Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 38
· QUOIQOUIJE · Allantvers · Tychilios
13169 membres inscrits

Montréal: 15 déc 09:15:14
Paris: 15 déc 15:15:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Visages croisés : mon père Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 27 nov 2016 à 01:30 Citer     Aller en bas de page

Ritournelle


Et ma vie suspendue à des lambeaux d'espoir...
Trois chaînettes d'argent autour d'un encensoir.
Il a si peu vécu que déjà on l'entraîne,
Mains en croix sur son cœur serrées sur mon passé,
Promettent tant d'écueils avant de traverser
La limite incertaine.

J'imagine en pensée, quand l'obscur m'enveloppe,
Une amante éperdue, bien triste Pénélope,
Eludant les parfums et les doux paysages.
J'ai tracé de mon doigt nos deux noms sur le sable,
Les éléments frileux à l'humeur indomptable
Autour de moi s'enragent.

Un jour, un jour maudit se lève la rebelle,
Nouant sa robe bleue sur son petit corps frêle,
Elle, ma perle ambrée, ma tendre différence,
Son sourire poudré, son rire à la dérive,
D'un geste de sa main, demande qu'on la suive.
Insouciante, elle danse

Aujourd'hui mon ami, l'humeur est poétique,
Déraisonnent les mots dans un flot magnétique.
Moi aussi j'ai ce conte ancré au fond de moi,
Des frissons ondoyants trottent dans ma cervelle,
Résonne lentement l'étrange ritournelle
Que chantait mon papa.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
11596 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 27 nov 2016 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Belle idée que ces "visages croisés"

Belle élégance dans ton texte, merci à toi

  ISABELLE
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
425 poèmes Liste
13616 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 27 nov 2016 à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Un texte d'une belle facture.

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 27 nov 2016 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Un très beau poème.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 27 nov 2016 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Des mots qui font chaud au cœur, merci pour vos commentaires.

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
925 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 28 nov 2016 à 06:20 Citer     Aller en bas de page


Poème de soie fine tissé par la navette de l'Amour dans la trame des douleurs.

JMJ

 
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 18 déc 2016 à 02:54 Citer     Aller en bas de page

Merci Jacques-Marie...
Mais vous savez ce que je pense de vos poèmes...

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
309 poèmes Liste
17853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 2 jan 2017 à 06:16 Citer     Aller en bas de page

Touchée coulée par ton texte

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 5 jan 2017 à 19:46 Citer     Aller en bas de page

Et moi, touchée, coulée, par vos mots. Merci.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 28 août 2017 à 06:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

J'ai cette peur profonde de vivre un jour ce drame que sera la disparition de mes parents, mais peut être réussirais-je à rester debout grâce à l'écriture, en posant des mots aussi forts et touchants que les tiens. ça peut être une bouée de sauvetage entre amour et tristesse.
Des mots qui ne laissent pas indifférents.
amicalement.
pyc.

 
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 30 août 2017 à 23:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pyc,
C'est étonnant le pouvoir des mots. Je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps.
Une fois les mots posés, c'est comme si une partie du fardeau s'était envolée, comme si le "papier" l'avait absorbée.
Amicalement aussi

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 611
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0413] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.