Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· Elisa
13255 membres inscrits

Montréal: 15 oct 02:40:25
Paris: 15 oct 08:40:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mal-entendu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 9 avr 2017 à 09:44 Citer     Aller en bas de page



Croire que rien ne change
est jouer avec le feu,
on n'en a pas conscience,
c'est peut-être tant mieux

La roue tourne - paraît-il -
on ne voit pas venir
l'étreinte de l'avenir
ensevelir notre île


Statique la grande aiguille
sur l'arête du temps
se venge à sa façon,
l'absence creuse son nid
dans nos esprits transis
et mène à la folie


Au mépris de la peur
j'ai transgressé les règles
en cachant mes faiblesses
et c'est au prix du sang
qu'aujourd'hui je le paye


En affamant mon corps
j'ai perdu raison d'être
et n'ai plus rien d'humain
sinon ce cœur fendu
dont chaque battement
est un malentendu...







Riagal - le 9 avril 2017 -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2580 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 9 avr 2017 à 09:54 Citer     Aller en bas de page

La misère d'un état si troublant ici ...
De l'apaisement je te donne cher Riaga, par ce passage délicat sur tes mots esseulés


Marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8630 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 9 avr 2017 à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Hello mon Raga,

Moi je passe et ne dit rien. Que veux-tu que je réponde.
On fera toussa ailleurs.

Plein de kisses

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 9 avr 2017 à 10:34
Modifié:  9 avr 2017 à 10:37 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de marchepascal
La misère d'un état si troublant ici ...
De l'apaisement je te donne cher Riaga, par ce passage délicat sur tes mots esseulés


Marché



Non, non mon Marché, faut pas t'attrister. C'est un tout et un constat. Ca n'est pas le "je" de moi uniquement. Là je pense plutôt à l'immonde dans le monde...et des récentes frappes...tout le monde ou presque peut s'y reconnaître. Et si c'était hermétique, sorry...ms je suis pas très "frais" disons...

Bises...
Riaga....

Citation de Catwoman
Hello mon Raga,

Moi je passe et ne dit rien. Que veux-tu que je réponde.
On fera toussa ailleurs.

Plein de kisses




Voir plus haut ma réponse Sister....Et t'en fais pas...Btw, mail sent.
Love&Hugs....
(y'a pleins de coquilles dedans, mais bon...)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15655 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 9 avr 2017 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup te lire
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
4683 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 9 avr 2017 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Ménage-toi mon ami, ton petit cœur faut pas le mal mener.
Dis donc, ton texte il a quelque relent bouddhiste, non ?

Paix sur toi !

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 9 avr 2017 à 14:56 Citer     Aller en bas de page



Mido : Merci à toi...c'est gentil...

JB : "Un relent" ? C'est une mauvaise odeur et il y aurait de quoi au vu de ce qu'il se passe autour de nous. Ms je suis hors sujet.
Boudhiste ? Non. De l'A.M. qui s'incruste tout au plus. Ni plus, ni moins.

Et t'inquiète, mon jeune coeur "mort-scellé" en a vu d'autres, Lui et moi avons la faculté incompréhensible de sous-rire et de battre pour contrer la mort parce que c'est la plus grande gifle qu'on puisse lui donner. Voilà...
Spassibo, l'ami...

Amitiés à vous 2....
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 9 avr 2017 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

L'homme peut se relever de beaucoup de blessures seul leur nombre peut le terrasser...
Un corps et un esprit nourris.... sans jamais perdre de vue Chronos... quelques pauses salvatrices..

Stay staf Riaga

Bises

EF



 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 9 avr 2017 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Je pense à "Vivre avec de tels hommes" de René Char, exhortation et amertume.
amitiés

  Poésie, la vie entière
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
410 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 10 avr 2017 à 03:07
Modifié:  10 avr 2017 à 03:07 par banniange
Citer     Aller en bas de page

Il y en a pas mal qui joue avec le feu pour l'instant, la parole est aux pompiers-pyromanes, profession en pleine expansion, chose rare en période de pénurie, j'aime particulièrement ce quatrain et pour son écriture et pour son contenu car contrairement à l'adage bien connu, l'avenir ne nous appartient pas, on peut juste espérer qu'il sera moins pire et oeuvrer en ce sens!

