Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 63
· Andesine · Brin d'harmonie · SHElene
Équipe de gestion
· Lilania
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 12:48:34
Paris: 22 sept 18:48:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (septembre 2019) : « Voyage d'été en voiture, sans clim, avec un M :: Faux Mage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 9 sept à 04:48
Modifié:  10 sept à 02:40 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Faux Mage


Elles étaient jeunes et belles, mais pas encore bronzées,
‘Normal’ me direz-vous, on entamait l’été
Pour remédier à ça, elles eurent l’idée féroce
De tuner la 2 ch’vaux pour rallier la Corse.

Elles allaient donc quitter l’horizon bleu des Vosges
Leurs maigres sous en poche, elles avaient décidé
De faire des provisions pour mieux s’alimenter
Lors de cette épopée qui pass’rait par les Bauges

Entassés dans le coffre et la banquette arrière
Les vivres et les sacs - d’où sortaient les dentelles
Alourdissaient l’auto : la faute aux mirabelles ?
Mais il restait un coin pour caser le munster.

De vallées en montagnes, de lacs en rivières
La descente fut longue, surtout dans les montées
Mêm’ le pied au plancher la Deuche renâclait
A vouloir dépasser les vélos, les roadsters

Enfin, l’azuréen !!! Jonché de matricaires,
Aux odeurs mêlées de graisse et de gasoil
Du port d’à côté. La sueur plein les poils
Des dockers s’affairaient dans la jaune poussière

Le ferry était là, le long du quai grisâtre
Avalant les autos dans sa gueule rouillée
Dans des bruits de moteurs et de voix emmêlés
Bientôt elles rejoindraient les plages aux grains d’albâtre

Arrivées au désert* imitant les rois mages
Le temps signant son œuvre, après autant de route
Du succulent produit ne restait que la croûte
Et quelques puanteurs, ah mon dieu quel dommage

Mais toujours prêtes à croire en leur divine étoile
Un berger qui passait à l’accent pinzutu*
Leur vanta ses brebis accouchant du brocciù
Alors qu’auparavant, il vendait du maroilles

Fauchées et amaigries elles s’en voulaient, nos belles
De n’avoir fait conquête auprès d’un autochtone
Ce fut sur un rivage, qu’on put les voir, atones
Essayant de pêcher, aux vers des mirabelles.



Bauges : région des Alpes entre Chambéry et Annecy
Désert des Agriates
Pinzutu : Pointu (également sobriquet donné aux Français)
Brocciù : fromage corse

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 9 sept à 06:22 Citer     Aller en bas de page

Un pur chef d'oeuvre ! On sent l'inspiration (et l'expiration aussi d'ailleurs)...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4549 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 9 sept à 09:39 Citer     Aller en bas de page

Rien n'est jamais perdu dans le Munster. Même la croûte, qui concentre l'odeur, est excellente. Et elle n'est jamais dure, même maltraitée au four avec des pommes de terre.

Ton poème est une manière amusante de traiter le thème, pourri par définition.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 9 sept à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous 2, c'est courageux de votre part !

Inspirée : beaucoup quand il a fallu trouver des bêtises à raconter pour nourrir ce thème, meme en n'aimant pas le Munster !!

bises

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
821 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 9 sept à 14:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir FeudB,
C'est marrant, après la Simca 1000 de JB, on fait la route dans une 2CV! Qui nous fait le voyage en 4L ou en Ami8? Merci à toi d'avoir masqué les effuves du munster par la douce odeur du maquis aux abords de Saleccia….. raaaahhhhh

  SHElene
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17741 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 10 sept à 02:36 Citer     Aller en bas de page

Et beh quel texte
Je vois que tu as bien des anecdotes sur la Corse ça sent le vécu

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11308 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 10 sept à 02:48 Citer     Aller en bas de page

Belle épopée !
Je suis ravie de voir que le Munster inspire

  ISABELLE
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
768 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 10 sept à 07:56
Modifié:  10 sept à 07:58 par Miette
Citer     Aller en bas de page

C'est drôle! Merci FeudB

Citation de FeudB
Entassés dans le coffre et la banquette arrière
Les vivres et les sacs - d’où sortaient les dentelles
Alourdissaient l’auto : la faute aux mirabelles ?
Mais il restait un coin pour caser le munster.



et le carvi !

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 sept à 10:39
Modifié:  10 sept à 10:45 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Miette, de ton passage, et désolée pour le carvi oublié, j'attendrai une inspiration à l'odeur plus clémente pour l'enrôler

Bestiole et Maschoune merci d'être passées par l'odeur alléchées non Vinnie pas de vécu sur le Munster (j'aime pas ça) , j'aurais pu faire rimer avec le st nectaire ou la fourme d'ambert cependant !!

Maschoune il a inspiré des bons instants bien rigolos, après, pour les naseaux je ne suis pas sûre !

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 10 sept à 10:42 Citer     Aller en bas de page

j'ai quelques bons souvenir dans ma 2CV - Il y a longtemps…

Amitiés

Yvon

  YD
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 10 sept à 12:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
j'ai quelques bons souvenirs dans ma 2CV - Il y a longtemps…

Amitiés

Yvon



Une voiture typique qui nous a vu grandir pour certains d'entre nous, et qui fut sûrement sans le vouloir, théâtre de moult péripéties plus ou moins avouables
Merci de ton passage Yvon

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
551 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 10 sept à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Par L'odeur alleché je suis venu voir si ton ramage ressemblait à ton plumage
Et j'aime bien cette petite histoire. Bravo et cela me rappel de bons souvenirs de deudeuche.

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 11 sept à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Fried,

la deuche, la 4L ou la 103 peugeot, (la lna aussi ?) sont des jalons importants dans la vie de certains d'entre nous, avec des souvenirs souvent croustillants maintenant même s'il furent galère en leur temps ..
merci d'être passé par ici !

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
90 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 12 sept à 03:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé ce périple doublé de faux mages coulants. Merci !

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 12 sept à 05:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie
J'ai beaucoup aimé ce périple doublé de faux mages coulants. Merci !



il parait que les voyages forment la jeunesse, mais à partir de maintenant, ils deforment aussi l'odorat !! le café est à l'insomnie ce que le munster est à l'anosmie ...
et comme le voyage t'a plu, la prochaine fois, je t'embarque avec moi ! Merci d'être venue Quitterie

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 13 sept à 13:54 Citer     Aller en bas de page

C est une histoire bien souriante qui me rappelle mes aventures à la montagne en coccinelle. Bravo pour l'imagination, une drôle d'Issoire.
Bonne journée

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
5048 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 13 sept à 17:42 Citer     Aller en bas de page

Vraiment content de te relire...
Entre la 2 ch, les belles et la légèreté je me suis régalé... Moi qui n'aime pas non plus le munster. . Merci à toi

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 14 sept à 06:35 Citer     Aller en bas de page

Merci Messieurs de vos passages sous mes mots.

Le thème quoique un peu bizarre au début a favorisé une recrudescence de tableaux tous plus fleuris (et c'est rien de le dire...) les uns que les autres !! Et pour un retour c'etait rigolo !

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 181
Réponses: 17
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0444] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.