Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 177
Invisible : 0
Total : 178
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:50:54
Paris: 16 sept 00:50:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Une vie sur l'eau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 29 mars 2017 à 12:28
Modifié:  30 mars 2017 à 02:14 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Ce n’était qu’une barque allant aux affluents
où les rivières meurent, quand les eaux font bataille.

Puis la voici voilier, portée par ses désirs
d'aller aux océans, gonflés par des courants
aux ressacs ombrageux.

Et goûtant l’eau salée,
émue par les remous d’un soudain frissonnant,
elle fut l’amante d’un beau chef de galères,
qui la fit naviguer dans sa flotte de guerre.

Se lassant des combats elle se fit pirogue,
débordante de poissons glissants
effaçant ses regrets pour les grands vaisseaux,
si fiers de leurs coques d'acier.

Elle but les alizés aux bras du Pacifique,
qui l’enivra de houle
en la faisant glisser vers des cités lacustres
où dormaient des Venise enfiévrées.

Elle se laissa couler au lit d’un fleuve d’Asie
Quand son ventre d’écorce
S’abîma d’une brèche.


  Critiques acceptées
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 29 mars 2017 à 12:44 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Xenia,

Le voyage d'une embarcation qui se métamorphose au gré des flots...

Jusqu'au naufrage...

Peut-être a-t-elle croisé en son voyage le Bateau ivre de Rimbaud...

Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
3707 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 29 mars 2017 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

Excellent ! Quel beau partage et plus encore !

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4510 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 29 mars 2017 à 13:09 Citer     Aller en bas de page

Cette embarcation n'est ce pas la vie ? Elle renaîtra de ses cendres, j'en suis certain.

C'est un beau texte, que je lis comme une métaphore.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17731 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 29 mars 2017 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

La fin est assez dure, et ne laisse pas présager une poursuite du voyage ... mais l'image est bien filée

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 29 mars 2017 à 18:33 Citer     Aller en bas de page



Elegance des images et intensite, comme d' habitude...



Bises
Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 30 mars 2017 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia,
Je trouve le titre heureux et chacun pourra se laisser porter, au gré des flots, par son imagination.
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
11288 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 30 mars 2017 à 07:59 Citer     Aller en bas de page

Joli ... comme d'habitude

merci à toi

  ISABELLE
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 30 mars 2017 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

Magnifique ton poème Xenia, surtout quand, comme l'a suggéré In Poésie, on le lit un peu comme une métaphore sur la vie.
Amitiés

  Libellules
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
476 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 30 mars 2017 à 16:27
Modifié:  30 mars 2017 à 16:28 par Lucas
Citer     Aller en bas de page

Pour moi, la métaphore est révélée dans le titre.
La Vie comme embarcation me rappelle au voyage diurne du dieu solaire Rê dans sa barque solaire.
La rivière et le fleuve me rapellent aux croyances religieuses anciennes du Styx dans la mythologie grecque ou du Sanzu-no-kawa dans la tradition bouddhiste.
Merci du partage qui charrie tant de références possibles.


 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
1287 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 31 mars 2017 à 03:02 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia !

Comme on se laisse porter par ton poème ! J'aime particulièrement la strophe suivante :

"Elle but les alizés aux bras du Pacifique,
qui l’enivra de houle
en la faisant glisser vers des cités lacustres
où dormaient des Venise enfiévrées."

Amitiés,

Alexandre.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 31 mars 2017 à 07:58
Modifié:  31 mars 2017 à 07:59 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia
J'aime ton voyage. J'embarque jusqu'à l'Asie, mais je ne veux pas que ma barque s'éclaircisse d'une brève . A moins que ton poème ne soit une allégorie de la vie.
Merci à toi pour ce partage et tes belles images.
Bonne journée
Christophe

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 1er avr 2017 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

bonjour et un grand merci à vous pour vos commentaires intéressants et justes
Amitiés


  Critiques acceptées
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
5056 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 2 avr 2017 à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Je rejoins tout ce qui a été dit - bravo - merci pour ce beau poème qui alimente mon imagination.

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 5 avr 2017 à 02:16 Citer     Aller en bas de page

merci Yvon, ton passage est apprécié
Amitiés

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 592
Réponses: 14
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.