Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 38
· Fried · Y.D · PaulMUR · samamuse · Lachésis (Moirae)
13123 membres inscrits

Montréal: 16 juin 13:09:36
Paris: 16 juin 19:09:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Fourmi Rouge Et Fourmi Noire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8166 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 mars 2017 à 03:36
Modifié:  29 mars 2017 à 11:42 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Un jour au cours d’une sauterie
FOURMI rouge rencontra FOURMI noire.
FOURMI rouge, plus que des idées, il agit.
FOURMI noire, ce ça, reste dans le noir.

FOURMI rouge excitée, aime les cons bats.
FOURMI noire, ne peut pas la comprendre, elle a une reine.
FOURMI rouge cherche des arguments qui fassent débats.
FOURMI noire veut des détails qui en vaillent la peine.

FOURMI rouge, est comme pour un transpalette.
Quand ça tombe en panne, il décharge à la main.
De grâce, ne cherchez pas les gouttelettes

Tu aimerais être une abeille ? Pour son dard ?
Entre mes pattes arrière ? Tu me vois faire du chemin ?
J’accrocherais partout, je serais en retard.

Pourtant fourmi noire, je te propose une technologie.
Pour agrémenter les nuits d’hiver dans ton logis.

Mondes différents
Et savoirs faire aussi.
Il leur faut du temps.

 
Danalore

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 29 mars 2017 à 07:21
Modifié:  29 mars 2017 à 07:22 par Danalore
Citer     Aller en bas de page


Bonjour Sam
Mon décodeur est obsolète
Je n'ai pas le dernier cri en matière de technologie
Je vous lis mais comprendre ... ça me prends la tête
Pas grave puisqu'à cet écrit -ainsi qu'à d'autres- volontiers je souris

 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8166 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 29 mars 2017 à 19:15 Citer     Aller en bas de page

bonjour DANALORE,
j'apprécierais d'être tutoyé.
pour ce qui est des comprehentions des décalages de pensées,
c'est une gymnastique mentale qui s'aquère avec de l'entrainement.
c'est peut-être un peu d'inspiration provenant de PIERRE DORIS, PIERRE DAC, FRANCIS BLANCHE, MAGDANE, et d'autres.
une qui me plait en ce moment;
une fiancée dit, je t'emmene chez mes parents, tu vas devoir savoir te tenir. pourquoi leur maison est en pente ? et arriva le repas, mon garçon avant de manger nous faisons une prière. chez nous, nous n'en avons pas besoin, ma mère cuisine bien. les trois autres ont des regards différents. y aurait-il des curiosités ?
dans ce texte MUSE et SAM au noms de FOURMI, ont souhaités évoquer (pour les combats ?) oh vulgarité de certains regards. (pour le transpalette ? tout comme pour le dard ? la rubrique est peut-être mal choisie, oh décalage des pensées) pourquoi ou comment fourmi noire pu devenir reine.
lol.

 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8166 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 30 mars 2017 à 03:39 Citer     Aller en bas de page

bonjour CINDY,
si tu acceptes de percevoir cet univers des décalages des pensées
et que tu puisses te liberer une disponibilité télévisuelle la samadi 1 avril,
c'est à dire bientôt, sur C8, sur la TNT 8, de 21 heure à 0,45 heure. le mieux c'est de l'enregistrer pour ré écouter ces perceptions particulières dans leurs cheminements à la ESOPE c'était un grec, il est mort de corps mais pas d'esprit. pour les regards qui le retrouve et s'y abandonnent le temps d'une lecture.
ne cherche pas à comprendre, vis ce que tu entends, mes textes seraient heureux de faire naître des moments de reflexions, c'est une contrainte qui peut ouvrir des regards différents.
SAM

 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8166 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 31 mars 2017 à 07:32 Citer     Aller en bas de page

bonjour CINDY,
nous avons perdu un département français "haiti".
grâce au tourisme les français dont je fais partie
maintiennent en vie les; MARTINIQUE, GUADELOUPE, REUNION,
grâce au spatial, et seulement que pour ça, la GUYANE est en train de mourrir.
les conditionnements français, se refusent aux autres formes de regards, les décalages des pensées, qui ont vu naître des courants philosophiques, les richesses artistiques dont nos élites semblent être fiers, en refusant de prendre en compte les combats pour exister qui furent leurs vies, en tant qu'ancien designer, j'ai vécu pendant 40 ans ces sellections des "combien ça coute ? personne ne l'a fait avant vous. ça ne peut pas foncrionner. utopies."
tu peux acheter un CD ou un DVD de cet artiste, tu ne verras plus les originaux comme des personnes dérangées. mais comme des voies latérales des carrefours, ou des après horizons. d'où vis-tu avec nous ?
à bientôt CINDY de SAM.

 
Danalore

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 31 mars 2017 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour DANALORE,
j'apprécierais d'être tutoyé.
pour ce qui est des comprehentions des décalages de pensées,
c'est une gymnastique mentale qui s'aquère avec de l'entrainement.
c'est peut-être un peu d'inspiration provenant de PIERRE DORIS, PIERRE DAC, FRANCIS BLANCHE, MAGDANE, et d'autres.
une qui me plait en ce moment;
une fiancée dit, je t'emmene chez mes parents, tu vas devoir savoir te tenir. pourquoi leur maison est en pente ? et arriva le repas, mon garçon avant de manger nous faisons une prière. chez nous, nous n'en avons pas besoin, ma mère cuisine bien. les trois autres ont des regards différents. y aurait-il des curiosités ?
dans ce texte MUSE et SAM au noms de FOURMI, ont souhaités évoquer (pour les combats ?) oh vulgarité de certains regards. (pour le transpalette ? tout comme pour le dard ? la rubrique est peut-être mal choisie, oh décalage des pensées) pourquoi ou comment fourmi noire pu devenir reine.
lol.





Sam ne prenez pas ombrage
Ce n’est pas une question d’âge
Pas plus qu’une question d’image
Que la planète soit réelle ou virtuelle
J’apprécie ce désuet élément
Qu’est le Vous Vois aimant
C’est chez moi un naturel penchant

Quant à la gymnastique .... Mon mental aime venir se pauser sur une plage virtuelle pour se relaxer, s'évader ...

Belle soirée de Danalore à Sam


 
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
8166 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 31 mars 2017 à 21:41 Citer     Aller en bas de page

comme les vagues de pensées, qui ne font que passer, pour mourir, en se mettant en grève ?
j'aime bien ces notions furtives d'impulsions, si nécessaires sur LPDP.
bien que paradoxalement, une presence qui puisse rester un peu plus longtemps semble souvent aussi bien appreciée.
grosses bises aux regards qui sauront en faire de vagues pensées.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 490
Réponses: 6
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0391] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.