Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 54
Invisible : 1
Total : 55
13156 membres inscrits

Montréal: 9 déc 14:34:30
Paris: 9 déc 20:34:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La longue traversée Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 29 mars 2017 à 21:26 Citer     Aller en bas de page

Je ferme les volets sur le jour qui décline,
Un grand lit de bois gris dans la chambre m'attend,
Au creux des draps froissés, de mes doigts je dessine
Une fine arabesque au reflet violine.
Un fauteuil ouvre en grand ses deux bras qu'il me tend
Où je crois reconnaître un visage d'enfant.

Ce sont ses pas feutrés dans le soir qu'on entend,
Un rire qui résonne à l'ombre cristalline
Où sont ressuscités tous les trésors d'antan
Et les parfums passés qui meurent lentement.
Sur le sol a glissé une larme saline,
Une autre la rejoint, couleur d'aigue-marine.

Dans ses jeunes années teintées d’indiscipline,
Sur sa couche nuptiale ombrée de rouge sang,
La naufragée se perd dans une humeur chagrine,
Tandis que s'insinue une idée assassine
Qui coule et se débat dans un flot incessant
Duquel on ne sait pas qui sortira vivant.

J'ai oublié le nom de mon dernier amant,
La douceur de sa peau effleurant ma poitrine,
J'ai perdu la raison sur le sable mouvant
Qui cède sous mes pas dans le bal frissonnant ;
Il l'aurait tant aimée, sa tendre ballerine,
Qui s'envole de lui comme une sauvagine.

La nuit sombre a laissé une empreinte orpheline,
Un unique chemin pour aller plus avant
Et rencontrer enfin un destin qu'on devine,
Quand sous le poids des ans, le corps blessé s'incline ;
Alors il restera un peu de temps pourtant :
Il faut s'y accrocher car la vie en dépend.

Il a suffi d'un rien, l'espace d'un instant,
Pour que l'esprit bascule et que tout se termine.
Commence un long périple au sein d'un désert blanc
Qu'on traverse au hasard sans le vouloir vraiment,
Où les espoirs usés sont couverts de patine
Et le futur devient un rêve qu'on piétine.

S'il convient de partir et si c'est maintenant,
Il me revient un chant qui battait en sourdine,
Un refrain entêtant qui m'a bercée souvent.

 
Mistouflette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
296 commentaires
Membre depuis
1er mai 2016
Dernière connexion
31 octobre
  Publié: 30 mars 2017 à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Nadine,
Comme il est beau ce partage, vos mots qui me parlent tout en Tendresse, douceur et délicatesse. Je me réjouis de faire votre connaissance le 22 Avril. Bonne journée à vous
Amitiés poétiques Jacqueline

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4207 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 mars 2017 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Authilie,
Cette longue traversée de la vie, comme vous savez si bien nous y emmener, avec vous, tout au long de ce magnifique poème !
Amicalement

  Poésie, la vie entière
zacvarsuite

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 février 2017
Dernière connexion
28 avril 2017
  Publié: 30 mars 2017 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Très belle écriture, sensible. J'aime.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
11556 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 30 mars 2017 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Je me joins aux commentaires précédents pour confirmer combien ton écriture est belle et limpide
Amicales pensées

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
188 poèmes Liste
4905 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
9 décembre
  Publié: 30 mars 2017 à 09:32 Citer     Aller en bas de page

J'aime cette fluidité qui te semble assez naturelle dans l'alexandrin. Grand plaisir à te lire.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
27 novembre
  Publié: 11 avr 2017 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous, de vos mots si touchants. Moi aussi je me réjouis, Jacqueline.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 460
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0394] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.