Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 236
Invisible : 0
Total : 236
13159 membres inscrits

Montréal: 10 déc 20:32:54
Paris: 11 déc 02:32:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Kamikaze ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 15 juil 2016 à 08:02
Modifié:  15 juil 2016 à 08:13 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Aujourd’hui j’ai fait une promesse.
À une personne qui m’a retenu
Au téléphone en détresse
« Sois sans retard, tu es attendu »

Je prends ma voiture en toute hâte
Je suis en retard, je vais faire vite.
Des obligations disparates
Et dangers, je les évite.

Roulant vite je rattraperai mon retard.
J’ai confiance en moi et ma voiture.
Les autres sont vraiment des traînards.

Les autres me sont contraignants.
À cause d’eux, je crains les ruptures.
J’ai de la chance en les évitant.

Connard ! Je ne t’ai pas prévu.
Tu arrêtes mon aventure.
C’est drôle, je ne conduis plus.

Ai-je été un kamikaze ?
Pour les autres, il me manque une case.

Je suis ton après la mort.
Cette présence que tu ignores
Parce qu’elle n’est pas faite pour toi.
Les autres morts ne te regardent pas.

Mourir, tu ne l’avais pas prévu ?
Tuer des innocents non plus ?
Penses-tu à ceux que tu abandonnes ?
Et dont tu vas changer la donne.

Ressens-tu encore ce déclic ?
Ou le kamikaze en toi est né ?
Ou tes valeurs n’ont plus eu de répliques ?

Cette promesse qui t’a fait tout oublier.
Abus, pour toi, autorisés.
Et dont tu aimerais être excusé ?

D’autres avec des armes en font autant.
Supprimant des vivacités.
Et arrêtant leurs présents.

Ces kamikazes de guerre
Sont comme toi à leurs manières.

Tu ne peux pas nous comparer.
Ces terroristes sont insensés
De par leurs idéologies
Qui leur font oublier les autres vies.

Et toi, en oubliant la tienne ?
Oubliant aussi les conséquences ?
En ignorant ce qu’elles adviennent,
Pour affirmer ta toute puissance ?

Oui, mais je ne suis pas le seul.
D’autres comme moi en font autant.
Pensent-ils aussi à leur linceul ?

Ces terroristes ont aussi des raisons.
Te savais-tu tueur en roulant ?
Tes urgences ? Sans compassions ?

Comme le kamikaze dans ses promesses
As-tu pensé aux innocents
Qui de toi ont eu une vie qui cesse.

Verras-tu ces terroristes autrement ?
En changeant de comportements ?

Suis-je un kamikaze ?
Risquant la vie des autres
Par ignorances ?
.
Ai-je des excuses
En me justifiant
Sans en être conscient ?
.
Le kamikaze
Ose sacrifier sa vie
Comme toi en voiture ?
.
Lui il est en guerre
Toi en abus de pouvoir
Pour les mêmes effets ?
.
Dans ces oublis
Que vaut la vie des autres ?
Une réflexion ?
.
Il faut les tuer.
Les kamikazes, pas les autres.
Ils le disent aussi.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 15 juil 2016 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

Une méditation poétique qui m'a emporté !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 16 juil 2016 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci LE POÈTE MASQUE, de la part d'un kamikaze de mots.
Oui ? Pourquoi un kamikaze ?
Parce que des regards innocents, semblent parfois perturbés par des sens qui leurs sont propres, et pourtant différents de ceux que le texte souhaiterait évoquer. (Passer à l'acte ouvrirait-il des curiosités ?)
Je suis curieux de comprendre le sens de "m'a emporté" ?
SAM

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
8824 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 18 juil 2016 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

non ça pourrait interpeller une régulation du vivre ensemble.
c'est la même choses sur LPDP. dans les chacuns pour soit.
la notion de kamikazes, médiatiquement et politiquement,
se limitent à oeil pour oeil, et lutter avec un bazooka, contre des idéologies qui ne vivent pas sur les mêmes registre.
ses désespérés suicidaires, pour lesquels les vies humaines n'ont plus de valeurs, comme l'automobiliste bazooka, qui se dérégule pour assumer ses priorités de maître de la route.
alors que les solutions de retours aux calmes, et aux sérénités, c'est d'envisager des réalités de reconnaissances, reconnaissances en besoins de vivre différents, les besoins des arabes de là-bas, n'ont rien à voir avec les intérêts de sauvegardes des pouvoirs et approvisionnements des puissances militairement impérialistes. comme j'ai des chevaux sous mon capot, c'est pour qu'ils servent. tant pis pour les dommages collatéraux.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 646
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0307] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.