Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 49
Invisible : 0
Total : 53
· Romuald Augustin · samamuse · Jacques-Marie JAHEL
Équipe de gestion
· Catwoman
13173 membres inscrits

Montréal: 3 juin 08:54:34
Paris: 3 juin 14:54:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: ... Et l'homme dort Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 22 juil 2016 à 04:51
Modifié:  20 mars 2017 à 15:17 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Qu'il pleuve, mais qu'il pleuve donc !
Que s'effacent les mots, les mensonges, les sons,
Et que des trombes d'eau effacent les couleurs,
Que reste, seule, la blancheur.

Qu'il vente, mais qu'il vente enfin !
Que s'emportent les cris, la colère et l'ennui,
Et que des rafales emportent les matins
Qui ont suivi les tristes nuits.

Et que la mer un jour envahisse les ports,
Que se mettent debouts, les morts.
Le temps s'arrête, la conscience pleure,
L'enfer continue de gronder, et l'homme de dormir.






* Inspiré par la citation de Louis Joseph Mabire :
Le temps fuit, la conscience crie, la mort menace, l'enfer gronde.......... et l'homme dort.





  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Elodie Daraut


Rend toi fière
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
647 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 22 juil 2016 à 09:53 Citer     Aller en bas de page

merci !

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16349 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 22 juil 2016 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12255 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 22 juil 2016 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Belle lecture et belle construction

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14075 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 22 juil 2016 à 13:34 Citer     Aller en bas de page

Ma Sido, tes mots sont justes et me touchent, comme toujours.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5597 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 22 juil 2016 à 19:56 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte, prenant et partant d'une belle inspiration, très bien servie.

Poétiquement, Toscano

  La vie commence à chaque instant.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5477 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
1er juin
  Publié: 23 juil 2016 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

j'aime tout simplement, bravo

Yvon

  YD
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 24 juil 2016 à 03:57 Citer     Aller en bas de page


Merci à vous qui avez mis vos mots, sous les miens...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4076 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 24 juil 2016 à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sidonie,

L'homme dort
Content de son sort
Il n'entend pas au dehors
Le fracas qui menace son décor


Amicalement
Pichardin

  Pichardin
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 24 juil 2016 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

C'est bien réveillé malgré les nuits courtes, que je t'ai lue. Attentif au moindre mot...Résonnances qui touchent sans déborder.
Sapsibo...
Bises
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1894 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 25 juil 2016 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sidonie
je trouve que ton poème est inspiré de belle façon par cette citation qui dénonce le laisser aller égoïste de nous autres, les humains,
Amitiés

  Critiques acceptées
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22885 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 25 juil 2016 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Plus dur sera le réveil...
Merci SIDONIE
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 26 juil 2016 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Pichardin, Riaga, Xénia,

Ode : Ou plus dure sera la chute ...

Odin : C'est sans doute pour cela qu'on l'appelle l'Eveillé .. (ça fait deux dans la même heure ...)

Encore merci

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 16 août 2016 à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

que de profondeur et quel constat amer qui est dressé dans ce poème aux mots, aux vers bien choisis, bien écrits. L'homme dort et semble essayer de se réveiller après que le pire soit arrivé...On a l'impression d'un cycle, bien malheureux hélas !
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 31 août 2016 à 04:00 Citer     Aller en bas de page


Merci tardivement Pierre-Yves,
Merci de mettre tes mots sous les miens, et ton ressenti...

J'ai souvent l'impression que "l'homme" ne se réveillera plus jamais.....

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1873
Réponses: 14
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2016
Décerné le 4 mai 2017
27e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Autres)
Auteur :
Si j'avais su.... (Autres)
Auteur : Pieds-enVERS
La cloche du pardon (Amour)
Auteur : josette
Un souvenir d'enfance (Autres)
Auteur : Maschoune
Le berger névrosé (Autres)
Auteur : Klafooty
Sans tendresse... (Autres)
Auteur : josette
l'absente...l' ab "sainte" (Autres)
Auteur : l hetre a Théo
Une nuit d'orage (Amour)
Auteur : Rolande.F
(Autres)
Auteur :
(Autres)
Auteur :
(Tristes)
Auteur :
Cadeau (Amour)
Auteur : Adamantine
J'y ai cru (Autres)
Auteur : marchepascal
Eve y danse (Autres)
Auteur : Tilou8897
Dans l'ombre qui avance (Tristes)
Auteur : Myo

 

 
Cette page a été générée en [0,0506] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.