Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 362
Invisible : 0
Total : 363
· Poésidon
13084 membres inscrits

Montréal: 19 juil 21:16:33
Paris: 20 juil 03:16:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Suis-je Une Cigale-fourmi... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8325 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 20 févr 2017 à 07:03
Modifié:  20 févr 2017 à 13:28 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Oui, je ne sais pas pour vous,
Mais, en moi, les deux sont là.
CIGALE et FOURMI, moi,
J’hybride, ces rendez-vous.

Le travail devient moyen,
Loisirs, décompressant,
Job ludique, en même temps,
Riches cultures, avec soins.

En quoi puis-je être FOURMI ?
Sans nuire, l’esprit CIGALE ?
Travail ? Sans faire ? Aussi.

Ça me semble un dilemme,
Produire, en jouir, d’égal,
Sans trahir ce que j’aime.

Que devrais-je leur transmettre ?
Sans en faire un journal,
Restant toujours mon maître.

Suis-je une diversité,
Que je dois assumer ?

MUSE et SAM te proposent d’autres pensées

Nous nous sommes souvent aperçus que nous pouvions être, un et multiple en même temps, sans devoir nier ou minimiser certaines contradictions.
Le dogme de la trinité chrétienne, trois états pour un monothéisme (l’origine, l’échantillon ou chemin, la présence ou l’assistanat). J’aime mon travail, j’ai besoin de le faire, et pourtant, j’aime aussi le quitter, pour vivre des week-ends, des RTT, et des vacances.
J’ai eu de la chance de pouvoir faire un métier que j’ai aimé, dans lequel je me suis investi à 100%, même en dehors de mes temps rémunérés, ce sont des diversités que j’aies pu avec plaisir assumer (Plaisir m’a beaucoup aidé).
Je me sens être fourmi dans mes moments de cigale, pour faire exister ces poèmes, bien que je sois aidé par des êtres de lumières et ma muse, je me consens des contraintes, pour que mon côté cigale puisse dire merci à cette acceptation de me consentir être fourmi.

Ah oui ! La motivation première c’est le texte de LA FONTAINE livre 1, fable 1.

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 20 févr 2017 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Merci Sam de nous offrir ces pensées si joliment formulées sur le dilemme qui anime nos vies Cigale/Fourmi.

Amitiés

  Libellules
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8325 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 21 févr 2017 à 03:55 Citer     Aller en bas de page

merci LIBELLULES, c'est dommage d'avoir mis un "S"
je t'imagine en hélicoptère presence et diffuseuse de plaisirs de penser,
allant de lieux d'attentes, en lieux de surprises, en lieux de communions
comme pourraient le faire, ta personnalité de CIGALE, que ta persévérance de FOURMI autorise,
pour que nos regards te lisent et te relisent... si c'est vrai.
SAM

 
Rayon de soleil
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
225 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2016
Dernière connexion
11 novembre 2018
  Publié: 28 févr 2017 à 17:53 Citer     Aller en bas de page

Pourquoi ne pas être une fourmigale, fourm-igale, pleinement cigale et pleinement fourmi. Comment vivre assis sur deux chaises ? Il suffit de les faire ne faire qu'une en les collant et raccourcissent les pieds pour bien prendre place et rajouter une assise bien moelleuse pour se sentir à sa place qui formera un espèce canapé scandinave maison. Du pur moi, rien de mieux qu'être soi.

Nous aimons la division, les dichotomies voilà le problème. Le bien/ le mal. Le jour/ la nuit ( bien que de nos jours civilisés rares sont les êtres humains diurnes. La nuit est le nouveau jour ). L'Amour/ l'amitié ( l'Amour c'est l'amour pourquoi le diviser ? ) gentil/méchant. Le diable fait bien son travail laissons le le faire c'est Dieu qui le lui a donné et il a le mérite d'être lui même, nous soyons nous même aussi et soyons plein de ce que l'on est mais plein, être tiède il n'y a rien de pire. Dire merci c'est bien mais pourquoi merci ?

En lisant ton texte j'ai pensé à un de mes poèmes jamais seule » je ne sais pas si tu l'as lu.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8325 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 2 mars 2017 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

bonjour ma grande,

Pourquoi ne pas être une fourmigale, fourm-igale, pleinement cigale et pleinement fourmi. (parce ce que "fourmigale" me fait penser à cette velue à 8 pattes, qui fait peur par sa taille, sans toutefois emplisonner ces visiteuses dans une toile de dépendance) (c'est difficile d'être pleinement cigale et fourmi en même temps, regarde ou plutôt écoute, ces hommes politiques qui disent en cigale, l'honetteté c'est de vivre suivant ces principes, par honetteté en fourmi, oui c'est vrai je fais le contraire.)
Comment vivre assis sur deux chaises ? (je parlerais plutôt du siège de troie, et connaissant le stratagème, je laisse entrer le cheval de troie, par de la jalousie, de la colère, des lectures de pensées, s'il n'y avait que deux chaises, j'aurais de meilleurs abdominaux en devant mainrenir mon séant dans le vide)
Il suffit de les faire ne faire qu'une, en les collant et raccourcir les pieds pour bien prendre place (la fourmi peut en principe le faire, mais la cigale a du mal à faire une ronde d'une noire) et rajouter une assise bien moelleuse pour se sentir à sa place (certains coussins, sont souvent que des excrémants qui moulent bien) qui formera un espèce canapé scandinave maison (je vois le pouf). Du pur moi, rien de mieux qu'être soi. (là je ne comprends pas)

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8325 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 2 mars 2017 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Le bien/ le mal (difficile pour faire ces attributions à la cigale ou à la fourmi). Le jour/ la nuit (cigale sait faire cette différence). L'Amour/ l'amitié (la suivante est en texte sur LPDP).gentil/méchant (c'est quoi ça ?). tu ne lis pas assez mes textes, je suis un marginal, trilogique (des explications ?) des regards décalés.(grâce à dieu, son testeur de tentations, n'a plus de cheveux, mais il n'est pas sans sons)
être tiède il n'y a rien de pire (oh que si, c'est comme voir le verre à moitié plein de cigale qui aime créer les faux cols,voir plaint, pour qui en veut plus) (et le verre à moitié vide, du regard de "mot des rations" de fourmi, par rapport à l'autre regard de cigale).
Dire merci c'est bien, mais pourquoi merci ? (à cause de celle de léonard, qui en se mariant devint "scie", de toutes ces reconnaissances, dieu reconnaitra les siennes. tu entends ces acouphènes que tu réalises de temps en temps, cigale à donné un emploi à fourmi, en lui pardonnant son affront)
en lisant ton texte j'ai pensé à un de mes poèmes "jamais seule » je ne sais pas si tu l'as lu. (tu en as tellement supprimé)
grosses bises à toi.

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
746 poèmes Liste
4130 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 26 nov 2017 à 00:05 Citer     Aller en bas de page

bravo SAM, pour ces superbes pensées, très réalistes!
Tous humains possèdent ce pouvoir profond, qui les amène parfois à chercher d'autres valeurs, en se dédoublant!
joli sujet que cette Fable, pour illustrer ton sage raisonnement!!

merci pour ce splendide et talentueux partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette



 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
8325 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 27 nov 2017 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

merci JOSETTE

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 459
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0659] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.