Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 208
Invisible : 0
Total : 208
13124 membres inscrits

Montréal: 15 juil 20:28:05
Paris: 16 juil 02:28:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Revote Des Pucerons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8316 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 24 juin 2016 à 10:59
Modifié:  13 oct 2016 à 07:13 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Des pucerons devenus esclaves des fourmis.
Se sont réunis en Confédérations.
Garante de Tranquillité, de certains dits.
Leur travail n’avait plus de négociations.

Les pucerons sont des présences écologiques.
Pourquoi se seraient-ils mis en manifestations.
Des rapports de forces, s’avérant être utopiques
Il leur fallait trouver d’autres solutions.

Des coccinelles, rouges à points noirs, élevèrent leurs points pour eux.
Leurs carnages se seraient fait contre les pucerons.
Aux agressions des fourmis, ce monde est peureux.

Les coccinelles prirent des en-cas de temps en temps.
Alors, les pucerons n’ayant plus de patrons
Purent vivre avec les fourmis en donnant-donnant.

Que de gaspillages en conflits destructeurs.
Les dialogues de raisons ont leur valeur.

Reconnaissez-nous.
Et nous vous serons utiles
Etant tous gagnants.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
441 poèmes Liste
21750 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 24 juin 2016 à 11:14
Modifié:  24 juin 2016 à 11:15 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Les coccinelles élevèrent leurs " poings " pour eux
La manif a commencé
Bises amicales ODE 31 - 17
Plein de subtilité cet écrit ou alors j'ai mal saisi le sens

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8316 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 25 juin 2016 à 03:03 Citer     Aller en bas de page

oui cette CGT, dont j'ai jadis fait partie.
aurait du transformer sa lutte des classes
en adaptations pour le plus grand nombre.
les pertes de salaires vont devenir des handicaps.
quand les meneurs, eux, touchent leurs revenus.
et les victimes qui ne décident de rien en souffrent aussi.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
441 poèmes Liste
21750 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 25 juin 2016 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

J'adhère complètement à ce que tu dis
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8316 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 25 juin 2016 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

je serai heureux de vous offrir les actualisations des textes de la fontaine (soient 252 textes), et d'ésope (soient 136 textes), j'aimerai pouvoir avoir des regards critiques pour me faire savoir si mes formulations semblent être accessibles. les poésies animalières sont parfois ambiguës. les poésies de la nature aussi. et les poésies des sans vie tout autant.
merci.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 526
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.