Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 10
Invisible : 0
Total : 12
· Lachésis (Moirae) · josette
12918 membres inscrits

Montréal: 26 juil 00:39:41
Paris: 26 juil 06:39:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: j’irai mourir dans les bras d’une rivière Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Big Lebowski


- Il se fout de tout, c'est un nihiliste. - Ca doit être épuisant comme activité !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2016
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 9 avr à 16:36 Citer     Aller en bas de page

j’irai mourir dans les bras d’une rivière

la terre est trop lourde quand elle est le couvercle
d’un amas de silence pestilence
dans la t(r)ombe qui choit
étranglé par ce bois d’une cendre avenir
j’air pourtant
pas plus en un fermoir redevenu carbone
ne souhaite s’acculer mon ipse
même si vents ardents en courants ascendants
m’éternisent où s’enlisent les nues
et pour les grands ancêtres faiseurs de rubans
quand les viscères exclues l’éternel est devant
vous voulez me faire trace
quand je maudis d’être un être en corps
alors c’est l’eau qui coule
celle qui va vers la mère
une inondation douce par mes pores éphémères
dans son lit assoiffé son limon qui cisaille
je glisse limpide et liquide
et mon âme enchantée se répand
sur l’étang infini de cette bulle bleue
ou verte

je l’ai dit aux écumes et c’est sans condition
que j’irai

j’irai mourir dans les bras d’une rivière




  Big comme gros Lebowski comme polak
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 9 avr à 16:59
Modifié:  9 avr à 17:00 par libellules
Citer     Aller en bas de page

Citation de Big Lebowski
quand je maudis d’être un être en corps
alors c’est l’eau qui coule
celle qui va vers la mère
une inondation douce par mes pores éphémères
dans son lit assoiffé son limon qui cisaille
je glisse limpide et liquide
et mon âme enchantée se répand
sur l’étang infini de cette bulle bleue
ou verte

je l’ai dit aux écumes et c’est sans condition
que j’irai

j’irai mourir dans les bras d’une rivière



Des vers inégalés et inégalables

Amitiés

  Libellules
De Margotin


savoir bien faire! " on s'en va avec le vent, pour rattraper le temps " MVoltaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
1790 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
26 juillet
  Publié: 10 avr à 06:25
Modifié:  10 avr à 18:49 par De Margotin
Citer     Aller en bas de page

Et moi j'aimerais aller mourir au creux de tes bras
(juste une blague)
J'aime et bonne semaine

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonerre. ”
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
12291 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 10 avr à 11:40 Citer     Aller en bas de page

un ecris superbe
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
323 poèmes Liste
18405 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 10 avr à 12:39 Citer     Aller en bas de page

Formidable poème, j'ai particulièrement aimé
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser (In Poésie)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1361 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 10 avr à 15:26 Citer     Aller en bas de page

Que dire, sinon que je viens d'avoir grand plaisir à lire du grand Big. Merci !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
334 commentaires
Membre depuis
12 février
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 11 avr à 03:22 Citer     Aller en bas de page


Un très beau titre et un poème tout aussi riche.

 
Big Lebowski


- Il se fout de tout, c'est un nihiliste. - Ca doit être épuisant comme activité !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
156 commentaires
Membre depuis
3 décembre 2016
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 11 avr à 04:40 Citer     Aller en bas de page

des éloges parfumés qui font pencher ma tête vers le bas

s y

  Big comme gros Lebowski comme polak
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
343 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 12 avr à 08:29 Citer     Aller en bas de page

"Je glisse limpide et liquide
et mon âme enchantée se répand
sur l’étang infini de cette bulle bleue
ou verte

je l’ai dit aux écumes et c’est sans condition
que j’irai

j’irai mourir dans les bras d’une rivière".

J'ai particulièrement aimé ce passage!

 
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
253 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 13 avr à 03:07 Citer     Aller en bas de page

-Un beau poème.

 
Dans Ma Valoche'


Time flies away, but memories remain.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
69 commentaires
Membre depuis
9 février 2013
Dernière connexion
12 juin
  Publié: 14 avr à 17:12 Citer     Aller en bas de page

C'est superbe, tellement doux à lire ! Une très belle écriture !
Hâte de vous relire !

Dans ma Valoche

 
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
208 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
8 juillet
  Publié: 19 avr à 09:57 Citer     Aller en bas de page

Citation de Big Lebowski
je l’ai dit aux écumes et c’est sans condition
que j’irai



J'suis jalouse, na !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 387
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0611] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.