Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 243
Invisible : 0
Total : 243
13159 membres inscrits

Montréal: 10 déc 20:33:33
Paris: 11 déc 02:33:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Ni Homme Ni Femme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 31 mars 2016 à 13:38
Modifié:  31 mars 2016 à 16:08 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Au-delà des apparences
Ou des conventionnels
Si nous pensions aux préférences
Qui sont plutôt personnelles.

Ce que je suis dans ma tête
En désir de reconnaissance
Sans justifier ce qui m’entête
D’où me vient une telle naissance.

Une curiosité de bien-être
Des subtilités inavouables
Sur ce que je veux paraître.

Pourquoi leurs a priori
(Regards des autres regards)
Qui veulent faire de moi un (ou une) coupable
Perturbateur (ou perturbatrice) de leurs vies.

Sans miroir, puis-je être heureux ? (ou heureuse ?)
Surtout que dois-je leur dire à eux ? (ou à elles ?)
(Ces formulations de regards dans leurs inconforts)

Vestimentaires
Ou de comportements
Sont-ce des raisons d’être ?

(Ni homme ni femme c’est souvent considéré comme étant un non sens,
Pourtant nous nous ressentons souvent être les deux en mêmes temps.
Devons-nous nier ces évidences ? Pour des illusions de tranquillité ?
Devons-nous en souffrir mentalement ?
Sans pouvoir trouver des lieux de compréhensions)
(Ressentis reconnus ? ou être conforme pour les autres ?)

Suis-je normal (ou normale) dans mes ;
Recherches de sensations
Particulières

(Suis-je ce que je pense être ?
Ou en sérénité dans mes choix ?
Malgré les constats d’incompréhensions des autres regards ?
Ma tête ou plutôt mes pensées auraient-elles tort de ces états ?
Jusqu’où puis-je être moi-même ? Dans un univers laïcisé ?)
(Une normalité ? ou l’obligation d’être ?)

Est-ce inavouable
De ne pas être comme les autres ?
Ou inexplicable ?

(Une étiquette (ou un profil défini par d’autres regards)
peut-elle devenir un carcan ou une forme de linceul pour des libertés ?
Regards et non dits suffisent-ils ? Pour devenir des certitudes ?
Qui possède pour ces expressions, les bons vocabulaires ?
Les CNV (communications non violentes) existent ?
Les lieux d’apprentissage de ces CNV seraient-ils prohibés ?
(Confiances de compréhensions ? ou savoir formuler ?)

Je dois choisir
Un genre qui soit reconnu
Pour rester normal ?

(Pour vivre heureux, vivons cachés, d’après le dicton.
Cachés à nous-même en nous-même, autant qu’aux autres ?
Seulement en apparence ? Ou de soumission ?
Dois-je en formater si c’est possible les autres ?)
(En ai-je la liberté ? ou dois-je savoir me retenir ?)

Suis-je un caméléon
Pour les regards des autres
Qui ont fait leurs choix ?

(Je ne dois pas être provocateur. (Ou provocatrice) pour ma tranquillité.
Dois-je m’adapter aux regards des autres ?
(Le meunier son fils et l’âne de LA FONTAINE)
Pour être considéré comme normal (ou normale)
par des regards qui voient la paille et non la poutre.
Pour être conforme aux illusions des autres ?)
(Ce n’est pas grave ? l’important c’est d’être moi-même ?)

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
567 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 31 mars 2016 à 14:34 Citer     Aller en bas de page

Ben !!!! Je vais allez me chercher de l'aspirine début de migraine !!!
Pour ma part il parait (toujours d'après d'autres personnes, puisque ce sont toujours les autres qui vous renvois à la face ce que vous ne pensez ou que vous ne croyez pas forcément vous même.) donc, il parait que je me pose beaucoup mais alors beaucoup trop de questions!!! mais hum je vois que je ne suis pas la seule!!!
Amitiés
Fleur

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 1er avr 2016 à 04:41
Modifié:  1er avr 2016 à 04:43 par Bethsabée Mucho
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sam,

Je n'ai pas tout compris à ton texte. En fait, je crois bien que je n'y ai rien compris. Mais peu importe, tu m'es sympathique avec toutes tes questions qui me sont absconses.
Et là-dessus je te rejoins aussi Fleur, puisque je suis du genre moi aussi à me poser des questions qui semblent quelques fois ne pas concerner ceux à qui je les formule et qui les trouvent encombrantes, trop nombreuses, alors que je les trouve moi, plutôt légitimes et fondées.
Donc non, nous ne sommes pas les seuls à nous poser des questions quelles qu'elles soient qui restent plus ou moins sans réponses et qui sont bizarres aux autres, nous voici au moins trois.
Finalement, ll y a peut-être des gens que certains aspects de nous même n'intéressent pas, mais alors, absolument pas du tout.
Heureusement, il y en a d'autres qui nous semblent dotés de la naturelle capacité de nous comprendre sans qu'on ait à se poser la moindre question.
On prend, on laisse et voilà.

Bises à tous,

Beth.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 2 avr 2016 à 10:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à vous deux. BETH et FLEUR.

