Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 73
Invisible : 0
Total : 76
· Saber77 · QUOIQOUIJE
Équipe de gestion
· Catwoman
13290 membres inscrits

Montréal: 21 jan 13:32:50
Paris: 21 jan 19:32:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Demain j'irai à la plage. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 5 jan 2017 à 04:41
Modifié:  5 jan 2017 à 06:30 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

*


Dans le wine bar du camping des gens qui partent griser leurs vies, quelques english descendent des bouteilles de bordeaux comme on boit des bières bon marché.
Hilares, ils baragouinent en langue ch'wing-gum des mots que je ne comprends pas.
Un peu plus loin au bout du comptoir, il y'a ce couple de français qui pour avoir oublié de se regarder baisse leurs têtes dans le fond d'un cendrier rempli de poumons morts.
Tout autour y'a des vélos qui s'épuisent aux jambes des gamins, des poussettes qui braillent aussi fort que le vent sur les feuilles des arbres, et puis cette femme blonde qui lève son coude sans arrêt.
Au début j'ai crû qu'elle avait très soif, plusieurs minutes après j'ai compris qu'elle était juste triste et un peu seule sans doute.
Les english me saoulent, ils deviennent de plus en plus rouge comme le bout de mes lattes à force de tirer d'ssus. J'ai toujours rien écrit et la nuit commence doucement à tomber.
Les gosses rentrent dans leurs maisons mobiles prendre une douche et les madames préparent à bouffer pour leurs bouches vides.
L'air est frais lorsqu'il se couche sur mes épaules nues, je commande un autre verre.

Demain j'irai à la plage.


*


Je suis chargée comme une bourrique, entre les raquettes en bois, les planches pour draguer les vagues et les crèmes pour niquer le soleil, je n'en peux plus!
Je me faufile un chemin entre des crêpes et des parasols, putain de sable chaud qui engloutit mes pieds avec sadisme, j'ai comme une démarche d'après minuit.
Je m'installe enfin entre une paire de nibards qui pend et trois paires de p'tits culs stringués qui cherchent le mâle.
Mon môme veut surfer comme Braïce, je m'exécute en bonne mère que je suis...
La mer est en colère! Ses rouleaux SM me fouettent les mollets et pour en rajouter des coquillages en miettes me niquent les orteils!
Une tasse ! Deux tasses ! Je me relève la gueule en épagneul breton avec le maillot qui joue au yoyo entre mes fesses !
A la troisième torchée j'ai dit stop lorsqu'en me relevant j'avais le poids des couilles d'un homme au fond de ma culotte, putain d'sable...

Après tout ça j'ai regardé mon gamin défier les vagues à coup de ridicules digues pour les empêcher d'envahir son château, et puis c'est arrivé...alors il a pris le sable lourd et mouillé et l'a jeté à la figure de l'océan.
Il était beau, il était le plus fort.

Demain j'irai à la plage.


*

2008



photo personnelle



 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 5 jan 2017 à 08:10 Citer     Aller en bas de page

De la prose comme j'aime avec un bon sens de l'observation et une bonne dose de dérision et d'humour, d'aillleurs je note:
C'est pas putain d' couilles mais putain d'sable :
bonne année et encore plein de " joie " au camping pour 2017
Jc

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
5885 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 5 jan 2017 à 12:36 Citer     Aller en bas de page

De la prose, dynamique, enlevée, j'aime bien cette manière de narrer les petites choses de la vie.

Yvon

  YD
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 6 jan 2017 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Jc, Yvon merci pour vos passages et oui les joies du camping

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1410 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 9 jan 2017 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Une bien belle lecture. Merci pour ce partage.

Amitiés

Robert.

  alweg
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 9 jan 2017 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

merci !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 741
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0254] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.