Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 327
Invisible : 0
Total : 330
· ***Cocci*** · Lapoètesse · Rosanna
12981 membres inscrits

Montréal: 20 févr 18:28:00
Paris: 21 févr 00:28:00
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Perte de temps en lamentation Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Ange


Olivier que je ne revois plus à mon Carle Coppens Le Grand Livre des Entorses...c'est dommage mais b
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
326 poèmes Liste
1947 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
14 avril 2016
  Publié: 7 mai 2002 à 19:29
Modifié:  5 févr 2008 à 14:00 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

On ne veut pas vieillir
Mais l’on désire l’éternité
On ne veut pas être malade
Mais l’on aime bien se faire soigner

Éloigner de nous ces souffrances
Mais chaque jour on recommence
Mutilant sans cesse notre corps, notre esprit
Suppliant pourtant un moment de répit

Nous sommes vraiment lamentables….

Nous prétendons nous foutre de la mort
Prétextant qu’elle ne peut être que délivrance
Mais ne voulons pas être, comme dans un tirage au sort
Choisi comme simple victime d’un accident sans importance

Nous désirons une mort atroce
Qui marquera le monde
Souhaitant que les gens s’irritent les yeux
Et s’arrachent la gorge, hurlant notre nom disparu

Nous voulons les voir autour de nous
Tous abattus de désespoir du dernier au revoir
Les apercevoir sur le bord de la fenêtre
Espoir en tête que nous reviendrons peut-être

Qu’ils gémissent la nuit
Qu’ils soient coupés de toute leur envie
N’affichant plus que de triste sourire
Se remémorant les bons vieux souvenirs

Mais nous ne le faisons pas
Enfin, pas tous…
Pas encore

Parce que ça risque de faire mal
Parce qu’après il sera trop tard
Peut-être qu’on ne pourra rien voir
Alors attendons davantage

Attendons que l’on soit poussés à bout
Patientons jusqu'à ce que plus personne ne s’occupe de nous
Ce sentiment de solitude d’être délaissé nous y conduira
Mais à ce moment là, de notre mort qui souffrira ?

On tourne en rond
Et l’on s’enfonce
Dans ce trou de merde
Que chaque jour nous remplissons

Pathétique…….


25/18/01




  décidément...
R/kimyoojin

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
15 avril 2009
Dernière connexion
25 août 2017
  Publié: 16 août 2009 à 22:04 Citer     Aller en bas de page

Troublante éloge du suicide...
Plus que la mort, le vide incommensurable de la solitude est le plus grand ennemi de tous, âmes esseulées.
Mais pour pouvoir être aimé, pour pouvoir être remarqué, remémoré, pour exister au delà de toutes barrières dans l'absolu du monde il faut se faire un premier ami essentiel pour le passé, le présent et l'avenir : soi-même.

Dans la vie, quoi qu'il arrive, on est toujours seul, c'est vrai, mais on est toujours seul avec soi-même, alors quelque part, on n'est jamais vraiment abandonné...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1770
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0297] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.