Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 56
Invisible : 0
Total : 60
· doux18 · Naej
Équipe de gestion
· Bestiole · Adamantine
13159 membres inscrits

Montréal: 18 août 13:41:56
Paris: 18 août 19:41:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Les blonds andains Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 27 déc 2016 à 14:17 Citer     Aller en bas de page

Un grand bonheur en fin de saison estivale
Ne nous est proposé qu’à bien long intervalle,
C’est celui de courir en joyeuse cavale
À travers la prairie à blondeur sans rivale.

Pour y voir sur leur lit d’éteules, les andains,
Naguère, fiers marins voguant sur flots blondins,
Fauchés au champ d’honneur; roulés en ronds boudins,
Demain, ils deviendront le pain des citadins.

Assurant à leurs corps mortels, la subsistance
Ainsi qu’aux bons croyants, la très sainte substance;
Ce don leur procurant un bonheur sans pareil.

Ce doux raisonnement d’un marcheur solitaire,
Musardant sous les rais du brûlant appareil,
Valse dans son esprit fortement terre-à-terre.

  Vivre un jour à la fois
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 27 déc 2016 à 14:30 Citer     Aller en bas de page

Un bien joli sonnet
Merci TRISTAMOURIR
Bises ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
11139 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
17 août
  Publié: 27 déc 2016 à 15:08 Citer     Aller en bas de page

Des vers qui sentent bon la fin de l'été

Merci à toi TTM

  ISABELLE
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 25 août 2017 à 16:07 Citer     Aller en bas de page

Ode 3117, Maschoune,

Merci à vous deux pour vos commentaire et mille excuses pour l'impardonnable retard à vous répondre.

Amitiés et bises amicales,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 346
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0219] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.