Je suis conscient que ce texte puisse être perçu comme ambigu, comme étant sans objet bien défini par certains regards.
La dualité ici évoquée est généralement ressentie par des états d'esprits qui trouvent stupide ces clivages de conformités masculines et de sensibilités féminines. Tout comme ces indéfinissables "droite, gauche, centre, ou extrêmes" en politique, d'où ce grand parti des prises de consciences non déterminées, des cumulés dans les non exprimés ou dans les défenseurs des circonstances des non concernés, les « abstentionnistes » forme d'expression qui est probablement la meilleure forme de liberté.

Pour le texte qui est proposé;

Une curiosité de bien-être pour
Des subtilités inavouables
Sur ce que je veux paraître
.
(Mettre un kilt... du maquillage... des coiffures méchées (les miens font 2mm)...porter un sac à main fait de fantaisies plutôt qu’une sacoche ce four tout masculin...européen habillé en africain...etc.)

Sans miroir, puis-je être heureux ? (ou heureuse ?)

D’où;
Suis-je normal (ou normale) dans mes ;
Recherches de sensations
Particulières


Je dois choisir
Un genre qui soit reconnu
Pour rester normal ?


Puisque ce sont toujours les autres qui nous renvois à la face ce que nous ne pensons pas être ou que nous ne croyons pas forcément de vous même.

Puisque je suis du genre moi aussi à me poser des questions qui semblent quelques fois ne pas concerner ceux à qui je les formule et qui les trouvent encombrantes, trop nombreuses, alors que je les trouve moi, plutôt normales.

Comment appeler ou formuler ces formes de comportements qui devraient être laïcisées.

 
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 2 avr 2016 à 11:13
Modifié:  2 avr 2016 à 11:27 par Bethsabée Mucho
Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse


Puisque ce sont toujours les autres qui nous renvois à la face ce que nous ne pensons pas être ou que nous ne croyons pas forcément de vous même.

Puisque je suis du genre moi aussi à me poser des questions qui semblent quelques fois ne pas concerner ceux à qui je les formule et qui les trouvent encombrantes, trop nombreuses, alors que je les trouve moi, plutôt normales.

Comment appeler ou formuler ces formes de comportements qui devraient être laïcisées.



Faut-il vraiment les appeler ou les formuler ? Peut-être que tout simplement, il est des choses de soi qu'on ne partage que partiellement, et d'autres qu'on tente de partager assez vainement. Le partage entier est une question d'entente profonde sans doute. Cà n'est pas toujours si simple, mais il se peut que la plupart du temps et sur toutes sortes de questions, il soit plutôt question de compromis. On les fait, ou pas. Tout dépend de ce qu'on y gagne de paix.
Mais dans tout le commun, il y a des esprits innovants. On les voit, on les distingue, ils avancent à découvert en ne craignant pas de s'exposer au danger de la critique. Dès lors, les risques qu'ils prennent consistent moins au compromis que dans ce qu'ils assument.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 3 avr 2016 à 09:13 Citer     Aller en bas de page

oui BETH,
le partage de ces préférences ou de ces singularités sont des temps qui semblent être appréciables.
les inconforts viennent des regards que nous ne pouvons pas maîtriser de la part des autres. mais qui avec ou sans commentaires peuvent avoir des conséquences dévastatrices, comme le dit SLY.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 4 avr 2016 à 05:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai promis et je suis venue mais la tete me tourne Sam .

J'essaye avec celui ci ...

Suis-je normal (ou normale) dans mes ;
Recherches de sensations
Particulières


Je ne suis pas sure de presque rien, mais il y a des choses que je gère en tenant compte du regard des autres et de leur acceptation. Je fais assez d'efforts pour ne pas sortir du groupe sociale auquel je crois appartenir.
Habituellement ça ne me fait pas toucher le ciel mais je ne deviens déprimée , frustrée, non plus.

Il y a, par contre, d'autres et maintes situations, aspects de ma vie ( que je ne peux pas cacher aux autres ) que je vis, manifeste et défends sans aucune envie de les soumettre au jugement de n'importe qui et à quel prix...

Je crois vivre ma vie assez bien , sans me plaindre quotidiennement , ou annuellement en jouant entre ces deux pôles.

A' la prochaine



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 6 avr 2016 à 06:46 Citer     Aller en bas de page

bonjour GALA
tu as choisi l'haïku qui suit;

Suis-je normal (ou normale) dans mes ;
Recherches de sensations
Particulières

(Suis-je ce que je pense être ?
Ou en sérénité dans mes choix ?
Malgré les constats d’incompréhensions des autres regards ?
Ma tête ou plutôt mes pensées auraient-elles tort de ces états ?
Jusqu’où puis-je être moi-même ? Dans un univers laïcisé ?)
(Une normalité ? ou l’obligation d’être ?)

ce n'est pas le plus facile.
j'ai apprécié ce que tu en as exprimé.

il y a des choses que je gère en tenant compte du regard des autres et de leur acceptation
Je fais assez d'efforts pour ne pas sortir du groupe social auquel je crois appartenir.
Je crois vivre ma vie assez bien, sans me plaindre quotidiennement

Ce texte, ces haïkus, et les propositions de réflexions t'ont elles suscité d'autres regards ? merci GALA.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 8 juin 2016 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

merci âme ondine.
ton pseudo me semble être très poétisé.
merci de ton regard.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 892
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0546] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.