Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 17
· Miette · ori
13210 membres inscrits

Montréal: 21 sept 20:13:14
Paris: 22 sept 02:13:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Des visages sans tain Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 10 juil 2016 à 15:22
Modifié:  10 juil 2016 à 15:29 par Aeshne
Citer     Aller en bas de page

Ils foulent résignés l'asphalte de Paris :
Le battement des pas, pantomime uniforme,
Martèle sans répit le parvis monochrome
D'un monde lancinant où tout est fait de gris.

Je me perds au milieu des visages sans tain
Ces clones familiers aux costumes semblables
Leur routine est d'acier, machine impitoyable
Qui jamais ne s'endort ni jamais ne s'éteint.

J'ai l'âme muselée, animal qui dérange
Sous mon costume las. En lambeaux harassés
La poésie meurtrie vaguement me démange

Elle suffoque en vain sous le masque impavide
Son murmure s'éteint dans un soupir lassé...
Frissonnant doucement, j'avance vers le vide.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4377 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 11 juil 2016 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Des visages sans reflet
À l'égo qui gonfle et
Vous éclate à la figure
Sans demi-mesure.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 11 juil 2016 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime aussi

LBC

 
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 11 juil 2016 à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Rebonsoir Aeshne
Quelque soit le thème, c'est un réel plaisir à te lire. J'aime ton style
Cordialement, L'Architecte

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 19 juil 2016 à 17:24 Citer     Aller en bas de page

J'avance vers le vide d'une vie ordinaire.
C'est ma fin pas la votre, j'espère.
J'aime beaucoup
Bonne soirée
Cidnos

 
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
198 poèmes Liste
2871 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 14 août 2016 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
J'avance vers le vide d'une vie ordinaire.
C'est ma fin pas la votre, j'espère.
J'aime beaucoup
Bonne soirée
Cidnos



Il suffit de s'en rendre compte ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 626
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0338] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.