Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 60
13285 membres inscrits

Montréal: 18 jan 18:37:28
Paris: 19 jan 00:37:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Les dignes crêtes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1049 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
22 septembre 2020
  Publié: 3 avr 2017 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Les dignes crêtes



Des œillets en nage couvrant des yeux la vie,
Des lys sans pénurie raclant les partages
Vont écumer de rage, forcer le mépris,
Quand face aux soucis, ils feront naufrage.

Loin les coquelicots, ils se sont envolés,
Emportant la fierté qui se meurt au cachot.
Ils donnaient en des mots, la vraie sincérité.
Elle devient oubliée, libre dans son enclos.

Les prés ne sont plus verts, le lilas a trahi
Les alliances amies, les anciens adversaires,
Ignorant la misère qui dans la rue, sévit,
Une cour pour ces logis où campent des frères.

Noire est la tulipe, glauques sont ses pensées.
Le sang-froid, galvaudé par de faux principes,
Déshabille les nippes couvrant la révoltée
Tuée sur un bûcher, lâchée par sa suite.

Rampe un petit gris dans ce jardin de fleurs
En quête d'un bonheur qui sans cesse le fuit
Il n'aura pas les fruits de son dur labeur
Juste cette terreur de perdre son abri

Où se cachent les fleurs, les jolies violettes
Qui donnaient la fête, annihilaient les peurs
Elles vont pousser ailleurs, loin de dignes crêtes
Que hait un esthète, elles représentent l'horreur.


  ODH MAD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
731 poèmes Liste
15648 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 3 avr 2017 à 16:30 Citer     Aller en bas de page



Un poeme epineux qu'une forme de souffrance ancienne envoute de deception....



Contente de te relire cher Olivier, ma pas ravie.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
535 poèmes Liste
24044 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 janvier
  Publié: 4 avr 2017 à 12:32 Citer     Aller en bas de page

C'est percutant et c'est d'un réel,
Merci COLDASICE
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
3054 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 7 avr 2017 à 22:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour
Pour moi tu dépeins là habillement (de manière imagée) la société occodentale qui use de beaucoup de prétextes pour mettre de coté certaines personnes (ceux qui coutent et ne rapportent rien) ou qui simplement use et abuse de la nature.
J'aime beaucoup. Merci à toi.
Bonne journée
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 751
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0235] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.