La roue tourne - paraît-il -
on ne voit pas venir
l'étreinte de l'avenir
ensevelir notre île

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
2413 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 10 avr 2017 à 06:48 Citer     Aller en bas de page

Partout c'est le désespoir.
J'aime

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
969 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 10 avr 2017 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Ria,

Des mots toujours aussi touchant ..
Merci pour ce bel écrit

Amitiés
Lullaby

  Lullaby
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 10 avr 2017 à 11:01
Modifié:  10 avr 2017 à 11:21 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Citation de Varh
L'homme peut se relever de beaucoup de blessures seul leur nombre peut le terrasser...
Un corps et un esprit nourris.... sans jamais perdre de vue Chronos... quelques pauses salvatrices..

Stay staf Riaga

Bises

EF




Des pauses, je ne peux pas. Les pauses sont en luxe, d'ailleurs, ici, j'en fais quelques unes en pointillé. Pour le reste, les capacités humaines à resister sont étonnantes...Spassibo et


Citation de Jean-Louis
Bonsoir,
Je pense à "Vivre avec de tels hommes" de René Char, exhortation et amertume.
amitiés


Bonjour Jean-Louis, c'est une -trop- belle "pensée" et il n'y a pas de comparaison....Mais tu me fais plaisir car René Char fait partie de mes poètes préférés et de mes "journaux". Le Marteau sans maître notamment....
"Seuls demeurent", c'est tellement...bah, tout qualificatif serait fade.
Je t'en remercie...amitiés !

Citation de banniange
Il y en a pas mal qui joue avec le feu pour l'instant, la parole est aux pompiers-pyromanes, profession en pleine expansion, chose rare en période de pénurie, j'aime particulièrement ce quatrain et pour son écriture et pour son contenu car contrairement à l'adage bien connu, l'avenir ne nous appartient pas, on peut juste espérer qu'il sera moins pire et oeuvrer en ce sens!

La roue tourne - paraît-il -
on ne voit pas venir
l'étreinte de l'avenir
ensevelir notre île


Les adages et moi, ça fait trois ^^. On ne s'entend pas vraiment eux et moi. Quand j'écrivais "jouer avec le feu" c'était en référence à qqun qui m'a dit d'un ton très sérieux " Ce n'est pas un jeu !" pour m'avertir d'un danger...J'ai pas entendu, pas écouté...
Sinon, avant les feux de forêts et les crétins qui dévastent tout ce qui est beau, j'aurais pas trop attendu pour te répondre , -)...J'aime te voir sous mes lignes.Et thxs pour ce que tu as trouvé bon d'aimer....
Je dois y aller...A bientôt !
Amitiés...
Riaga....


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 10 avr 2017 à 16:48
Modifié:  11 avr 2017 à 06:37 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page


Statique la grande aiguille
sur l'arête du temps
se venge à sa façon,
l'absence creuse son nid
dans nos esprits transis
et mène à la folie




Bien sur, je ne suis pas la seule à ressentir la force, la densité de tes mots.
Je n'essaye d'expliquer rien...juste passe pour constater et donner ma main...dans les mots, mon Regal.



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 11 avr 2017 à 00:46
Modifié:  11 avr 2017 à 00:46 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riaga,

Un triste constat,
surtout ceci :

et n'ai plus rien d'humain
sinon ce cœur fendu
dont chaque battement
est un malentendu...


Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 12 avr 2017 à 18:10
Modifié:  12 avr 2017 à 18:14 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Margo
Jiçé
Lullaby
Lilia
LPM


Rien à expliquer comme l'écrit Gala, simplement vous remercier chaleureusement de vos retours et de ces petites touches apportées sous mes lignes....
Amités et bises...

Riaga...


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 973
Réponses: 15
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [3,6065] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.