Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 247
Invisible : 0
Total : 250
· MUSCADE · ALPETE LION · Lykan
13333 membres inscrits

Montréal: 28 oct 04:41:32
Paris: 28 oct 09:41:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Le Goéland Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5720 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 21 mars à 12:49
Modifié:  22 mars à 04:53 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Repost du 9/06/2011

Pour compléter mes revenus, je fais quelques piges dans une revue économique. La dernière commande m’a laissé perplexe. Comment traiter un sujet dont le caractère polémique évident ne pouvait nous apporter que des soucis à moi-même et à la rédaction de la revue ?

Ecrire sur l’ego de nos politiciens était délicat. Les questions pouvaient partir dans tous les sens et les réponses revenir en boomerang. Je m’ouvrais de mes préoccupations à Pierre, un ami.

Il habite une petite ville de province ancrée à une jolie côte Bretonne. Cette cité aux vieux remparts battus par les flots a toujours été tournée vers le grand large, des grandes figures s’y sont illustrées. Aujourd'hui elle est devenue un lieu touristique très prisé de la bourgeoisie traditionnelle.

Cet ami, toujours partant pour la bagarre d’idées, me dit :
- Ton sujet est intéressant : Viens donc dans ma ville. Il y a une élection municipale dans peu de temps. Notre maire réélu systématiquement depuis 30 ans, vient de mourir, son dauphin un véritable requin veut la place. Tu vas pouvoir observer du solide dans la mesquinerie, dans la mégalomanie des programmes. Bref, cette bagarre va s’inscrire dans les annales.

- Mes observations, ton expérience de la vie associative locale, et ton engagement pour ta ville, voilà de bons matériaux pour un article. Je débarque chez toi dans 15 jours.

Pierre m’attendait sur le quai de la gare. A peine installé, à peine restauré mon ami me dit :
- Viens, dépêchons-nous si nous voulons être aux premières loges, il y a un meeting cet après-midi. Mr TRUC va nous promettre la lune.

Effectivement, je ne fus pas déçu : Mr TRUC, environ 35 ans, cheveux gominés, dents blanchies artificiellement, costume cravate de belle qualité bourgeoise, commença son discours en évoquant « Cette perte incommensurable, la disparition de Mr MACHIN, la ville ne pourra survivre que dans la continuité de son ŒUVRE, bla… bla… », c'est-à-dire vous l’avez compris dans son élection...
Les tracts valaient aussi leur pesant de balourdises, certains évoquaient les copinages avec les entreprises du coin, d’autres homophobes, xénophobes dégoulinaient d’affirmations de bistrots. Bref ! Chaque camp caressait dans le sens du poil ses électeurs, que du classique. J’espérais quelque chose de plus significatif !

En lisant une interview de Mr TRUC réalisée par un journal local, je restais coi devant son projet. Il évoquait une action forte, pour remercier les électeurs et rendre éternelle l’œuvre de Mr MACHIN. Sa suggestion : Ériger une statue en bronze de l’ancien maire, lequel aurait les bras levés comme un certain général lors du fameux discours « je vous ai compris ». Cette statue ne serait pas tournée vers le grand large, mais vers l’intérieur de la ville. Cette position voulait signifier à la population que toute la vie de Mr MACHIN avait été vouée au bonheur de ses concitoyens….

Bigre, Mr TRUC ne faisait pas dans la dentelle, encore fallait-il que ce projet soit accepté par ses colistiers ?

Mon ami me dit :
- Je te parie un bon resto : S’ils sont élus, au premier conseil municipal le projet sera accepté sans discussion sérieuse.
- OK, je marche !

Mr TRUC fut élu. Les conservateurs bourgeois ont eu peur du grand large. La cité allait ronronner tranquillement, comme elle le faisait déjà depuis trop longtemps. Les bourgeois allaient continuer à promener leur toutou sur les remparts bien à l’abri des bruits de la vie.
J’étais rentré chez moi. Péniblement mon article prenait forme. A vrai dire, je n’étais pas du tout convaincu de la pertinence de mon propos. Agacé par la difficulté de trouver une articulation satisfaisante, je décidais d’abandonner cette pige.

Mécontent de moi, je tournais en rond dans mon appartement, quand le téléphone sonna !
C’était mon ami. Il jubilait. Il avait gagné son pari. Le conseil municipal avait accepté le projet de la statue de Mr MACHIN.
L’inauguration aura lieu dans trois mois me dit-il.
- Viens donc, pour ce grand jour. Nous irons déjeuner au BON FOURNEAU, j’annule le pari, c’est moi qui t’invite !

