Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 442
Invisible : 0
Total : 445
· Barbamimi · doux18 · samamuse
12958 membres inscrits

Montréal: 23 jan 04:44:03
Paris: 23 jan 10:44:03
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: De tout et de rien :: Ma Révélation... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
868 poèmes Liste
5378 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 25 déc 2017 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Il y a quelques décennies, France Gall chantait "Ma déclaration" écrite par son homme, Michel Berger

Moi, il y a quelques jours, alors que je traversais un instant de fatigue intense, due à une longue route parcourue, alors que je ressentais le besoin de dormir, oui, à cet instant précis, ou à peu près, j'eus une révélation, LA révélation...

Je sais, j'attends déjà les commentaires du genre "ça y est Hubix-Jeee à péter, un cable, un plomb, une durite, son cerveau-lent et se retrouve en plein délire mystico rien du tout.."

Peut-être, mais en tous cas, si ceci procède de ce que l'on appelle "l'humour prince sans ire", pour les non initié(e)s aux anagrammes, je précise que celui-ci est "pince sans rire" et donc le lien pourra se faire avec toute mon imagination, il se pourrait bien que cela choque certaines sensibilités habituées à se signer, voire à certaines fois, de Vaux ou pas, qui ne manqueront pas d'y voir ou entrevoir une passerelle idéalement construite vers cet îlot que l'on nomme "blasphème", que l'on atteint parfois à tâtons, sans y prendre garde, par la simple liberté de penser, que tout le monde ne possède pas, ou ignore sans comprendre que, en fait, ce que je voulais vous dire est que...

J'ai rencontré dieu (je l'écris, comme vous pouvez le constater en minuscule, parce que dieu n'est finalement pas si grand que ça, même monté sur une estrade, voire des échasses, mais bon, là je m'égare), moi l'athée jamais pressé, qui n'avait jamais eu le moindre doute sur sa non-existence, eh ben zut, je me suis carrément planté sur le sujet, car oui, maintenant, aujourd'hui même, je sais avec certitude que dieu a bel et bien exister et d'ailleurs, je le prouve...

https://www.youtube.com/watch?v=-F2S2b0eFD0

Hubix, libre penseur et fan de dieu...

 
M@rselO


"Vulnerant omnes, ultima necat"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
61 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 25 déc 2017 à 23:20 Citer     Aller en bas de page

( ͡◕ ͜ʖ ͡◕ )

Heureux celui qui possède Tout sans rien à voir, car au royaume des aveugles, les borgnes sont Rois..
La défense d'ivoire s'oppose aux Pères-dieu, en apostolat... que je m'y mette !
Nie dieu, n'y mettre qu'un peu d'imagination, car on croit plus aisément, comme Saint Thomas, que ce qu'on (sans jeu de mots) ne voit pas.
Merci pour cette ré-apparition...

  M@rs
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
868 poèmes Liste
5378 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 27 déc 2017 à 08:32 Citer     Aller en bas de page

Merci Marcello, pour ton interprétation vivante...

Ceci est mon petit cadeau de Noël, un petit présent qui reflète bien mon humeur, constante, qui pourra, peut-être, permettre certain(e)s à remettre en question leur (trop grand) sérieux, sur certaines questions existentielles...

Et qui ne pourront nier le bien fondé de cette révélation tardive...

Amitiés...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 68
Réponses: 2

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 924/12956

8.5%
 
 79 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 72 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

5.1%
 
 47 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.5%
 
 143 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 17 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

11%
 
 102 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.6%
 
 181 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

30.6%
 
 283 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0267] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.