Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
Équipe de gestion
· Maschoune
13088 membres inscrits

Montréal: 26 juin 00:37:16
Paris: 26 juin 06:37:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Partant De Cigale Et Fourmi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 22 mars 2017 à 03:28
Modifié:  25 mars 2017 à 14:26 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Regard, toi qui es en train de nous lire
Nous aimerions pouvoir te faire part
De ce que ce texte de la fontaine veut nous dire
Dans une actualisation mise à part.

En part de réflexions et d’adaptations
FOURMI a prévu l’hiver, CIGALE a vécu l’action.
Un toit, une retraite, une mutuelle de santé.
Des souvenirs, des cultures, oubliant d’épargner.

Exploratrice, saltimbanque, artiste, vit des passions
De créativités et de collections,
Hors, gestions, démarchages, commercialisations.

FOURMI vit de procédures et d’usages des banques,
CIGALE sensibilise les imaginations.
CIGALE a besoin de FOURMI pour penser aux manques.

C’est pourquoi des protections semblent nécessaires.
En administrations et savoir-faire.

Les chacun pour soi
Oublient les vivre-ensemble
D’interdépendances.

MUSE et SAM, te proposent d’autres cheminements.
Les imprévoyances sont parfois dures à faire supporter aux personnalités organisées qui ont fait d’autres choix.
Les vivre-ensemble se devraient d’avoir des exigences, dans les respects des DROITS, DEVOIRS, OBLIGATIONS, LAICITE.
Chaque présence devrait dès les débuts de ses conditionnements sociaux, être sensibilisée à développer ces quatre notions, par des pédagogues reconnus d’utilités publiques, ou de responsabilités du groupe familiale, et au mieux plus tard, par des accompagnants ou accompagnantes choisis.
Il semblerait que certains laxismes, et dérégulations orchestrées par des décideurs de dominations, fassent que des présences, ne perçoivent que la notion de DROIT avec la particularité du « pour moi. »
Une vieille institution jugée trop coûteuse à des gestionnaires des nombres, les dites contingences dites militaires, avait les richesses de faire comprendre les intérêts des vivres ensembles, par des mixités sociales, d’inculquer des débuts d’organisations personnelles, des respects des promesses et des reconnaissances nécessaires ainsi que des dépassements de soi, par de l’obéissance imposées,
La fable de LA FONTAINE du livre un, fable un, nous a proposée que la notion de constat, du chacun pour soi, une notion qui nous viendrait de la préhistoire.
Les humains, pour qui ce texte et tous les textes de développements, devraient accepter d’entrevoir que notre évolution dans les règnes successifs, est du et résultante de certaines confrontations d’apprentissages qui tiendraient compte de nos complémentarités nécessaires.
La solitude, les égoïsmes, les ségrégations, les racismes, les indifférences, certains protectionnismes, etc. c'est-à-dire toutes ces notions qui dans certaines considérations deviennent inhumaines. Moralement en tant qu’humain conscient de cet état, ces dérégulations devraient d’être combattues, malheureusement il semblerait trop souvent que nous soyons des disciples du texte de référence le texte livre deux fable deux, de LA FONTAINE aussi.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 478
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.