Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 344
Invisible : 0
Total : 344
12924 membres inscrits

Montréal: 18 oct 18:11:01
Paris: 19 oct 00:11:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un titre à cas Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
14105 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 mars à 04:24
Modifié:  15 mars à 09:44 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Nom du site



Le seau à vers déborde encore

écume d’ humeurs, vécu noyé

dans l’habitude

dans le devoir toujours impérieux

Sais-tu survivre, voire vraiment vivre

comme une *Jazeera

coupant tes liens, tranchant ton aide ?

Et alors les lunes

et toutes leurs phases

peuvent passer et revenir

et nous restons

cloués à ce sol

le cou tordu pour trop admirer

mais à la distance d’années lumières



° une ile

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
12693 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 mars à 11:36 Citer     Aller en bas de page

très beau
bonne soiree
lilia

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
563 poèmes Liste
3272 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 15 mars à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Profondes réflexions

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 15 mars à 19:39 Citer     Aller en bas de page

"et nous restons
cloués à ce sol
le cou tordu pour trop admirer
mais à la distance d’années lumières"

Gala, tes vers d'une certaine manière font écho à ceux de Baudelaire.

"Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. (L'albatros)

Amités

  Libellules
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
14105 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 16 mars à 05:35
Modifié:  16 mars à 05:36 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Trist@nic
Etrange... et j'imagine bien ce "seau à vers", où se noient les habitudes, mais bouillonnant d'idées débordantes !

Passer la serpillère sur les devoirs pour laisser évaporer les rêves d'exil, vers un ailleurs céleste, c'est bien l'idéal de chacun.
Mais le ciel n'est-il pas partout le même ?

De quoi réfléchir...


Le ciel est partout le même et il peut etre azur , lumineux ou nuageux et menaçant...pour tous .





Citation de mido ben
très beau
bonne soiree
lilia





Ciao, Mido, grazie !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
14105 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 16 mars à 05:37
Modifié:  16 mars à 05:39 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page


Citation de ODIN
Profondes réflexions



Juste la profondeur d'un seau



Citation de libellules
"et nous restons
cloués à ce sol
le cou tordu pour trop admirer
mais à la distance d’années lumières"

Gala, tes vers d'une certaine manière font écho à ceux de Baudelaire.

"Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. (L'albatros)

Amités



Chère Libellule...sache que j'ecris, le plus souvent, juste en ouvrant ma fontaine d'émotions. Ne me faire apparaitre blasphème

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4751 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 19 mars à 04:29 Citer     Aller en bas de page

bonjour LILIA,
ton texte m'a scotcher (comme pour tous les exitants, à consommer avec modération, mot des rations, brille dans de lointaines attentes d'expressions)
j'ai beaucoup aimé, tu viens d'eveiller en mes regards, de l'impatience, je serait patient, le "ru" qui allimente la fontaine, qui allimente ce seau...
oh pour le plaisir, je peux ?
un homme sans tenue de bain voulu se baigner en océan, en tenu d'adam, à partir d'une crique déserte.
sa promenade aquatique en nu intégral, finie, il retourne à la plage, quand !!!
entre ses vêtements et la grève qui se laissait lècher, une charmante lectrice, noyait ses yeux dans les plaisirs de page en page.
entre elle et la sortie des eaux, attendait un seau, d'où (et non doux) de ces vers (et non sévères) l'homme cacha, ses intimités. quand !!!
la presence leva les yeux vers le fond du seau.
que lisez vous ? un livre qui traite des choses qui ne sont pas. c'est comme votre seau. vous croyez qu'il a un fond, et bien il en a pas.
sur LPDP certaines presences de vers, peuvent nous clouer à ce sol, le cou tordu pour trop admirer ces réflexions à la distance d’années lumières.
grosses bises à toi, et le stock paraissant être suffisant, à toutes celles qui en extrairont une du bouquet. pour les autres il y a le seau, qui s'apprécie par les ances.

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
638 poèmes Liste
14105 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 19 mars à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour LILIA,
ton texte m'a scotcher (comme pour tous les exitants, à consommer avec modération, mot des rations, brille dans de lointaines attentes d'expressions)
j'ai beaucoup aimé, tu viens d'eveiller en mes regards, de l'impatience, je serait patient, le "ru" qui allimente la fontaine, qui allimente ce seau...
oh pour le plaisir, je peux ?
un homme sans tenue de bain voulu se baigner en océan, en tenu d'adam, à partir d'une crique déserte.
sa promenade aquatique en nu intégral, finie, il retourne à la plage, quand !!!
entre ses vêtements et la grève qui se laissait lècher, une charmante lectrice, noyait ses yeux dans les plaisirs de page en page.
entre elle et la sortie des eaux, attendait un seau, d'où (et non doux) de ces vers (et non sévères) l'homme cacha, ses intimités. quand !!!
la presence leva les yeux vers le fond du seau.
que lisez vous ? un livre qui traite des choses qui ne sont pas. c'est comme votre seau. vous croyez qu'il a un fond, et bien il en a pas.
sur LPDP certaines presences de vers, peuvent nous clouer à ce sol, le cou tordu pour trop admirer ces réflexions à la distance d’années lumières.
grosses bises à toi, et le stock paraissant être suffisant, à toutes celles qui en extrairont une du bouquet. pour les autres il y a le seau, qui s'apprécie par les ances.



Tu me fais sourire Sam , merci !
Remet ta tenue de bain , please, ou la poèsie va attrapper un grand froid !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
2253 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 20 mars à 18:14 Citer     Aller en bas de page

Une observation très affûtée!
Et des mots mis en pleine lumière...
De la profondeur des cieux !

Merci de ta belle vision chère Lilia la grande



Marché


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 289
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0307] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.