Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 33
· généralissime · Argynne Aphrodite · Cerdick · Meruem · Tychilios · Chlamys
13161 membres inscrits

Montréal: 19 août 02:44:07
Paris: 19 août 08:44:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ma douleur... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 7 mars 2008 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Ma douleur...


Comme une douleur latente qui me ronge...
Comme du noir dans mes songes,
Comme des faux semblants,
Qui font mal vraiment.

"Il est carrément bizarre."

Et mes larmes qui souvent coulent...
Je me sens emporté par une mauvaise houle,
Tous ces maux pour moi sont ineffaçables,
Mais peut-être suis je entièrement coupable !

"C'est un détraqué mental."

Le visage caché par mes mains,
Je suis livide,je me déchire en mon sein.
Mon âme implore un zeste de clémence,
Mais pour vous, rejeter paraît être comme une science.

"Sa place est dans un asile."

Vos cris résonnent encore et toujours en moi,
Je les entends encore après quatre ans loin de vous,pourquoi ?
J'aurais tant à vous demander,vous qui m'avez attristé,
Vous qui m'avez détruit derrière mon dos...Et qu'y avez-vous gagné ?

"Méfiez-vous de lui...Ce sera un tueur en série."

Ces mots,vos mots…Ils m’ont laminé,détruit.
Ils vont et reviennent en moi comme après le soleil,la pluie.
Que dire d’autre ?...Rien, sinon cette pensée,
Qu’on détruit plus vite qu’on ne construit…Amère réalité.



Note : les expressions en italiques reprennent des paroles que des "amis" à moi ont prononcé quand je suis tombé malade.
Je les ai en moi, et je ressentais comme un besoin d'évacuer.
La peur de les croiser en ville m’a envahi pendant deux ans.
Mais la douleur reste malheureusement.



 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15480 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 août
  Publié: 7 mars 2008 à 05:15 Citer     Aller en bas de page

Epanche ton coeur, cela soulage...mais rassure toi, la méchanceté est partout, ....En compensation, il y a plein de gens qui t'aiment...ne pense qu'à cela....
Alex

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 7 mars 2008 à 09:22 Citer     Aller en bas de page

ô tout ce que je sais, mon poète, c'est que personne ne pourra avilir, détruire, diffamer ces vers là auxquels tu nous fait part de tes déboires ... ils sont indestructibles puisqu'ils sont faits pour rendre témoignage à la postérité compte tenu la méchanceté des hommes vis-à-vis d'un coeur fait pour vivre d'éternité en éternité ... d'un coeur rempli d'amour.

Je te salue tout bas, poète, et te dis à haute et intelligible voix qu'ici au coeur de ce temple imprégné de l'esprit de Vénus ... tout le monde t'aime.

Bon courage et bonne continuité

Poétiquement, ton lecteur

 
ATLANTE


La moquerie est souvent indigence d'esprit - CHAMFORT
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
25 septembre 2008
  Publié: 7 mars 2008 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Cher Pyc,
Des mots que je comprends fort bien ! Je suis infirmière dans un hôpital psychiatrique et nombre de fois j'ai entendu mes patients me dire exactement ces mots là qui savent si bien détruire l'ultime estime que l'on a de soi ! Personne n'est à l'abri d'une souffrance morale telle, qu'elle peut nous conduire sur les sentiers de la maladie. Toutes ces personnes qui t'ont montré du doigt ne sont que des misérables du coeur !
Courage, tes mots, ta poésie sont magnifiques et font de toi une personne exceptionnelle !
Amitiés
ATLANTE

  ATALANTE
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10424 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
7 octobre 2018
  Publié: 8 mars 2008 à 03:28 Citer     Aller en bas de page

Ecrire peut te permettre d'evacuer toute la tristesse provoquée par l'intolerance de ton entourage, à travers tes mots on ressent ta douleur meme si elle est moindre par rapport à ce que tu as vecu dans tes tripes, courage ! et merci pour ce temoignage sincere et douloureux.


Mystic

 
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3666 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 8 mars 2008 à 09:00
Modifié:  8 mars 2008 à 16:55 par colline
Citer     Aller en bas de page

N'écoute pas les sirènes, elles n'annoncent que des incendies ou des accidents... Adopte la "positive attitude" !

Et puis si vraiment t'es devenu un "Serial Killer" bute les ! (symboliquement), tu te sentiras mieux !!!!

  Carpe diem...
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 11 mars 2008 à 09:13 Citer     Aller en bas de page

Fais attention à toi.
Une lecture pleine de bouleversements.
Amitiés Cathy

 
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
984 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
13 août 2018
  Publié: 13 mars 2008 à 13:47 Citer     Aller en bas de page


Les mots font beaucoup plus mal que les poings ,
si tu les a toujours en toi, essaye de penser à ceux qui t'apprécient tel que tu es et non pas à tous ces imbéciles qui ont une fausse opinion de toi et feraient bien d'aller se faire f... !
Courage à toi
D. S

 
eva99

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
126 commentaires
Membre depuis
9 mars 2008
Dernière connexion
25 avril 2009
  Publié: 13 mars 2008 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

je te comprends et je partage chacun de tes mots
je suis malade moi aussi, et notre réalité n'est pas la leur, ils ne le comprennent pas
et consciemment ou non, ils nous massacrent
courage a toi
eva

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2309
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0353] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.