Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 84
Invisible : 1
Total : 85
13211 membres inscrits

Montréal: 18 mars 20:16:01
Paris: 19 mars 01:16:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Journal :: Belote et rebelote ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17453 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 mars
  Publié: 18 oct 2007 à 05:53
Modifié:  18 oct 2007 à 08:09 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Voilà le café chauffe...

Je me souviens d'un post que j'avais fait en pensant à un autre homme. Et d'un coup je me sens hyper prévisible.

Décidément la bobine n'est pas abîmée. Le pire c'est que ce n'était pas sa faute, ni la tienne aujourd'hui. Je ne sais aimer qu'en m'étouffant au passage. L'énergie à un prix et mes lambeaux de coeur flambent toujours au mieux après que ma raison ait donné de sa personne.

On se promet toujours de ne pas avoir mal, de connaitre ses limites.
J'ai mis des sucrettes cette fois ci. Le sucre ça me fait trop mal, ça dévore les lèvres ....

La prochaine fois peut etre que je le prendrai noir.
Je t'attends ainsi que je l'attendais. Désormais il n'est plus qu'un visage parmi d'autres. "L'illusion disparait aussitot qu'on la voit". Je m'étonne parfois de la pertinence de mes mots. Finalement peu importe le talent que d'autres reconnaissent. Lorsque c'est soi que l'on voit à travers, on a tout gagné ... ou tout perdu.

J'ai bien appris la leçon. Tu sais celle pour l'étouffement. Inutile de harceler. Tout doit être naturel. Le reste donne le aux autres ...
Il me reste encore un peu d'ego pour vouloir mériter du vrai, de l'entier.

Cette souffrance je l'ai choisi. Hier je pensais la subir. Mais ça ne rassure que ma conscience.

"Quand j'aime une fois j'aime pour toujours" (c)Cabrel . Même plus la force de me jeter dans autre chose. Tous les gouffres me semblent froids et pâles.

Je sais qu'il me resterait l'envie de t'aimer.
Malgré tout.
Malgré toi.

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 18 oct 2007 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Je comprends...

Il faut savoir se protéger sans se fermer, sans s'empêcher de vivre les choses...

Pas facile

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 18 oct 2007 à 17:02 Citer     Aller en bas de page

  http://papemich.free.fr/
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je suis une partie de nous unique et multiple à la fois (chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
17453 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
17 mars
  Publié: 12 déc 2007 à 14:57 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois.

Je relis et je me dis que je me prends sans doute trop la tete.
Quand l'amour est là, il faut le vivre quelque part, avec ses bons et ses mauvais moments.

Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1686
Réponses: 3

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 984/13204

8.6%
 
 85 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.5%
 
 74 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5%
 
 49 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

16.1%
 
 158 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.7%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.9%
 
 107 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.3%
 
 190 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.9%
 
 304 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0453] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.