Je reconnaissais bien la magnanimité de mon ami. D'accord, je serai présent pour cet événement.
Le jour J arriva. La journée s’annonçait splendide. La clique locale parcourait les rues annonçant ainsi le début de l’inauguration. Pierre et moi nous nous rendîmes sur le lieu. Tout le gratin local était là. La statue recouverte d’un drap m’apparut immense. La commune n’avait pas lésiné sur le bronze.

Mr TRUC gravit les quelques marches de l’estrade, s’installa au pupitre, avec de grands gestes d’aisance, vérifia le micro en homme habitué et commença son discours…. Bla bla… En même temps, un employé municipal découvrait lentement la statue. Elle était superbe, Mr MACHIN reproduit en grandeur réelle, sur un piédestal de belle hauteur.
Comme promis, le visage de bronze regardait la ville. Je ne pus m’empêcher d’avoir une pensée pour les statues de l’île de Pâques, toutes tournées vers l’intérieur des terres. Et… chacun sait ce qu’il est advenu des Pascuans…
Le symbole me laissait dubitatif, le ronron insipide du discours sous ce soleil commençait sérieusement à me saouler. Mon esprit se mit à battre la campagne quand mon attention fut attirée par un superbe goéland. Il venait de s’installer sur le haut du crâne de Mr MACHIN. De son œil rond il scrutait l’assemblée, il paraissait même intéressé par le discours.

Tout à son aise, sans complexe, il fit soudain une fiente énorme sur ce crâne neuf lisse et brillant… Celle-ci coula le long des sourcils et du nez infligeant une infamante souillure à Mr MACHIN.
Effrayé par la Marseillaise, que la clique entamait pour clore le discours de Mr TRUC, le goéland s’envola sans oublier une nouvelle fiente aussi conséquente que la première.

Mon ami Pierre me regarda en souriant, nous nous étions compris du regard. Nous te remercions beau goéland, de nous rappeler la vacuité de l’instant et la vanité humaine.
Je dis à mon ami :
- Nous venons d’avoir la visite de Jonathan*. Ses fientes sont un message. Elles nous soulignent nos orgueils imbéciles. Regarde le voler vers le grand large, il sillonne le bel azur ivre de liberté et nous laisse à nos médiocres hochets.

* Clin d’œil à l’œuvre de Richard Bach « Jonathan Livingston le Goéland »

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
721 poèmes Liste
15392 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 octobre
  Publié: 21 mars à 17:15 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce repost, cher Yvon.
Amitiés

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4753 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
28 octobre
  Publié: 22 mars à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,
Bonne idée de publier de nouveau ces différentes nouvelles (je viens de lire " A Bérengère" ) Même si Truc et Machint sont des caricatures
et que l'on ne n'érige plus de statues façon " soviétique" la fin résonne comme une justice venue des cieux, jettant à terre le symbole des médiocrités.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5720 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 22 mars à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Lilia, JLouis

Merci de votre passage, oui, je rediffuse un peu mes vieux textes. peu de personnes vont fouiller dans le grenier de LPDP moi le premier d'ailleurs. Alors je force la main (rire)... sachant que les nouvelles littéraires par leur longueur rebutent les lecteurs. Il me plait de constater que certains textes aujourd'hui ont un meilleur succès, c'est encourageant à republier.

Amitiés

Yvon

  YD
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 24 mars à 07:23 Citer     Aller en bas de page

bien sûr j'ai apprécié cette nouvelle , fort en phase avec la réalité politicienne , et surtout j'en connais un ( Barbey D Aurevilly ) qui eût apprécié ce goéland là !!
Merci

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5720 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 24 mars à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Errant


Merci de ton passage sur mes lignes et de la référence littéraire, je ne connais pas Barbey d'Aurevilly. Tu a piqué ma curiosité, je vais essayer de trouver quelques écrits de ce monsieur pour m'en faire une idée.

Amitiés
Yvon

  YD
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1398 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
9 octobre
  Publié: 29 mars à 05:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon,

Merci pour ce texte.

Amitiés

Robert

  alweg
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5720 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 29 mars à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Robert

Merci, heureux que cette nouvelle t'ait intéressé
Amitiés
Yvon

  YD
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
5956 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 2 mai à 02:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Yvon
mon dégoût (le mot est faible) des politiciens ne pouvait qu’accueillir à bras ouverts ton écrit !
Je me le dis souvent c’est encore dans sa fiente que la politique est la plus confiante !
Amicalement
Jc

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
319 poèmes Liste
5720 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 2 mai à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Rimarien

Merci de ton passage sur mes lignes. il est bien vrai que la politique est souvent le champ de la vanité des égo

Amitiés
Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 511
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0331] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.