Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 57
Invisible : 0
Total : 60
· Elisa · aigredoux · Ashimati
13121 membres inscrits

Montréal: 23 avr 12:24:36
Paris: 23 avr 18:24:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: le fantastique combat de kid bennett et wallace guignol Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 10 sept 2011 à 13:13
Modifié:  10 sept 2011 à 20:45 par alalea
Citer     Aller en bas de page

au septième round,
kid bennett a touché wallace au menton,
pour la troisième fois
et celui-ci a donc vacillé.

des larmes de sang
comme jaillies de l'oeil d'une hache
ont éclaboussé le premier rang.
le sexe d'une jeune femme rousse a gémi
tandis qu'elle cramponnait le bras
d'un dénommé butor morrisson, son voisin de gauche,
qui avait bu un jour un cocktail à soixante quinze dollars
sur l'aile d'une raie manta, dans la baie de wolongong,
et que le très mystérieux homme à la gabardine
se baissait pour ramasser son éventail maculé.

au gong, wallace a regagné son coin,
son tabouret, sa poignée de secondes de sursis,
et joe a regardé le seau, où l'éponge flottait tristement.
wallace a alors pensé à un truc con, une phrase de sa femme,
vieille du matin:
"ta gueule est supportable que dans le miroir d'un palace"
ce qui était d'avantage une preuve de franchise que d'amour.
et wallace le prenait en compte, à ce moment précis,
où le gong retentit une nouvelle fois.
il regagna le centre du ring
après un dernier regard a joe
et un clin d'oeil au beurre noir.
le kid dansait comme un immortel
une valise d'uppercut dans chaque manivelle.
wallace s'est avancé vers lui
goguenard, et lui a murmuré
"je vois un tocard dépasser de ton short!"
le kid a levé un sourcil et a rétorqué en ricanant
"je t'envoie le taxi noir, bonhomme..."

ensuite,
je suis tombé à plat ventre
la tête la première
dans le parc
qui est à mi-chemin du bar
et de ma roulotte sociale,
et le marais lunaire s'écoulait déjà
sur mes épaules
comme la pluie pâle d'une bougie
sur le macadam des ombres.
j'ai rempli mes poumons
à l'hélice des trèfles
devenant l'objet d'une pensée
qui contenait ma conscience.

dans un coin de mon cerveau
deux gars se balançaient des pruneaux
des escarmouches sanglantes
sous les cris de la foule
et une rouquine me pissait dans l'oeil
ce qui ''architecturalement''
ressemblait à l'édifice joyeux d'une fantastique tragédie...

au cou du gong
je me suis endormi...

 
MonCielEstCrypté

Modérateur


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
26 février 2018
  Publié: 10 sept 2011 à 16:22 Citer     Aller en bas de page

beaucoup de couleur, beaucoup de mouvement. Ça m'a plu!

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1141 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
23 mars
  Publié: 10 sept 2011 à 20:47 Citer     Aller en bas de page

Mandrin,
Toujours un ''outch!'' en pleine poire mais autant de plaisir à te lire.
A

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 11 sept 2011 à 01:25 Citer     Aller en bas de page

Parmi d'autres belles trouvailles, j'ai relevé plus particulièrement celle ci :
" sa poignée de secondes de sursis, celle que nous avons tous et dont souvent, nous ne faisons pas grand chose.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 12 sept 2011 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

amis pugilistiques,merci a vous tous d'avoir tenu les douze rounds.

mandrinmodern, arbitre officiel.

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
4842 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 sept 2011 à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Un style à mains nues qui me frappe toujours autant.
Merci pour le partage.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 15 sept 2011 à 23:32 Citer     Aller en bas de page

merci lacase.
poème fortement inspiré par le combat permanent de mon temps libre et de l'oisiveté.
mandrinmodern,organisateur de pugilat verbal.

 
SienKieWicz
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2505 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 16 sept 2011 à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Le clin d'oeil au beurre noir... et tout le reste, très drôle!

Toute une histoire pour de sacrés lascars!

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 809
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0349] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.