exonérés de trace.

A l’abri, le futile.
Le fut-il des mémoires, presque vide. Balayés,
Les espoirs inutiles,
Les visions humanistes la haute croix d’aimer !

Las des jamais j’hiverne,
Oeil de vent, nerf de peu. Sous nos valses de germes
Je ne vois qu’une nuit
Rognant tous nos silences désormais désunis.

Ce texte tout ado je le dédie à moi
Quand j’avais dix-huit ans.
Quand je me réveillais avec l’amour au ventre
Même en désert de foi.

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Adamantine

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10815 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
22 août
  Publié: 31 déc 2016 à 01:52 Citer     Aller en bas de page

J'avais laissé passer ce texte et je le découvre.
Il est d'une grande force.

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Daniel Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
333 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 31 déc 2016 à 05:24
Modifié:  31 déc 2016 à 05:29 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Salut Adamantine,

Beau déterrage ! Ca me fait plaisir. Merci.

Dan

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 400
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.