Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 202
Invisible : 0
Total : 205
· Naej · NicoNavel · Rose-Amélie
13167 membres inscrits

Montréal: 22 août 09:43:16
Paris: 22 août 15:43:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Fourmis Et L’inondation. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 14 mars 2017 à 04:13
Modifié:  19 mars 2017 à 09:50 par Emme
Citer     Aller en bas de page

La nature prend rarement de rendez-vous.
Pour oser laisser tomber du ciel beaucoup d’eau de pluie.
Qui en ruisselant sur la terre, entre dans beaucoup de trous.
La fourmilière, de FOURMIS, un jour en fut envahie.

Le plan d’évacuation, fut mis en application.
Il faut rapidement sauver les œufs et la reine.
Créer des voies d’écoulement, qui donnent satisfaction,
Toutes sont prêtes à se sacrifier, ça en vaut la peine.

Certaines structures de constructions
Envisagent de limiter certains dégâts.
Suite à de nombreuses précédentes destructions.

Des solidarités incroyables peuvent naître.
Des procédures peuvent même alourdir les états.
Des médiatisations, nous noient sous leurs connaître.

Face à des catastrophes, des fraternités
Font preuve qu'elles peuvent ne pas être limitées.

Certaines attirances
En mots et en effets
Vivent des échecs.

MUSE et SAM, te proposent d’autres cheminements.
Le texte de Kipling, « sois un homme mon fils »
« Le sourire de Gandhi »
Le service dit militaire par obligation que nous connaissions en France, que des économistes et des pragmatistes nous ont supprimés, avait cette richesse indispensable de faire oublier les différences qui isolent et séparent, et qui de cette obligation, permettait à certaines présences d’apprendre à lire et écrire, à développer des envies de mixités sociales, d’intégrations avec les droits devoirs obligations laïcité, qui font défaut à certaines présences actuellement.
Ce service ou brassage de compétences, pour œuvrer dans des cheminements communs, perdurent et semblent faciles à réveiller, quand les besoins des vivre ensemble en sont demandeurs.
Nous sommes actuellement inondés d’inconforts, de manques de relationnels européens, pour une codification d’une justice commune, des flux d’entraides entre personnes qui auront eu la chance d’apprendre à se connaître. et d’une organisation de sécurité construite par des contingents issus de chaque pays de la communauté, sous un commandement d’une langue à acquérir, déterminée par les composants majoritaires et de leurs spécialistes aux commandements. Nos langues à ces mixités seront plus faciles à transmettre par des quotidiens. Pour des vendanges les européanisés se déplaceront plus facilement. Dans les moments d’inondations, de tremblements de terre, de protection des frontières envers les envahisseurs qui ne se feraient pas admettre dans nos vivre ensemble par des lieux de transformations pour des assimilations dans des états disposés pour les intégrer. Des solidarités incroyables peuvent naître. Pour éviter que ;
Des procédures puissent alourdir les efforts d’états.
Des médiatisations, nous noient de faux connaître.
Face à des catastrophes, des fraternités
Font preuve, qu'elles peuvent ne pas être limitées.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
248 poèmes Liste
8454 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
22 août
  Publié: 16 mars 2017 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

es-tu allé en visiter ?
aimes-tu ces genres de propositions ?
en as-tu à proposer ?
le contraire m'étonnerais.
(eau d'un) espoir. dans la tente ? pour l'attente ? chez moi c'est LA FONTAINE.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 438
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.