Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 25
· généralissime · EmikoLian · fée de blé
13078 membres inscrits

Montréal: 25 mai 06:08:04
Paris: 25 mai 12:08:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: incroyable ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
8074 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 31 jan 2017 à 10:56
Modifié:  1er févr 2017 à 09:14 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Imagine une usine à vies
Qui ait besoin d’une forme de levure
Pour transformer deux librairies
En une seule (parfois plus) présence faite de nervures.

Des nervures à conditionner
Pour faire naître des raisons d’être
Qui devraient normalement s’additionner
En surprenant dans leur connaître.

Une présence à rendre autonome
Avec toutes sortes de contradictions
Pour en faire une femme ou un homme.

Oui regard, une fois de temps en temps
Prendre le temps de ces réflexions
Pour évaluer nos comportements.

Nombreuses sont les pensées non exprimées
Que des marginaux auront sauvegardées.

Tout le monde le sait.
Sans trop y réfléchir.
Alors, pour une fois.

Que serait notre vécu d’aujourd’hui
Si nous n’avions eu aucune destruction ?
Aurions-nous des espaces non construits ?
Pour de nouvelles constructions ?

Nos savoirs cohabiteraient-ils ?
Nos richesses appartiendraient à qui ?
Les oppositions auraient leurs subtiles ?
Les conflits, leurs limites ? Et acquis ?

Quel genre de philosophie aurions-nous ?
Avec des débats ? Et des délibérations ?
Des acceptations de nos divers « tous » ?

Ça n’a rien d’utopique. Ni d’une science fiction.
Imagine tous ces vivre-ensemble perdus ?
Et ces réels de nos évolutions ?

Nous ne pouvons pas revivre les vécus.
Nous devons faire avec les déçus.
Des choix qui seront des vouloir.

Est-ce bizarre de penser à tout ça ?
Ou d’y repenser quelques fois ?

De temps en temps je fais des promesses.
Que j’oublie, ou que je ne peux pas tenir.
Celles qui survivent, sont comme des caresses
Que j’éprouve pour les voir en moi grandir.

Comme tout le monde j’ai des apprentissages
Acceptés ou non, que je dois pourtant vivre.
Pour donner du sens à mon passage.
En valorisant les issues qui m’en délivrent.

Dans ces promesses, qu’est-ce qui semble important ?
De se les avoir formulées ?
Ou de s’en faire, pour réussir, des carcans ?

C’est en les nommant qu’il faut y penser.
En faisables qui puissent être réalisés,
Avec des soutiens qui puissent nous assister.

Regard, ça "re-semble" ridicule ces propos ?
Est-ce ridicule d’y penser quand il faut ?
Qu’est-ce qu’une promesse ?
Un effet d’annonce ?
Une espérance ?

 
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
401 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 1er févr 2017 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup les idées sous-jacentes d'une société plus solidaire, plus alternative ou les perdants s'expriment et font évoluer le bazar qui est un peu en panne, j'ai par contre eu un peu de mal avec la forme

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
8074 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 2 févr 2017 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

merci BANNIANGE,
de ton commentaire.
J'aime beaucoup les idées sous-jacentes d'une société plus solidaire, (ce texte en 3 parties se voudrait être une sensibilisation "à la vie", "aux utilités", "aux engagements".
plus alternative (la forme de pragmatisme proposé se veut être un regard décalé, avec des vocabulaires peu usités) (la dimension alternative n'est pas proposée ici, du moins dans la partie versifiée. mais dans les commentaires de développements que je n'ai pas pu joindre)
ou les perdants s'expriment (où les avis divergeants ont des lieux de reconnaissances, en ce moment avec;
les primaires ?
les cavaliers seuls et seules ?
les auto exclus (abstentionnistes, les chercheurs d'asiles ou d'eldorados, les handicapés de toutes sortes) qui ne savent plus quoi formuler ? trump (pas l'homme, mais ses désirs de changements) peut-il devenir un contre pouvoir des abus des libertés des médias polémiques ? depuis 2012, les réactivités muselées se reveillent ?
et font évoluer le bazar (ou du moins essaient)
qui est un peu en panne, (ou plutôt que les conditionnements de la mondialisation, ont rendus non réactifs)
j'ai par contre eu un peu de mal avec la forme.
(peux-tu développer ce qui te sembles être non convenablement formulés)

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 2 févr 2017 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Salutation et paix samamuse

J'aime bien le thème et les questions à la fin du texte, posant des questions au texte, posant des questions aux questions sans réponses.

PA…

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
8074 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 3 févr 2017 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

je suis déçu je t'avais proposé un regard détaillé, que j'ai mal envoyé, il a disparu.
si j'en trouve le temps je te le re proposerais.

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2388 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 3 févr 2017 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

.

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
240 poèmes Liste
8074 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 3 févr 2017 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

tu ne le sais pas... mais tu es tous les jours dans mes pensées.
si tu réussi fais le moi savoir, que je puisse partager ton bonheur.
lis la troisième partie.
et

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 481
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0352] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.