Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 440
Invisible : 0
Total : 442
· Le Poète Masqué · samamuse
13297 membres inscrits

Montréal: 23 jan 05:28:14
Paris: 23 jan 11:28:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La croûte des Hommes. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 28 déc 2016 à 17:44 Citer     Aller en bas de page

au burin des faciès
s'infecte
la croûte des hommes

à fleur de bouche
bavent
déjectent
des larves de peaux
mortes


d'une nappe carminée
se dresse
fier
l'horizon

où aux poings de colère
frappe
le sabre des canons


les pieds en ciseaux
découpent dépècent

les chairs embourbées
des organes de plomb


se détachent
les membres
pelés
en orange de balles

du jus rance rougissant
abreuve
le champ de bataille


au loin

les oiseaux fumigènes
soupirent
d'un tir d'ailes

et

au-dessus du charnier
à la croupe du soleil

on entend chanter

lili marlène

lili marlène

Lili Marlène


2007



 
Big Lebowski


- Il se fout de tout, c'est un nihiliste. - Ca doit être épuisant comme activité !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2016
Dernière connexion
3 novembre 2019
  Publié: 29 déc 2016 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Tardi, C'était la guerre des tranchées, pages 8, 12, 22...

"Ils s'embrassaient tous les deux pour le moment et pour toujours mais le cavalier n'avait plus sa tête, rien qu'une ouverture au-dessus du cou, avec du sans dedans qui mijotait en glouglous comme de la confiture dans la marmite. Le colonel avait son ventre ouvert, il en faisait une sale grimace. Ça avait dû lui faire mal ce coup là au moment où c'était arrivé. Tant pis pour lui ! S'il était parti dès les premières balles, ça ne lui serait pas arrivé.
Toutes ces viandes saignaient énormément ensemble.
Des obus éclataient encore à la droite et à la gauche de la scène."


"Tac ! Tac ! Tac ! Les coups de fusil, la canonnade. Au dessus de nous, partout, ça crépite ou ça roule, par longues rafales ou par coups séparés. Le sombre et flamboyant orage ne cesse jamais, jamais. Depuis plus de quinze mois, depuis cinq cents jours, en ce lieu du monde où nous sommes, la fusillade et le bombardement ne se sont pas arrêtés du matin au soir et du soir au matin. On est enterré au fond d'un éternel champ de bataille ; mais comme le tic-tac des horloges de nos maisons, aux temps d'autrefois, dans le passé quasi légendaire, on n'entend que cela lorsqu'on écoute."

Louis Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit

pour les deux extraits cités

  Big comme gros Lebowski comme polak
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
9 décembre 2019
  Publié: 29 déc 2016 à 05:37 Citer     Aller en bas de page

Ça fait froid dans le dos et pourtant... c'était comme ça.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 29 déc 2016 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup la façon dont tu traites ce genre de sujet au combien sinistre et pourtant c'est deux fois plus efficace que du vulgaire mélo.
Ça cogne à chaque mot.
amicalement
jc

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
535 poèmes Liste
24075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 29 déc 2016 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

Difficile lecture, mais nos anciens ont laissé des écrits qui ont fait trembler d'effroi et de tristesse ceux qui ont pu lire l'horreur de cette guerre...
Malheureusement tout a continué et de nos jours encore d'une toute autre façon...Lancinante...Effroyable et révoltante
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 30 déc 2016 à 15:16 Citer     Aller en bas de page

merci à tous pour avoir pris le temps de me laisser ces messages avec vos impressions et sentiments sur ces putains de guerres...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 737
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0254] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.