Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 126
Invisible : 0
Total : 128
· Orélia · Jean-Claude Glissant
13275 membres inscrits

Montréal: 22 oct 04:54:42
Paris: 22 oct 10:54:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Velvet Underground Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 14 juil 2016 à 06:12
Modifié:  14 juil 2016 à 15:27 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Je ne me souviens plus quelle chanson
Te rendait gai comme un pinson
Te redonnait cet air de polisson
De ce côté, tu faisais la leçon

Je n'ai aucune oreille musicale
Pourquoi être tellement radical
Tes colères devenaient animales
Pas de quoi créer une telle focale

Tu clamais : le rythme, il faut l'adorer
Devant les Dieux du Rock, se prosterner
La société siffler, la conspuer
A bas la domination instituée

Des émotions à cent à l'heure
Croquer la vie, n'en faire qu'un quatre heure
Et puis tout à chacun est frère et sœur
Contempler, admirer, loin du labeur

Tu as brûlé les « elles » en échappant
Au quotidien dégradant, exigeant
Raccroché aux produits envahissants
T'as amené au monde pénitent

L'univers reste rarement statique
Nous t'écoutons et changeons de musique
Quatre saisons de chroniques épiques
Le temps demeure d'humeur hypnotique

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15670 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 14 juil 2016 à 11:32 Citer     Aller en bas de page

un plaisir de lecture
belle soirée

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 juil 2016 à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cat,
ça "rock fort" comme on dit dans l'Aveyron !
Bises
Pichardin

  Pichardin
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 15 juil 2016 à 11:13 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Catwoman,

J'ai apprécié l'évocation de cette attitude un peu rock'n roll,

avec la musique de Velvet Underground en fond musical...

Toute une époque !

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 21 juil 2016 à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Oui, on se brûle les "L", à courir à plus de 200 à l'h.
Your'e rocky in poetry...
And i love the song you sent :

"I am tired, I am weary
I could sleep for a thousand years 
A thousand dreams that would awake me 
Different colors made of tears 
Shiny, shiny, shiny boots of leather 
Whiplash girlchild in the dark 
Severin, your servant comes in bells, please don't forsake him 
Strike, dear mistress, and cure his heart..."
Quel talent, Lou Reed...

Kisses Daragaïa
...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2760 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 25 juil 2016 à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Catwoman

J'ai été accroché par la musicalité et le rythme du texte.

Bonne journée
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 634
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0483] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.