Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 27
· NOMAL' SLAND
13119 membres inscrits

Montréal: 23 avr 04:24:59
Paris: 23 avr 10:24:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Entre Choéphores et Euménides Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 29 mai 2014 à 14:41
Modifié:  1er sept 2014 à 08:13 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Nom du site


Photo personnelle


Sur la Temenite, la colline à sud-ouest, Eschyle pourrait marcher pensif, poussé par le vent docile de mai, pendant qu’ un nuage, comme un large et haut rideau fumeux, entoure le flanc du théâtre.

La scène est prête, le publique s’assied sur les escaliers blancs de pierre poreuse, les acteurs murmurent entre eux, en bas, dans une niche et le soleil semble désireux de se reposer pour une autre nuit.

Après 2500 ans, sur le même lieu, une foule internationale, quelque vip et des jeunes qui ont déjà appris le goût du théâtre et de la tragédie. Ils semblent suivre, avec compétence et responsabilité, les traces de familiers ou enseignants qui n’ont pas oublié leur rôle d’éducateurs, formateurs d'âmes.

Un message arrive, mais ce n’est pas Hermes qui me le consigne : Barbara a perdu sa bataille contre le cancer.
Elle, l’amie sereine, généreuse et un peu timide a joué toutes ses cartes pendants 35 ans, gagnant beaucoup d’amour et d’affection et une fin précoce difficile à comprendre et à accepter.

Oreste est sur la tombe de son père.
Sa douleur est dans l’air comme la mienne et je pleure avec lui le coup mortel, injuste, d’une existence.

Ce n’est pas ma première expérience avec les tragédies représentées à Siracusa.
Chaque fois, le groupe d’amis, les acteurs, la scénographie, les musiques ou juste la soirée avec un climat plus ou moins chaud, l'atmosphère général de l’Italie ou de ma vie m’ont fait absorber différemment l'écho d’une civilisation puissante et éternelle.

Chaque retour m’a fait participer et souffrir avec les protagonistes avec une maturité nouvelle et toujours profonde.

Ce soir j'ai l'impression d'être encore avec un monde grec autour, un monde qui a perdu sa centralité économique et culturelle, marginalisé dans les esprits qui ne courent que derrière une vie trop matérialiste.

Intéressés juste de nos Egos, tatoués de misère bien modelée avec un look de première page, nous ignorons désormais notre passé et ne sommes capables de préparer un futur pour nos enfants.

C'est le soir des élections européennes, je reviens au hameau, persuadée qu'un grand chapitre de ma vie va se fermer et que demain, à part mon privé, ma vie intime, le reste qui sait comment sera, et quelle influence il aura sur ma vie.




A' Barbara
Siracusa, 25 maggio 2014



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23519 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
26 décembre 2018
  Publié: 29 mai 2014 à 21:48 Citer     Aller en bas de page

bonsoir Lilia

Décidément, je trouve ta plume dans ce genre de catégorie exemplaire !

Sublime ! J'aime , j'adore !

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14422 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 29 mai 2014 à 23:13 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Lilia,

Superbe poésie qui prend toute son ampleur...
Merci Lilia !



Mes amitiés

sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 30 mai 2014 à 04:49
Modifié:  30 mai 2014 à 05:52 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de James
bonsoir Lilia

Décidément, je trouve ta plume dans ce genre de catégorie exemplaire !

Sublime ! J'aime , j'adore !





James , moi aussi je crois écrire mieux les lettres...






sybilla
Bonsoir Lilia,
Superbe poésie qui prend toute son ampleur...
Merci Lilia !


Mes amitiés

sybilla


Sybilla merci pour beaucoup pour ton appréciation...Ce soir là les émotions ressenties ont été nombreuses et toutes vraiment intenses , je devrais avoir plus de capacités pour les communiquer et un peu de temps aussi...



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 30 mai 2014 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de adameve


je n'aime pas trop les proses ou textes qui s'étirent en longueur
car le temps me semble compté
mais j'ai pris le temps d'une halte pour avoir accès à la lecture
de cette lettre ouverte...

le coeur parle, l'âme vibre ! la plume encre la page

je laisse 4 coeurs sur le firmament poétique de cette page

b r a v o



adameve...
si je suis réussie à faire passer un peu du mélange d'émotions puissantes de ce soir là ,j'en e suis "heureuse"



amicalement

galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 761
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.