Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 320
Invisible : 0
Total : 320
12944 membres inscrits

Montréal: 17 déc 00:59:13
Paris: 17 déc 06:59:13
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les Ilets Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
zacvarsuite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 février
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 10 mars à 04:22 Citer     Aller en bas de page

LES ÎLETS


Il est des terres fertiles que la vie laisse en friches
Et des déserts stériles tout à coup opulents ;
Il est des cœurs si lourds qu’ils paraissent si lents,
Aux douloureux balourds, misérables mais riches.

Il est bien des sommets ignorant leur montagne,
Des mondes si engloutis qu’il n’en reste que le nom,
Pléthore de fins douces que pourtant nous craignons,
Et des vies triomphantes tandis que la mort gagne.

Il est combien de routes quand un beau jour on ose,
De chemins qui se perdent qu’on croyait retrouvés
Ou d’illusions perdues toujours inachevées,
Mille entrelacs de voies comme des anastomoses.

Il est tant de questions qu’on cerne comme des îles
En havres rassurants tout autant qu’inutiles ;
D’indispensables maux qu’on fuit tant ils sont laids,
Tant de vaines questions perdues comme des îlets…

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
1644 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 10 mars à 05:14 Citer     Aller en bas de page

Une bonne question n'est jamais du temps perdu.
Et elle fait voyager. Donc c'est tout bénef !

Jolie écriture que je découvre. Merci.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Xenia


(cc & ) Je dis « je » en pensant à vous, je dis « nous » en pensant à moi
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
1471 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 10 mars à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour
ce poème est une bonne réflexion sur nos contradictions, entre indulgence et culpabilité, j'aime bien le style et le rythme légèrement décalé de ses alexandrins

  ( cc& ) Je dis « je » en pensant à vous, je dis « nous » en pensant à moi
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 10 mars à 07:05 Citer     Aller en bas de page

"Il est combien de routes quand un beau jour on ose,"

J'aime particulièrement ce vers ...

Merci à toi

  ISABELLE
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
352 commentaires
Membre depuis
12 février
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 10 mars à 11:07 Citer     Aller en bas de page


De belles formules dans cette réflexion poétique.
Merci zacvarsuite.

 
doux18 Cet utilisateur est un membre privilège


L’homme n’est qu’une fleur de l’air tenue par la terre, maudite par les astres, respirée par la mort
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
111 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 10 mars à 17:18 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème, où la forme rafinée est sous-tendue par une réflexion pertinente ...Comme le goût aigre-doux d'un paradis perdu...

Merci zacvarsuite !

  Pierre-Emmanuel
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
907 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 11 mars à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Salutations zacvarsuite

Quelle que soit la route à prendre, nous rêvons souvent d'ile et de montagne


Joli texte

PA…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1383 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 11 mars à 20:43 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Zacvarsuite,

Encore un superbe texte où la réflexion omniprésente est servie par de belles images...

Merci de ce partage

Mon amitié

V

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
856 poèmes Liste
5337 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 mars à 08:37 Citer     Aller en bas de page

Un très beau poème en forme de réflexion...

Où ce que la vie nous offre, en notre for intérieur, devant l'immensité et la beauté, il faut parfois faire un choix, tout en sachant rester humble...

Amitiés...

Hubix.

 
zacvarsuite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 février
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 12 mars à 15:56 Citer     Aller en bas de page

In Poésie, Xenia, Maschoune, Lucas, doux18, PA..., Varh, Hubix-Jeee, je fais un tir groupé puisque vos remarques positives flattent de manière égale mon ego. Beaucoup de gentillesse de votre part avec certains que je retrouve sur mes mots bien régulièrement. J'espère être encore à la hauteur avec mes prochains envois.
Merci à tous.

 
Greg Horie


Comment rater dans cette vie où il est toujours maintenant
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
292 commentaires
Membre depuis
2 janvier
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 13 mars à 04:17 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ma lecture, sa finesse, sa musique alitée,

fraternellement,

  GH
zacvarsuite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 février
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 13 mars à 04:25 Citer     Aller en bas de page

Greg Horie, merci pour ton commentaire bienveillant. A en lire ton état-civil je réalise qu'une folle et enthousiaste jeunesse peut conserver les anciens. Donc, longue vie à toi puisque la jeunesse est immortelle.

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
3361 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
16 décembre
  Publié: 13 mars à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Un beau moment de poésie au milieu de ces milles questions que nous nous posons tous.

Mais c'est sans doute grâce à elles que nous gardons le goût d'avancer, la curiosité de la découverte.

Merci et bravo

Myo

 
zacvarsuite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 février
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 14 mars à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Myo,
Je te retrouve avec plaisir dans les commentateurs (rices) de mes écrits, et j'aime que tu aimes.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 264
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0467] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.